Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 décembre 2021 6 04 /12 /décembre /2021 21:25

Avec cet automne pluvieux et mes « problèmes » de genoux, je n’ai pas pu faire beaucoup de sorties.

Enfin, ce vendredi 3 décembre, la météo annonce peu de vent et surtout pas de pluie.

Avec Isabelle et Christian ( Kiki ), nous allons joindre l’utile à l’agréable…….Un « chantier » laissé dans l’oubli nous attendait…l’ aven du Grillage où des travaux importants de désobstruction n’avaient toujours pas été vus depuis quelques mois.

Pour profiter de cette belle journée, RDV est donné devant la maison du gardien du Domaine d’Orves à 10h30 pour se diriger en 4x4 par une piste défoncée vers l’aven.

Equipement des spéléos et de l’aven et nous voilà au bas du puits de 11m. Isabelle va visiter la salle de l’aiguille et Kiki équipe le P 5m.

Le P5 vu d'en haut

Le P5 vu d'en haut

Salle de l'aiguille
Salle de l'aiguille

Salle de l'aiguille

Le passage de la lucarne n’est pas évident et le puits est plutôt étroit au début.

Le fond se présente plus large et permet aux 3 compères de s’y blottir.

Kiki va voir la suite du puits qui est assez étroit et ne permet pas un travail efficient.

Un test de présence de courant d’air avec du papier d’Arménie est négatif.

Kiki : "ça passe pas"...

Kiki : "ça passe pas"...

 Isabelle :" et non, ça passe pas"...

Isabelle :" et non, ça passe pas"...

Robert : "A oui, ça passe pas  !!!"

Robert : "A oui, ça passe pas !!!"

Je me rabats sur la faille Nord-est qui est relativement étroite.

Découverte d’une petite grenouille dans un recoin ce qui la protège de nos aller-retour.

Massette et burin commencent le concert mais l’étroiture de la faille ne permet pas un bon rendement.

Re-test avec le papier d’Arménie …. négatif aussi.

La Grenouille....

La Grenouille....

La faille Nord-est ......la suite est au fond !

La faille Nord-est ......la suite est au fond !

Isabelle et Robert tentent leur chance.
Isabelle et Robert tentent leur chance.

Isabelle et Robert tentent leur chance.

Un jet de caillou au bout de la faille « donne » une profondeur de 2/3m tout au plus et avec beaucoup de ricochets.

Si l’on souhaite progresser dans cette cavité cela demandera beaucoup d’énergie pour un résultat pas forcément positif.

Retour à la surface par le puits de 5m …toujours aussi étroit et à la sortie délicate mais franchement comique pour les collègues.

Isabelle  dans sa chorégraphie...
Isabelle  dans sa chorégraphie...
Isabelle  dans sa chorégraphie...
Isabelle  dans sa chorégraphie...
Isabelle  dans sa chorégraphie...
Isabelle  dans sa chorégraphie...

Isabelle dans sa chorégraphie...

Au tour du Kiki...
Au tour du Kiki...
Au tour du Kiki...
Au tour du Kiki...

Au tour du Kiki...

Plus que le dernier puits de 11m à remonter et nous voici à la surface. Déséquipement de l’aven et retour au 4x4 pour le traditionnel repas au soleil.

Apéro avec un vin de myrte maison mais, une fois n’est pas coutume, l’ami gâteau d’Isabelle n’était pas là !!!

Robert

Le traditionnel repas.

Le traditionnel repas.

Topographie LGG.

Topographie LGG.

Repost0
4 décembre 2021 6 04 /12 /décembre /2021 18:55

Aujourd’hui nous nous retrouvons à cinq pour une journée « initiation » au Palan, cet aven est situé juste à côté de la bergerie du Siou Blanc!

AVEN DU PALAN, samedi 4 décembre2021

C'est le 3ème aven pour Alan qui débute, quant à moi, cela fait 6 mois que je n'étais pas sortie avec les Garris. Nous serons encadrés, sous des yeux expérimentés, par Kiki, Monseigneur et Gilles.

AVEN DU PALAN, samedi 4 décembre2021
AVEN DU PALAN, samedi 4 décembre2021

 Gilles est parti équiper avec Kiki, tandis que Monseigneur nous rappelle les consignes de sécurité.

 Personnellement, 6 mois sans manip spéléo, c’est suffisant pour tout oublier… mais vraiment tout… Oublié est un grand mot car un petit rafraichissement in situ permet de remettre rapidement les idées en place.

D’autant plus que la première partie de l’aven était pleine de fractionnements et de déviations, à souhait pour se remettre à l’aise avec les manip.

La roche était vraiment magnifique. Est ce que c’est le fait de ne pas être descendu depuis longtemps qui rend le lieu si beau avec mes yeux neufs… les petits flocons de calcaire font penser à de la neige, les gouttes qui ruissellent semblent donner du mouvement sur la roche.

 

AVEN DU PALAN, samedi 4 décembre2021
AVEN DU PALAN, samedi 4 décembre2021
AVEN DU PALAN, samedi 4 décembre2021
AVEN DU PALAN, samedi 4 décembre2021
AVEN DU PALAN, samedi 4 décembre2021
AVEN DU PALAN, samedi 4 décembre2021
AVEN DU PALAN, samedi 4 décembre2021

La descente se termine par un P30 en entonnoir inversé,  j’ai pris plus de temps que les autres fois il me semble ; la descente c ‘était pour observer et profiter, à la montée c’était pour prendre des pauses et me reposer… hahahaha

 

UNE BONNE REPRISE
UNE BONNE REPRISE
UNE BONNE REPRISE
UNE BONNE REPRISE
UNE BONNE REPRISE
UNE BONNE REPRISE
UNE BONNE REPRISE
UNE BONNE REPRISE

UNE BONNE REPRISE

Nous sommes ressortis du puits à 14h sous la pluie et heureusement la bergerie a pu nous accueillir pour le moment sandwich.

Merci Monseigneur pour ton rosé bien frais!

AVEN DU PALAN, samedi 4 décembre2021
AVEN DU PALAN, samedi 4 décembre2021
AVEN DU PALAN, samedi 4 décembre2021

Merci à vous 3, Kiki, Gilles et Monseigneur pour votre temps et votre patience pour les explications

Merci pour cette sortie, c’était très agréable et je suis très très reconnaissante que vous vous occupiez de nous.

