Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juin 2021 4 10 /06 /juin /2021 16:44

Lors de notre sortie club à Maramoye, Loulou nous avait parlé de l’aven des Jaumes sur la forêt des Morières.

En avant première, le 2 juin 2021, Loulou et Robert sont partis équiper et sécuriser cette cavité, surtout la partie « escalade », belle première faite par notre ami Loulou.

Il est vrai que devant cette belle cavité, Le spéléo-club LGG ne pouvait rater cette magnifique exploration.

Le temps ayant viré au beau malgré les mauvaises prévisions du début de semaine, nous profitons d'un des derniers weekend d'ouverture du massif de Siou Blanc avant la période estivale pour aller visiter cet aven peu fréquenté : l'aven des Jaumes.

Nous sommes 7 au RDV à la bergerie de Siou-blanc. Direction le parking de la piste de citerne neuve où nous laissons les voitures.

 

AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021

Le reste se fera à pied, la marche d'approche n'étant pas désagréable loin s'en faut !

AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021

Après avoir gravi un bout de colline, nous arrivons aux abords du trou pour nous équiper.

AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021

Robert étant passé avec Loulou du SCS quelques jours avant, l'équipement est encore en place. Grand Luxe !

Robert ouvre la marche et tout le monde suit dans la foulée. L'entrée sans être spacieuse n'est pas vraiment étroite.

AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021

Une fois passés 2 bons mètres, on se retrouve dans un très beau P30 fractionné une fois qui va en s'élargissant. Arrivé au fractio, le volume s'agrandit franchement et les coulées et autres concrétions sont magnifiques.

 

 

 

AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021

Au fond, une escalade de 8m nous conduit dans une salle chaotique dans laquelle on se faufile entre blocs pour découvrir le reste de la cavité.

AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021

Faisant suite à un petit P6, une salle avec encore de belles coulées et concrétions. Un passage entre blocs nous conduit à une troisième salle spacieuse dont le plafond est joliment garni de concrétions massives mais magnifiques.

 

AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021

Continuant, encore des passages entre blocs et nouveau puits qui mène à un autre dédale entre blocs. Il y a des recoins dans tous les sens !

AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021

Nous sommes toujours dans la même faille sur un des bords bien visible.

Dimitri et Cédric descendent en désescalade deux ressauts de 6 à 7 mètres.

Ça pourrait continuer encore, d'autant plus qu'un courant d'air, léger et régulier mais bien présent sort du bas de la faille.

Quelques détails glanés de ci, de là!!

TROUVAILLES EN CHERCHANT PLUS OU MOINS!!...
TROUVAILLES EN CHERCHANT PLUS OU MOINS!!...
TROUVAILLES EN CHERCHANT PLUS OU MOINS!!...
TROUVAILLES EN CHERCHANT PLUS OU MOINS!!...
TROUVAILLES EN CHERCHANT PLUS OU MOINS!!...
TROUVAILLES EN CHERCHANT PLUS OU MOINS!!...
TROUVAILLES EN CHERCHANT PLUS OU MOINS!!...
TROUVAILLES EN CHERCHANT PLUS OU MOINS!!...
TROUVAILLES EN CHERCHANT PLUS OU MOINS!!...
TROUVAILLES EN CHERCHANT PLUS OU MOINS!!...
TROUVAILLES EN CHERCHANT PLUS OU MOINS!!...
TROUVAILLES EN CHERCHANT PLUS OU MOINS!!...

TROUVAILLES EN CHERCHANT PLUS OU MOINS!!...

Il est déjà 15h30.

Il est temps de remonter. Sur le retour un passage au balcon, une dizaine de mètres au-dessus du fond du puits d'entrée, donne un point de vue superbe sur cette salle.

AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021

Chacun remonte sans encombre en profitant un max de ce lieu qui est véritablement sympa !

ROBERT RENFORCE LES POINTS D'ENCRAGE DE L'ESCALADE
ROBERT RENFORCE LES POINTS D'ENCRAGE DE L'ESCALADE
ROBERT RENFORCE LES POINTS D'ENCRAGE DE L'ESCALADE
ROBERT RENFORCE LES POINTS D'ENCRAGE DE L'ESCALADE
ROBERT RENFORCE LES POINTS D'ENCRAGE DE L'ESCALADE
ROBERT RENFORCE LES POINTS D'ENCRAGE DE L'ESCALADE
ROBERT RENFORCE LES POINTS D'ENCRAGE DE L'ESCALADE
ROBERT RENFORCE LES POINTS D'ENCRAGE DE L'ESCALADE
ROBERT RENFORCE LES POINTS D'ENCRAGE DE L'ESCALADE
ROBERT RENFORCE LES POINTS D'ENCRAGE DE L'ESCALADE
ROBERT RENFORCE LES POINTS D'ENCRAGE DE L'ESCALADE
ROBERT RENFORCE LES POINTS D'ENCRAGE DE L'ESCALADE
ROBERT RENFORCE LES POINTS D'ENCRAGE DE L'ESCALADE
ROBERT RENFORCE LES POINTS D'ENCRAGE DE L'ESCALADE
ROBERT RENFORCE LES POINTS D'ENCRAGE DE L'ESCALADE
ROBERT RENFORCE LES POINTS D'ENCRAGE DE L'ESCALADE
ROBERT RENFORCE LES POINTS D'ENCRAGE DE L'ESCALADE
ROBERT RENFORCE LES POINTS D'ENCRAGE DE L'ESCALADE

ROBERT RENFORCE LES POINTS D'ENCRAGE DE L'ESCALADE

Rares sont les trous aussi concrétionnés et vastes dans le secteur. Il nous aura permis de faire de la verticale et de la ballade. Chose assez exceptionnelle sur Siou Blanc.