Enchanté Alan, bienvenu chez les Garris

Estelle

AVEN DU PALAN, samedi 4 décembre2021
Repost0
1 décembre 2021 3 01 /12 /décembre /2021 10:13

Le lundi 29 novembre 21h00, je reçois un texto de la bergère du Domaine d’Orves, Andréa, qui nous signale qu’une de ses chèvres est tombée dans un aven d'une dizaine de mètres de profondeur.

Malgré l’aide de 2 jeunes, ils n’ont pas réussi à la sortir la veille.

Je contacte Christian qui propose un RDV chez lui vers 7h30 le lendemain.

Nous nous retrouvons au Domaine d’Orves à 8h ( 3° c ).

Andréa arrive et nous montre l’aven (Amonbofix) Je m'équipe ...

Après une descente de 5m, il faut se faufiler dans une faille pas large et équiper un petit puits de 2m.

La chèvre est là, coincée par ses cornes avec un bout de corde lancée la veille..

SAUVETAGE D'UNE CHEVRE, mardi 30 novembre 2021

Je remonte la chèvre avec une sangle autour de sa poitrine puis, arrivés au palier, je confectionne un harnais type «  chèvre » et Christian assure la remontée de la bête qui n’a jamais exprimé sa joie d’être secourue par deux beaux spéléos. !!

LA BELLE ET LA BETE  ;)
LA BELLE ET LA BETE  ;)

LA BELLE ET LA BETE ;)

Andréa la bergère, ravie, nous remercie...

Robert

Repost0
22 novembre 2021 1 22 /11 /novembre /2021 20:31

Cela fait plus de 2 ans que nous n'étions pas allés aux Ajoncs.

Nous nous retrouvons à six ce matin, d'attaque pour descendre dans le vaste P50.

Monseigneur et moi-même sommes les seuls à avoir déjà parcouru l'aven.

J'ai l'honneur d'équiper la cavité...

STEPHANIE A L'ENTREE DU BALCON
STEPHANIE A L'ENTREE DU BALCON
STEPHANIE A L'ENTREE DU BALCON
STEPHANIE A L'ENTREE DU BALCON

STEPHANIE A L'ENTREE DU BALCON

Un beau balcon surplombe un plan incliné qui donne accès au puits volumineux.

Avant de continuer mon équipement, je laisse une C20 (quelle bonne idée) sur le balcon, au cas où!!!...

MONSEIGNEUR JUSTE AU SOMMET DU P50...
MONSEIGNEUR JUSTE AU SOMMET DU P50...
MONSEIGNEUR JUSTE AU SOMMET DU P50...
MONSEIGNEUR JUSTE AU SOMMET DU P50...

MONSEIGNEUR JUSTE AU SOMMET DU P50...

A la tête de puits, 6 spits m'attendent. Deux d'entre eux, les plus récents, avaient été posés par nos soins il y a 12 ans.

A moi de les retrouver!!... Une longue sangle est installée pour aider à se délonger ou à se ... décroller! ;)

Le trajet vers le bas se fait sans problème, un fractio (doublé) est le seul frein dans cette belle descente.

Enfin, un bon plan incliné, suivi d'un ressaut de 4m nous font arriver dans une salle surplombant un autre plan incliné très glissant donnant accès à une galerie.

 

DIMITRI NOUS REJOINT ! RESSAUT DE 4 M
DIMITRI NOUS REJOINT ! RESSAUT DE 4 M
DIMITRI NOUS REJOINT ! RESSAUT DE 4 M
DIMITRI NOUS REJOINT ! RESSAUT DE 4 M
DIMITRI NOUS REJOINT ! RESSAUT DE 4 M
DIMITRI NOUS REJOINT ! RESSAUT DE 4 M
DIMITRI NOUS REJOINT ! RESSAUT DE 4 M

DIMITRI NOUS REJOINT ! RESSAUT DE 4 M

La galerie est bien sympa, Nous faisons une halte à la "salle des sables".

Enfin, un passage que nous prenons sur le dos nous donne accès à l'étage supérieur, suite haute de la galerie.

Soudain, l'alarme du détecteur de CO2 retentit!!  2% de CO2...

Cela est supportable, nous continuons notre visite.

Guère plus loin, une étroiture nous barre la route, je m'enquille et, allongé sur le ventre me sens oppressé par la roche et...le manque d'air!!

J'abandonne et Dimitri veut tenter sa chance. Il franchit le passage sans trainer et prolonge sa visite sur une bonne dizaine de mètres. Le détecteur lui annonce cette fois-ci 3,5% de CO2!!!

Il faut renoncer à continuer, combien aurons nous à -110m???!!!

Nous remontons.

ACCES A LA CONTINUITE HAUTE DE LA GALERIE
ACCES A LA CONTINUITE HAUTE DE LA GALERIE
ACCES A LA CONTINUITE HAUTE DE LA GALERIE
ACCES A LA CONTINUITE HAUTE DE LA GALERIE
ACCES A LA CONTINUITE HAUTE DE LA GALERIE
ACCES A LA CONTINUITE HAUTE DE LA GALERIE
ACCES A LA CONTINUITE HAUTE DE LA GALERIE
ACCES A LA CONTINUITE HAUTE DE LA GALERIE
ACCES A LA CONTINUITE HAUTE DE LA GALERIE
ACCES A LA CONTINUITE HAUTE DE LA GALERIE
ACCES A LA CONTINUITE HAUTE DE LA GALERIE
ACCES A LA CONTINUITE HAUTE DE LA GALERIE
ACCES A LA CONTINUITE HAUTE DE LA GALERIE
ACCES A LA CONTINUITE HAUTE DE LA GALERIE
ACCES A LA CONTINUITE HAUTE DE LA GALERIE
ACCES A LA CONTINUITE HAUTE DE LA GALERIE
ACCES A LA CONTINUITE HAUTE DE LA GALERIE

ACCES A LA CONTINUITE HAUTE DE LA GALERIE

Après avoir croqué une barre de céréales, la remontée à la surface se fait sans problème pour la majorité d'entre nous!!

En effet, le passage de la tête de puits plein pot du P50 est un tantinet technique!...

Je vous laisse lire le récit de notre ami Philippe (1 an de spéléo).

 

Kiki

REMONTEE DE STEPH.
REMONTEE DE STEPH.
REMONTEE DE STEPH.
REMONTEE DE STEPH.
REMONTEE DE STEPH.

REMONTEE DE STEPH.

 

RECIT DE PHILIPPE:

"Les Ajoncs vous avez dit les Ajoncs ?

Et bien allons y 😊

Ce Samedi 20 novembre 2021 jour J pour  la sortie de ce merveilleux aven, notre Président KIKI m’a demandé d’écrire un petit texte sur cette périlleuse sortie ! 4 ou 5 lignes pas plus !!!!! ;)

Alors j’ai accepté 😉 et voilà le résultat...

Vieux spéléo (par l’âge pas par l’ancienneté) vend :

Une combinaison, un casque, un baudrier, des bottes, l’éclairage bref tout le matos pour bien débuter la FABULEUSE passion qu’est la spéléologie !!!!                                                      

Je solde même  un croll de merde !!!!

Je plaisante, quoique j’y ai vraiment pensé à l’instant T !!! Heureusement je suis resté calme, même pas je me suis énervé ! et pourtant …….lol

Tout avait bien commencé ce samedi matin, nous étions 6 spéléos, je devrais dire 5 vrais spéléos et moi   Nous sommes descendus sans problème particulier à environ 60 mètres nous aurions dû descendre à plus de 100 mètres j’’étais ravi ! manque de chance à -60 mètres environ l’aven était gazée juste après une chatière !

Nous mettons donc fin à cette explo et décidons de remonter. Il est déjà 14h passées ! Une barre de céréale et hop j’attaque en quatrième position la longue remontée sans trop de difficulté…. Arrivé à - 15 m, une jolie,  je devrais dire une putaing de tête de puits!!! Je n’arrive pas à me décroller ! J’en ai marre ….. je m’épuise….. mes 5 compagnons me motivent me donnent des conseils bref ce p…..g de croll reste toujours coincé 😉 Kiki, prévoyant, avait porté une corde de 20m supplémentaire, à destination du balcon précédant la TDP au cas où!!... Grâce à cela, une solution , à l’aide de MA poulie (merci Robert), est tentée par Monseigneur ("grand râleur" mais pas dans des situations comme celle-ci) Patrick et sa Princesse Steph.

Pendant ce temps, kiki (le pauvre) reste suspendu 40 mètres en dessous de moi et Dimitri prennent leur mal en patience..

Cette situation dure plus d'une heure avant que Patrick, descendu à ma hauteur, parvienne à débloquer mon croll tandis que Monseigneur et Steph me hissent grâce à la poulie !!! Heureusement que je ne suis pas lourd !!!!!

Epuisé, dégoûté, je tentais de relativiser ! Plus d'une heure pour me sortir de cette galère j’ai trouvé cela un peu long ! d’autant que je sers de cobaye GRATUITEMENT pour au moins la troisième fois !!!!! (Gé, Robert…. ont déjà donné !)

Blagues à part un grand merci pour votre sérieux les gars, votre professionnalisme, votre patience et merci de me supporter,,,,, pour combien de temps encore ? cela dépend si Monseigneur parvient à régler ma sangle de croll !

Pour info je recherche un croll de gaucher avant de jeter le mien 😊

Merci et bravo les amis"

Filip

Repost0
14 novembre 2021 7 14 /11 /novembre /2021 09:07
9 aventuriers dans le gouffre : Nathalie , Stéphanie, Cédric, Jérémy, Bruno, Robert, Patrick, Kiki et moi
 
RV 9h30 au parking de la solitude : on est tous à l'heure.
 
AVEN DES PERDUS, samedi 13 novembre 2021
Le trou n'est pas loin, car l'Aven des Perdus est situé en haut d'un petit sommet visible depuis les voitures.
Après s'être équipés, nous partons dans la forêt pour retrouver l'entrée de l'aven.
Pas de chemin, cela serait trop facile, nous zigzaguons dans les branchages et les rochers.
Ça monte c'est bon signe !
Au bout de 20 minutes, nous ne  savons plus où est le sommet !!!!
Robert décide de sortir son téléphone pour interroger les étoiles.
Le GPS nous indique que nous sommes à 50 mètres ... trop facile.
Bah en fait non ! 
Nous avons cherché pendant 20 minutes l'entrée de la cavité : Aven des Perdus, le bien nommé !
 
GROS CAIRNS ANNONCANT L'AVEN
GROS CAIRNS ANNONCANT L'AVEN
GROS CAIRNS ANNONCANT L'AVEN
GROS CAIRNS ANNONCANT L'AVEN
GROS CAIRNS ANNONCANT L'AVEN

GROS CAIRNS ANNONCANT L'AVEN

La cavité possède 2 entrées : nous choisissons celle qui se nomme "entrée des Gros"
Choix judicieux car elle commence par ... une étroiture acrobatique entre 2 puits !
Passage en mode égyptien obligatoire : Robert s'en sort avec une grande aisance ...
 
PAS FACILE D'ATTEINDRE CETTE LUCARNE...
PAS FACILE D'ATTEINDRE CETTE LUCARNE...
PAS FACILE D'ATTEINDRE CETTE LUCARNE...

PAS FACILE D'ATTEINDRE CETTE LUCARNE...

Après les puits s'enchaînent : un P58 en 3 tronçons puis un plus vaste puits de 18m de hauteur.
La salle finale est assez grande et présente de belles concrétions sèches et orangées.
La cavité se termine sur une dernière petite salle.
 
AVEN DES PERDUS, samedi 13 novembre 2021
AVEN DES PERDUS, samedi 13 novembre 2021
AVEN DES PERDUS, samedi 13 novembre 2021
AVEN DES PERDUS, samedi 13 novembre 2021
AVEN DES PERDUS, samedi 13 novembre 2021
AVEN DES PERDUS, samedi 13 novembre 2021
AVEN DES PERDUS, samedi 13 novembre 2021
AVEN DES PERDUS, samedi 13 novembre 2021
AVEN DES PERDUS, samedi 13 novembre 2021
AVEN DES PERDUS, samedi 13 novembre 2021
AVEN DES PERDUS, samedi 13 novembre 2021
AVEN DES PERDUS, samedi 13 novembre 2021
AVEN DES PERDUS, samedi 13 novembre 2021
AVEN DES PERDUS, samedi 13 novembre 2021
AVEN DES PERDUS, samedi 13 novembre 2021
AVEN DES PERDUS, samedi 13 novembre 2021
Nous faisons la traditionnelle photo de groupe rituelle.
et c'est parti pour la remontée : premiers descendus, premiers sortis !
 