Tout le monde est ravi et nous retrouvons notre point de départ pour le déjeuner traditionnel de... 16h30 !!!. La chaleur commence à être bien présente et le pique nique sous les chênes est un bonheur. ( prévoir de bonnes glacières la prochaine fois ! )

L'HEURE DU MIAM BIEN MERITE...
L'HEURE DU MIAM BIEN MERITE...
L'HEURE DU MIAM BIEN MERITE...
L'HEURE DU MIAM BIEN MERITE...

L'HEURE DU MIAM BIEN MERITE...

On se dit que quand même ces lieux sont magiques et qu'il faut à la fois en profiter et les protéger.

Cédric & Robert

AVEN DES JAUMES, Solliès-Toucas, le 5 juin 2021
Repost0
27 mai 2021 4 27 /05 /mai /2021 19:01

Nous voici Dimitri et moi-même ( Robert ) au RDV sur la place de Signes à 9h40.

Nous prenons un seul véhicule ( avec chacun un masque ) pour monter à la Bergerie sur le plateau de Siou-Blanc. Les objectifs de cette sortie en semaine sont :

  • Exploration d’un aven inconnu ( SCS ? ) et signalé par un chasseur ( Laurent )
  • Exploration de l’aven Go.Berlin qui doit être l’aven SESV 1962.

Bien entendu, copie du fichier topo, GPS, sacs à dos avec matos sont de la fête !

Nous voilà partis du gros chêne de la Bergerie pour 400m de sentier. Après plusieurs zigzags nous voilà devant l’aven inconnu, mais baptisé « chasseur Laurent » en remerciement des infos de position de plusieurs cavités de sa part.

entrée

entrée

L’ouverture au raz du sol nous oblige à tendre une corde entre 2 arbres et à faire l’amarrage en son milieu. Un petit puits de 2 m nous avale vers une petite salle qui nous permet de faire un demi-tour pour se diriger vers la suite de la faille.

Un mois avant, j’étais déjà venu en reconnaissance avec Isabelle et j’avais mis 2 spits ( cheville pour amarrage ) en vu de cette exploration.

C’est donc Dimitri qui commence sa formation « d’équipeur » sous ma bienveillance. Pose des 2 plaquettes, confection d’un nœud Bunny, et en route vers le fond.

Puits d'entrée et amarrage P10Puits d'entrée et amarrage P10
Puits d'entrée et amarrage P10Puits d'entrée et amarrage P10

Puits d'entrée et amarrage P10

Bon, après 1,5m de descente, la corde frotte bien et j’en profite pour lui apprendre la pose d’une dév ( déviation )

La faille se fait étroite ( arrêt de ma part pour cause de « gros volume » lors de l’explo précédente ) et cela justifie la présence de Dimitri.

Le P10 descendu, un gros bloc coincé dans la faille fait barrage, mais Dimitri trouve un passage étroit qui mène à un couloir de 2m de long puis à un toboggan de 2,5m de profondeur.

La faille devient de plus en plus en plus étroite et des signes de travaux de désobstruction sont visibles. La présence d’un courant d’air justifie ce chantier.

Nous en profitons pour faire quelques mesures afin d’en établir un croquis d’explo.

Dimitri remonte et déséquipe la cavité, heureux de cette aventure.

Sommet du P10 vu du fond et fond cavité
Sommet du P10 vu du fond et fond cavité

Sommet du P10 vu du fond et fond cavité

En surface, j’en profite pour pointer la cavité et marquer son nom.

Voilà une affaire bien menée et après avoir refait les sacs et protégé l’entrée de la cavité, nous repartons vers la Bergerie pour le repas de 13h30.

Marquage cavité et topo toute fraîche comme la peinture !
Marquage cavité et topo toute fraîche comme la peinture !

Marquage cavité et topo toute fraîche comme la peinture !

Vin de cerises, soupe chinoise, sandwich et café avalés, nous partons vers l’aven GO.BERLIN situé au nord de l’abîme des Morts. Une petite marche de 400 m et une petite recherche appuyée par le GPS nous amène à cet aven bien caché entre deux gros blocs rocheux.

Consultations des topos des 2 cavités pour voir ce qui nous attend.

Equipement de l’aven et sous un franc soleil Dimitri s’enfonce dans le puits qui est au début bien étroit sur 1,5 m. Arrivé en bas, il explore le fond dont il fait la topo pour identifier la cavité. Mais rien de flagrant.