LE GROUPE AU COMPLET
LE GROUPE AU COMPLET
LE GROUPE AU COMPLET
LE GROUPE AU COMPLET
LE GROUPE AU COMPLET
LE GROUPE AU COMPLET
LE GROUPE AU COMPLET
LE GROUPE AU COMPLET
LE GROUPE AU COMPLET

LE GROUPE AU COMPLET

Les 5 fractionnements permettent de récupérer avec de courtes attentes.
Il ne nous reste plus qu' à franchir la lucarne, les pieds en avant dans le vide...
Nous sommes tous sortis à 16h30, après 5h sous terre.
BRUNO DESEQUIPE LA CAVITE
BRUNO DESEQUIPE LA CAVITE
BRUNO DESEQUIPE LA CAVITE
BRUNO DESEQUIPE LA CAVITE
BRUNO DESEQUIPE LA CAVITE
BRUNO DESEQUIPE LA CAVITE
BRUNO DESEQUIPE LA CAVITE
BRUNO DESEQUIPE LA CAVITE
BRUNO DESEQUIPE LA CAVITE
BRUNO DESEQUIPE LA CAVITE
BRUNO DESEQUIPE LA CAVITE

BRUNO DESEQUIPE LA CAVITE

Le retour aux voitures est plus rapide.
On se change, on range le matos
Nous finissons la sortie par un casse-croûte, une photo de groupe, quelques blagues de spéléo...
 
ADELE SAVAIT QU'IL Y AURAIT DU GATEAU!! LOL      (MERCI ISABELLE)
ADELE SAVAIT QU'IL Y AURAIT DU GATEAU!! LOL      (MERCI ISABELLE)
ADELE SAVAIT QU'IL Y AURAIT DU GATEAU!! LOL      (MERCI ISABELLE)

ADELE SAVAIT QU'IL Y AURAIT DU GATEAU!! LOL (MERCI ISABELLE)

Merci à Kiki et Patrick pour l'équipement de la cavité,
Merci à Bruno pour le déséquipement.
 
Gilles
 
ps: C100+C25  25mkfs 10 sangles dont une très longue
Repost0
7 novembre 2021 7 07 /11 /novembre /2021 09:56
En ce samedi matin frais mais avec un soleil radieux, nous avons rendez vous sur le plateau du Camp pour tenter la visite du B2000.
Nous sommes peu nombreux aujourd'hui (c'est les vacances scolaires) et après avoir enfilé notre matos, Amandine, Jérémy, Kiki, Philippe et Cédric s'enfoncent dans la basse forêt de chênes verts en direction du trou.
 
AVENS B2000 ET CARPE DIEM, samedi 6 novembre 2021
L'entrée est assez étroite et chacun se laisse glisser dans cette petite étroiture verticale. La descente de ce premier puits est rapide et nous nous retrouvons dans cette première salle déjà joliment concrétionnée.
EN ADMIRATION
EN ADMIRATION
EN ADMIRATION
EN ADMIRATION
EN ADMIRATION
EN ADMIRATION
EN ADMIRATION
EN ADMIRATION
EN ADMIRATION

EN ADMIRATION

Kiki, prévoyant, a pris le détecteur d'O2. Ce secteur étant souvent très gazé...
Dans cette première salle ça va encore : 20% d'oxygène.
Je passe la lucarne qui donne accès à la suite mais 2 mètres plus bas ça coince... Le CO2 est très présent. déjà 3% alors au fond?!!!
PASSAGE DE LA LUCARNE...

PASSAGE DE LA LUCARNE...

On décide de ne pas poursuivre...
Tout le monde remonte, un peu déçu de cette tentative avortée.
On reviendra!
 
Tout ça n'a quand même pas suffit à nous couper l'appétit et nous nous calons au soleil pour déjeuner.
Le temps est superbe il fait même trop chaud au soleil !!
 
NOUS LEZARDONS AU SOLEIL

NOUS LEZARDONS AU SOLEIL

Vu l'heure, nous décidons d'aller rendre visite au Carpe Diem . Le trou n'est pas éloigné, simple et peu profond mais bien sympathique !
Nous revoici donc dans la garrigue. Les deux accès sont équipés afin de réaliser la petite traversée. Les puits sont sympas et surtout la salle de la vertèbre qui, malgré son plafond bas, est richement décorée.
Nous faisons une rapide visite et nous trouvons un nouveau squelette planqué dans un coin. Après le chien de chasse découvert par kiki lors de la première en 2010, cette fois ça a tout l'air d'un chat ou d'une civette?!
 
LES 2 D'JEUNS ...
LES 2 D'JEUNS ...
LES 2 D'JEUNS ...
LES 2 D'JEUNS ...
LES 2 D'JEUNS ...
LES 2 D'JEUNS ...
LES 2 D'JEUNS ...
LES 2 D'JEUNS ...

LES 2 D'JEUNS ...

La remontée se fait sans problème évidemment et nous retournons aux voitures pas mécontents de la journée au final.
LA BELLE EQUIPE!

LA BELLE EQUIPE!

Un bon bol d'air et un peu de "sous terre" qui font du bien!
 
Cédric
Repost0
29 octobre 2021 5 29 /10 /octobre /2021 16:44

Le premier RDV au Beausset à 9h00 avec Edwige, Isabelle, Alan, Philippe et Robert.

Nous partons à la Roquebrussanne via Signes en covoiturage pour rejoindre Céline, Elisabeth, la jeune Margot, Monseigneur, Dimitri, et Gérard, sur le grand parking. Re-covoiturage pour rejoindre Mazaugues où nous récupérons Cédric au passage.

Puis direction l’aven par une piste un peu défoncée sur quelques centaines de mètres.

Arrivés sur le parking les présentations sont faites entre tous les participants, soit 12 personnes au total.

Distribution du matériel et équipement des novices.

Equipement des participants.
Equipement des participants.
Equipement des participants.
Equipement des participants.
Equipement des participants.
Equipement des participants.
Equipement des participants.
Equipement des participants.

Equipement des participants.

Pendant ce temps, la première équipe composée de Gérard, Cédric, Dimitri part pour équiper l’aven. A noter que Cédric s’est lancé dans l’équipement des cavités depuis peu et c’est donc sous l’égide de Gérard qu’il installe les cordes.

Cette équipe a prévu d’aller voir la rivière souterraine et de nous retrouver ensuite à l’heure du déjeuner.

Parallèlement, le deuxième groupe équipe 2 arbres avec 5 m de corde pour faire la démonstration du matériel qui sera utilisé pour la descente et la remontée sur corde. Les participants manipulent le matos et s’entrainent aux différentes techniques.

Formation des participants.
Formation des participants.
Formation des participants.
Formation des participants.
Formation des participants.
Formation des participants.

Formation des participants.

Cette première formation étant terminée, la 2° équipe composée d’Isabelle, Monseigneur, Philippe, Robert pour les confirmés et Céline, Edwige, Elisabeth, Margot et Alan pour les novices se dirige vers la cavité.

Descente en dé-escalade de 3m dans l’aven, passage d’une étroiture, cheminement dans une faille et nous voici devant le P19.

Il est vrai que sa bouche béante d’un mètre de diamètre peut impressionner des débutants.

Accès à la cavité.
Accès à la cavité.
Accès à la cavité.
Accès à la cavité.
Accès à la cavité.
Accès à la cavité.

Accès à la cavité.

Nous voici donc au pied du mur (ou plutôt en haut du mur ! ) et tous mettent en pratique ce qu’ils viennent d’apprendre. Ce « jeter dans le vide » n’est pas naturel, mais chacun descend avec son style. Pour Elisabeth Margot et Alan ce n’est qu’une formalité, mais pour Céline et Edwige c’est vraiment un pas à franchir et elles touchent du doigt, ( plutôt du pied ) l’expression : « être au bord du gouffre ».

Mais pour tout le monde, une fois suspendus sur la corde avec le descendeur, plus de problème, voire du bonheur pendant la descente, sécurisé en bas du puits par Monseigneur et Philippe.

Descente du P19.
Descente du P19.
Descente du P19.

Descente du P19.

Arrivés en bas du P19 tout le monde se regroupe vers le fond. Nous progressons dans une belle galerie fossile avec une énorme coulée de calcite, des fistuleuses et des perles de caverne.

A noter que l’exploitation de la mine de Bauxite a percé le bas du P19 et de ce fait toute l’équipe se retrouve dans une galerie artificielle.

Galerie fossile et mine.
Galerie fossile et mine.
Galerie fossile et mine.
Galerie fossile et mine.
Galerie fossile et mine.
Galerie fossile et mine.
Galerie fossile et mine.
Galerie fossile et mine.
Galerie fossile et mine.
Galerie fossile et mine.
Galerie fossile et mine.
Galerie fossile et mine.
Galerie fossile et mine.
Galerie fossile et mine.
Galerie fossile et mine.
Galerie fossile et mine.

Galerie fossile et mine.

Nous prenons sur la droite pour tester les passages étroits qui se composent au début d’un petit puits de 5m qui se descend en escalade. A chacun sa technique, sur le dos, sur le ventre, en travers…

 

Monseigneur assure la réception des "colis" dans une petite salle.

La suite est constituée par une petite étroiture horizontale qui débouche elle aussi dans une petite salle.

Puis la cavité se présente par un passage bas de plafond que l’on appelle « laminoir », Robert s’y présente mais le bloqueur ventral empêche le passage. Analyse de la situation et passage donc sur le dos, histoire de voir le plafond.

Passages des étroitures.
Passages des étroitures.
Passages des étroitures.
Passages des étroitures.
Passages des étroitures.
Passages des étroitures.
Passages des étroitures.
Passages des étroitures.
Passages des étroitures.
Passages des étroitures.
Passages des étroitures.
Passages des étroitures.
Passages des étroitures.
Passages des étroitures.
Passages des étroitures.
Passages des étroitures.
Passages des étroitures.
Passages des étroitures.
Passages des étroitures.
Passages des étroitures.
Passages des étroitures.
Passages des étroitures.
Passages des étroitures.
Passages des étroitures.
Passages des étroitures.
Passages des étroitures.
Passages des étroitures.
Passages des étroitures.
Passages des étroitures.
Passages des étroitures.
Passages des étroitures.

Passages des étroitures.

Philippe, puis Céline le suivent et nous retrouvons Isabelle en haut du puits ainsi que l’équipe n°1 qui est allée jusqu’au lac via le puits P.17. ( équipé par Dimitri ? )

Mais c’est déjà l’heure du ventre……retour par les étroitures pour rejoindre la salle du Restaurant.

Exploration de l'équipe N°1.
Exploration de l'équipe N°1.
Exploration de l'équipe N°1.
Exploration de l'équipe N°1.

Exploration de l'équipe N°1.

Quelle salle, un immense volume avec une climatisation bien fraîche, des piliers de mine ( et non pas des milliers… hein !! ) partout, des petit cailloux pour les fesses et nous voilà à sortir nos repas de midi dans la bonne humeur.

Repas dans la salle à manger.
Repas dans la salle à manger.Repas dans la salle à manger.

Repas dans la salle à manger.

Puis nous repartons pour la visite de la mine avec Monseigneur pour guide qui connait bien ces lieux et où il serait très facile de s’y égarer tant l’exploitation minière est grande.

Nous déambulons dans ces immenses galeries ( salle de dépilage ) et arrivons sur un tas de cailloux de 1,5m de haut qui donne accès, par une lucarne, au fameux Réseau Sabre. Monseigneur nous informe qu’il faut ramper une centaine de mètres pour déboucher enfin dans des galeries !

Visite de la salle de dépilage.
Visite de la salle de dépilage.
Visite de la salle de dépilage.
Visite de la salle de dépilage.
Visite de la salle de dépilage.
Visite de la salle de dépilage.
Visite de la salle de dépilage.
Visite de la salle de dépilage.
Visite de la salle de dépilage.
Visite de la salle de dépilage.
Visite de la salle de dépilage.
Visite de la salle de dépilage.
Visite de la salle de dépilage.

Visite de la salle de dépilage.

Dimitri nous fait montre d’une escalade dans les règles de l’art et s’aventure un peu dans le boyau.

De retour, il en profite pour faire des photos d’en haut du groupe puis nous retournons vers le P19 pour entamer la sortie.

Escalade vers le réseau Sabre par Dimitri.
Escalade vers le réseau Sabre par Dimitri.
Escalade vers le réseau Sabre par Dimitri.

Escalade vers le réseau Sabre par Dimitri.

A la base du puits et dans la galerie de mine chacun s’équipe et aide les nouveaux à faire de même.

Pour des raisons de sécurité le puits est équipé avec 2 cordes ce qui permet de monter en tandem, ainsi chaque spéléo confirmé accompagne à la montée un débutant

Remontée du P19.
Remontée du P19.
Remontée du P19.
Remontée du P19.
Remontée du P19.
Remontée du P19.
Remontée du P19.
Remontée du P19.
Remontée du P19.
Remontée du P19.

Remontée du P19.

Robert monte en premier avec Isabelle pour assurer les débutants lors de la sortie du P.19, et c’est sous son regard vigilant que les participants passent du P19 au palier, avec parfois mélange de cordes, embrouille de longes, bloqueur…bloqué, etc…

Margot et Alan s’en sortent très bien, Céline, Edwige et Elisabeth s’en sortent aussi.

Sortie du P19.
Sortie du P19.
Sortie du P19.
Sortie du P19.
Sortie du P19.
Sortie du P19.
Sortie du P19.
Sortie du P19.

Sortie du P19.

Tout le monde prend le chemin de la sortie et retrouve notre bon soleil  sous lequel chacun se déséquipe et range le matériel..

Dimitri déséquipe le puits pendant que Robert range la corde dans le kit.

 

Gérard demande les impressions à chaud aux stagiaires qui nous racontent leurs ressentis. Pendant ce temps, les plus gourmets en profitent pour faire la cueillette de champignons.

Le groupe complet à la sortie.

Le groupe complet à la sortie.

Isabelle propose un gâteau léger Pomme/Poire concocté par ses soins, tellement léger qu’il a rapidement disparu comme par enchantement ( ou par gourmandise )

Le fameux gâteau....dommage le Kiki !!!

Le fameux gâteau....dommage le Kiki !!!

Voilà une sortie bien réussie et chaque membre du club a su s’investir pour faire découvrir la spéléologie verticale aux novices. Les 2 équipes y ont trouvé son compte de découvertes et certains participants sont prêts à recommencer pour de nouvelles aventures.

Même si d’autres ont découvert leurs limites d’appréhension du vide, avec un peu de persévérance et de technique, celles-ci se franchissent vite….et bien.

Encore merci à tous les participants pour leur bonne humeur et leur participation.

Robert

Enfin libres !!! pour de nouvelles aventures.

Enfin libres !!! pour de nouvelles aventures.

Repost0
17 octobre 2021 7 17 /10 /octobre /2021 12:32
Ce matin le rendez-vous est fixé à 10h. Nous sommes 6, Amandine, Stéphanie, Patrick, Dimitri, Bruno et moi même à nous retrouver sur le parking de la carrière du Revest. Cela fait des années que je ne suis pas allé à l'abîme du Cierge et j'ai très peu de souvenir de celui-ci. Je tente le coup de proposer à Patrick l'équipement de ce tube. Il accepte immédiatement sans se poser de question. Je sens que le club est dans une nouvelle dynamique après Gilles et Cédric la semaine dernière, c'est au tour de Patrick de se lancer dans l'équipement des cavités. Le relais se met en place doucement. 
L 'objectif est d'atteindre au moins le fond du premier puits situé à -104 m et si tout se passe pour le mieux nous irons au fond du deuxième puits situé à -125m.
Il est 10h45 et nous nous trouvons devant la grosse entrée. Patrick se lance dans le gouffre. La marche est haute, 103m de verticale. Cela donne un peu le tournis et ramollit les jambes. Allez, on se concentre et on se fixe l'objectif  de bien équiper la tête sommitale du puits qui garantira un bon départ. Patrick rependra plusieurs fois le réglage des 2 oreilles jusqu'à obtenir un positionnement idéal pour un passage aisé. Avant de partir pour la suite nous décidons que nous ne ferons que le premier puits (-104m). Le but étant que Patrick prenne le temps de bien équiper sans se mettre la pression de faire absolument les 2 puits. Je suis Patrick dans sa progression et nous échangeons régulièrement à chaque fois que cela est nécessaire. Je constate, dès le deuxième amarrage, qu'il s'est appliqué à respecter la longueur de corde suffisante pour pouvoir se délonger sans difficulté. Nous arrivons assez vite sur le palier dit "de tout- repos" à -66m. Au dessus de nous le restant de l'équipe se débrouille sans problème et c'est Bruno et Stéphanie qui encadrent Amandine tandis que Dimitri ferme la marche. Je prends le relais de l'équipement qui consiste simplement à équiper la tête du P37 qui offre un volume encore plus important que celui que nous venons de franchir. C'est Stéphanie qui va être contente!!!... Impossible de le fractionner ce sera donc un plein pot.
LE FOND EST EN VUE
LE FOND EST EN VUE
LE FOND EST EN VUE
LE FOND EST EN VUE
LE FOND EST EN VUE
LE FOND EST EN VUE

LE FOND EST EN VUE

Nous nous rejoignons tous en bas du puits qui se termine par un pan incliné, pour parler des moments forts de la descente de cet abîme. Le selfie habituel, une barre de céréales un peu d'eau et nous prenons le chemin du retour.
BRUNO SUR LE CHEMIN DU RETOUR
BRUNO SUR LE CHEMIN DU RETOUR
BRUNO SUR LE CHEMIN DU RETOUR
BRUNO SUR LE CHEMIN DU RETOUR
BRUNO SUR LE CHEMIN DU RETOUR
BRUNO SUR LE CHEMIN DU RETOUR
BRUNO SUR LE CHEMIN DU RETOUR

BRUNO SUR LE CHEMIN DU RETOUR

Ce sera Dimitri qui déséquipera avec Bruno comme partenaire. Amandine sera encadrée par Stéphanie et Patrick tandis que moi je m'attacherai à prendre quelques photos. il est 15h20 lorsque Dimitri sort.
DIMITRI SE CHARGE DE DESEQUIPER LA CAVITE
DIMITRI SE CHARGE DE DESEQUIPER LA CAVITE
DIMITRI SE CHARGE DE DESEQUIPER LA CAVITE
DIMITRI SE CHARGE DE DESEQUIPER LA CAVITE
DIMITRI SE CHARGE DE DESEQUIPER LA CAVITE
DIMITRI SE CHARGE DE DESEQUIPER LA CAVITE
DIMITRI SE CHARGE DE DESEQUIPER LA CAVITE
DIMITRI SE CHARGE DE DESEQUIPER LA CAVITE

DIMITRI SE CHARGE DE DESEQUIPER LA CAVITE

Nous prenons la direction des voitures pour profiter ensemble d'un repas bien mérité. Ce fut une journée encore bien constructive ou chacun de nous a trouvé sa place au sein de cette belle équipe.
Repost0
9 octobre 2021 6 09 /10 /octobre /2021 20:46

Par un beau matin ensoleillé, nous nous sommes retrouvés à 10h à la bergerie du Siou Blanc.

Le grand Gé et Cédric sont là, puis Monseigneur et Kiki nous rejoignent rapidement.
Nous sommes là pour réviser la technique d'équipement des cavités.
Nous préparons 2 kits contenant cordes mousquetons et plaquettes.
La marche d'approche est courte : 10 minutes pour arriver en haut de la falaise.
 
Attention, âme sensible ! un dénivelé de dingue, un abîme insondable, une vertigineuse parois ... en bref 20 mètres de roche verticale avec une belle vue au dessus de la forêt du Siou Blanc. C'est l'endroit parfait pour s'entraîner : du vide mais pas de vertige.
 
Gé nous explique les nœuds, les réglages des brins, les postures à avoir pour installer des cordes sur une vire et sur un puits. La révision est nécessaire !
 
Puis, Actions !
Cédric et moi partons chacun sur sa paroi avec pour objectif d'en faire une voie praticable pour les spéléos, avec des amarrages sûrs, des fractios suffisamment longs mais pas trop, des cordes libres de tout frottement.
 
Après l'installation des cordes, nous testons réciproquement nos installations.
 
Quelques allers/retours puis nous déséquipons.
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA

DIAPORAMA

Retour au parking pour un casse-croûte bien mérité.
 
 
 
L'HEURE DU VENTRE!

L'HEURE DU VENTRE!

Cet entraînement fut très utile. 
Merci à Gé pour sa pédagogie
Merci à Kiki pour ses blagues
Merci à Monseigneur pour le partage de son expérience
 
Gilles
 
 
 
 
Suite à notre entraînement en falaise du matin et le repas de midi, il est temps de passer cet après-midi sous terre pour appliquer les bons gestes précédemment vus...
 Après avoir vérifié le matos, je commence l'équipement du Palan. Kiki nous quitte.
L'objectif c'est d'équiper sur les broches posées jusqu'au sommet du P30.
C'est plutôt sympa de passer premier pour ouvrir le chemin, mais un peu de pression quand même : Gérard me suit et Monseigneur fermera la marche.
LA FALAISE C'EST BALEZE: INITIATION A L'EQUIPEMENT, samedi 9 octobre 2021
LA FALAISE C'EST BALEZE: INITIATION A L'EQUIPEMENT, samedi 9 octobre 2021
LA FALAISE C'EST BALEZE: INITIATION A L'EQUIPEMENT, samedi 9 octobre 2021
LA FALAISE C'EST BALEZE: INITIATION A L'EQUIPEMENT, samedi 9 octobre 2021
Les têtes de puits et fractios s'enchaînent sans problème, c'est plutôt ludique et la concentration sur les points d'amarrages font découvrir le trou sous un autre angle.
Finalement tout le monde arrive au sommet du P30 assez vite. C'est plutôt satisfaisant !!
SELFIE DE DINGUE...lol
SELFIE DE DINGUE...lol
SELFIE DE DINGUE...lol
SELFIE DE DINGUE...lol
SELFIE DE DINGUE...lol
SELFIE DE DINGUE...lol
SELFIE DE DINGUE...lol
SELFIE DE DINGUE...lol

SELFIE DE DINGUE...lol

Quelques remarques (bienvenues) et on remonte.
Je déséquipe aussi, autant faire et défaire!!
La remontée se passe sans problème mais l'horaire (prévu pour Monseigneur a légèrement dérapé !! :-)
La remontée avec le kit rempli de la corde de 90m tire un peu sur les cuisses vers la fin!
S'en suit un court débriefing et le rangement de tout le matos.
MONSEIGNEUR, NE VOIS TU RIEN VENIR??
MONSEIGNEUR, NE VOIS TU RIEN VENIR??
MONSEIGNEUR, NE VOIS TU RIEN VENIR??

MONSEIGNEUR, NE VOIS TU RIEN VENIR??

Nous repartons chacun dans nos pénates sur les coup de 18h00.
Très bonne expérience, il faut qu'on continue à travailler cette partie car c'est important de faire  tourner les rôles un peu pour les sorties.
 
Nous allons surement prévoir d'autres sorties thématiques sur ce principe afin de nous perfectionner sur cette partie essentielle qu'est l'équipement des cavités.
 
Cédric
Repost0
3 octobre 2021 7 03 /10 /octobre /2021 12:43

 

GROUPE DU MATIN:

 

Comme prévu, lors de la journée des associations de la ville du Beausset, la sortie "découverte du monde souterrain" est maintenue pour ce samedi 02/10 en mode JNSC
. Ce matin, kiki et moi devons encadrer 6 nouveaux explorateurs. Il est 9h, il fait frais, et nous sommes présents sur les lieux du rendez-vous mais pas nos aventuriers... Quelques coups de téléphones et les voilà qui arrivent en ayant confondu le lieu de contact. 
Nous prenons la direction du plateau de Planeselves. Nous nous garons à proximité du champ de cellules photovoltaïques de façon à éviter toute contravention. Il faut compter un kilomètre avant d'atteindre la fameuse clairière donnant accès à la grotte des Rampins. Nous nous équipons et il est 10h15 lorsque nous nous présentons à l'entrée de la cavité.
UNE PARTIE DU GROUPE DU MATIN

UNE PARTIE DU GROUPE DU MATIN

Le groupe est dynamique et après quelques recommandations nous nous enfilons dans le boyau très frais, bien sombre, qui tranche radicalement avec la lumière éclatante de l'extérieur. Comme d'habitude nous allons équiper toutes les parties glissantes assurant ainsi la sécurité du groupe.
LA SPELEO SPORT D'EQUIPE
LA SPELEO SPORT D'EQUIPE

LA SPELEO SPORT D'EQUIPE

Le premier arrêt se fait à la salle de la cathédrale où nous échangeons sur les caractéristiques de cette salle et sur le chemin à suivre à partir de celle-ci. Je monte équiper le pan incliné et je constate que l'ensemble du groupe progresse assez facilement.

ESCALADE DANS LA SALLE DE LA CATHEDRALE
ESCALADE DANS LA SALLE DE LA CATHEDRALE
ESCALADE DANS LA SALLE DE LA CATHEDRALE

ESCALADE DANS LA SALLE DE LA CATHEDRALE

Le petit Sam nous met l'ambiance et il est sûr que nous ne l'oublierons pas dans la cavité. Nous cheminons jusqu'à à la salle des 2 trous ce qui sera notre deuxième arrêt. L'ambiance est bonne et les questions fusent.
SALLE DES DEUX TROUS
SALLE DES DEUX TROUS
SALLE DES DEUX TROUS

SALLE DES DEUX TROUS

Nous continuons en direction de la galerie des 4 chevaux. cette vaste galerie permet de déambuler dans la beauté du paysage.

GALERIE DES 4 CHEVAUX

GALERIE DES 4 CHEVAUX

Nous atteignons les fameux passages de l'étroiture verticale ainsi que le boyau remontant. Nous nous guidons les uns et les autres avec des gestes bien maîtrisés. Nous les franchissons sans problème.

ETROITURE VERTICALE
ETROITURE VERTICALE
ETROITURE VERTICALE
ETROITURE VERTICALE
ETROITURE VERTICALE
ETROITURE VERTICALE
ETROITURE VERTICALE
ETROITURE VERTICALE
ETROITURE VERTICALE
ETROITURE VERTICALE
ETROITURE VERTICALE
ETROITURE VERTICALE
ETROITURE VERTICALE
ETROITURE VERTICALE
ETROITURE VERTICALE
ETROITURE VERTICALE

ETROITURE VERTICALE

Nous voilà au sommet de la salle du chaos. Celle-ci présente un volume important offrant ainsi à chacun de nous le spectacle d'un monde écroulé et figé pour l'éternité.
SOMMET DE LA SALLE DU CHAOS

SOMMET DE LA SALLE DU CHAOS

Nous filons vers la voûte mouillante qui sera notre point d'arrivée. Une photo de groupe et nous faisons demi tour en direction de la salle de chaos de façon à faire l'expérience du monde du silence. C'est toujours intéressant de faire découvrir à chaque nouveau venu le noir absolu ainsi que les bruits qui règnent à l'intérieur d'une cavité lorsque tout le monde éteint sa lumière et que personne ne bouge. Après cette pose éducative nous prenons la direction de la sortie dans la joie et la bonne humeur. Il est 12h45 lorsque nous atteignons la lumière du jour. 
C'était une belle matinée où chacun a pris plaisir de marcher, ramper, escalader et surtout de découvrir le monde souterrain.
Gérard
PHOTOS DE GROUPE
PHOTOS DE GROUPE

PHOTOS DE GROUPE

 

 

GROUPE DE L'APRES-MIDI:

JNSC AUX RAMPINS, samedi 2 octobre 2021
JNSC AUX RAMPINS, samedi 2 octobre 2021
JNSC AUX RAMPINS, samedi 2 octobre 2021

Nous serons 3 accompagnateurs (Biel, Gérard et Cédric) pour 7 personnes qui vont visiter ce joli réseau. (Thomas, Leonardo et Roméo, Théodore, Gaspard, Philippe et Joëlle).

Une fois après avoir déjeuné et vérifié que tout le monde était prêt, direction l'entrée via le sentier qui dévale vers la vallée du Gapeau, le point de vue est superbe!

JNSC AUX RAMPINS, samedi 2 octobre 2021
JNSC AUX RAMPINS, samedi 2 octobre 2021
JNSC AUX RAMPINS, samedi 2 octobre 2021
JNSC AUX RAMPINS, samedi 2 octobre 2021
JNSC AUX RAMPINS, samedi 2 octobre 2021
JNSC AUX RAMPINS, samedi 2 octobre 2021
JNSC AUX RAMPINS, samedi 2 octobre 2021
JNSC AUX RAMPINS, samedi 2 octobre 2021
Une fois arrivés à la salle du Chaos (grande salle d'effondrement au plafond bien haut), nous crapahutons entre les blocs pour rejoindre le point final de notre exploration avant la vasque d'eau. Le sol est plus boueux et la galerie s'abaisse. Le temps de prendre une ou deux photos et nous retournons dans la salle du Chaos essayer de faire un moment de silence dans le noir. Pas un bruit, pas une goutte d'eau... La sécheresse se fait bien sentir même sous terre... Cette courte pause effectuée, chacun boit un peu, voir grignote et nous repartons vers la sortie.
Le groupe est encore plus à l'aise qu'à l'aller et le retour se fait assez rapidement.
Tout le monde est dehors vers 16h30, 2 bonnes heures à balader dans ce réseau, tous les participants sont visiblement ravis de cette exploration.
JNSC AUX RAMPINS, samedi 2 octobre 2021
JNSC AUX RAMPINS, samedi 2 octobre 2021

Sur le retour aux voitures, nous croisons la propriétaire très sympathique avec qui nous avons échangé.

Merci à elle de laisser l'accès à cette cavité tant que tout le monde respecte les lieux!!

Cédric

Repost0

Présentation

  • : SPELEO CLUB DU BEAUSSET Lei Garri Grèu
  • SPELEO CLUB DU BEAUSSET  Lei Garri Grèu
  • : spéléologie, activités d'exploration, de découverte du monde souterrain et des merveilles de la nature.
  • Contact

contact

fessardherrick@free.fr

Lei Garri Greu - Spéléo-Club du Beausset

Adresse postale :

Chez Mr Christian LIGUORI
397 chemin des bonnes herbes
83200 TOULON


 

Rechercher