Entrée de l'aven et bloc rocheuxEntrée de l'aven et bloc rocheux
Entrée de l'aven et bloc rocheuxEntrée de l'aven et bloc rocheux

Entrée de l'aven et bloc rocheux

Pendant ce temps, je cuis sous le soleil et l’envie de descendre vers la fraîcheur se fait sentir.

A bien y regarder, ce n’est pas si étroit ( pose du descendeur en bout de longe ) il faut juste négocier un S avec un méchant rognon gros comme un poing qui dépasse. Je m’équipe donc et rejoins Dimitri au fond. 

Descente avec descendeur en bout de longe

Descente avec descendeur en bout de longe

Je regarde bien les parois à la recherche de quelques inscriptions pouvant donner une identité à cette cavité, mais je ne trouve rien.

Parois et fond de l'avenParois et fond de l'aven
Parois et fond de l'avenParois et fond de l'aven

Parois et fond de l'aven

Nous remontons vers la surface après le traditionnel selfie.

Bien entendu, pour améliorer le passage, Dimitri me passe le marteau et je fais sauter le rognon en 4/5 coups.

Nous avons quand même la conviction que cet aven est bien le SESV 1962 car sur la topo il est mentionné la présence d’un bloc rocheux au niveau de l’entrée et le fond est en pente.

Autre argument, par expérience les topographies de1962 n’avaient pas la précision de celles d’aujourd’hui.

 

remontée et selfie
remontée et selfie
remontée et selfie
remontée et selfie
remontée et selfie
remontée et selfie

remontée et selfie

Nous rangeons le matos et retournons vers Signes chacun pleinement satisfait de cette belle journée pleine d’aventure. ( En primeur, la topo de l'aven chasseur Laurent )

Robert

Repost0
25 mai 2021 2 25 /05 /mai /2021 10:57
Ce samedi nous nous sommes donnés rendez-vous sur le plateau du Camp pour visiter l'Avatar.
Sept garris prêts à lutter contre le CO2 de cette cavité se retrouvent pour cette mission : Kiki, Monseigneur, Patrick & Stéphanie, Gilles & Nathalie et Cédric.
AVEN AVATAR, samedi 22 mai 2021
AVEN AVATAR, samedi 22 mai 2021

C'est vrai que ce trou est souvent gazé mais le peu d'humidité de ces deniers mois et le mistral des deniers jours auront-ils suffit à faire baisser le taux de CO2??
L'objectif est d'aller jusqu'à la salle des Sciences...

Nathalie reprend la spéléo après quelques longues années sans avoir pratiqué. Quelques petites explications pour rafraîchir sa mémoire et hop!... Une fois équipés nous montons tous au milieu de la garrigue trouver l'entrée du trou.

 
AVEN AVATAR, samedi 22 mai 2021

Kiki, qui connait le trou par cœur, se lance dans l'équipement avec le détecteur d'oxygène, je le suivrai.
Une fois le plan incliné passé, (la première alarme du testeur de gaz se déclenche), la magnifique tête de puits suit direct. Ce premier P19 bien volumineux est vite descendu (une dév) et le fond est plutôt respirable : 19% d'oxygène ce qui correspond à 2% de CO².

STEPH DANS LE P19
STEPH DANS LE P19
STEPH DANS LE P19
STEPH DANS LE P19
STEPH DANS LE P19

STEPH DANS LE P19

En passant la chatière, nous découvrons la suite...

MONSEIGNEUR, COMME AVALE PAR LA CHATIERE...
MONSEIGNEUR, COMME AVALE PAR LA CHATIERE...

MONSEIGNEUR, COMME AVALE PAR LA CHATIERE...

La galerie Chantal est vite parcourue et voici le second puits volumineux et bien concrétionné. Le testeur annonce cette fois: 18% d'O² et par déduction:3% de CO² en haut du puits...

AVEN AVATAR, samedi 22 mai 2021
AVEN AVATAR, samedi 22 mai 2021
AVEN AVATAR, samedi 22 mai 2021
AVEN AVATAR, samedi 22 mai 2021
AVEN AVATAR, samedi 22 mai 2021

Tout le monde se retrouve en bas de ce P15.

LA BELLE EQUIPE !
LA BELLE EQUIPE !
LA BELLE EQUIPE !
LA BELLE EQUIPE !
LA BELLE EQUIPE !
LA BELLE EQUIPE !
LA BELLE EQUIPE !

LA BELLE EQUIPE !

Entre temps, le détecteur de gaz nous a lâché (Combien de CO²en bas de ce puits??) et nous ressentons tous quelques difficultés à respirer à pleins poumons au fond. S'en suit une discussion pour savoir si on prend le risque de passer dans le prochain P7, ou pas....

Gilles est aux starting blocks, nous le laissons descendre puis remonter le P7 en coup de vent...

AVEN AVATAR, samedi 22 mai 2021

La prudence (pas de testeur) et le peu d'envie de cracher ses poumons à la remonté auront raison de notre explo.
Nous nous arrêterons là à -40m un poil déçus de ne pas avoir pu passer. Satané CO2!!
La remonté s'avère moins pénible qu'attendue et chacun rejoint la surface à bon rythme malgré tout...

GILLES DESEQUIPE !
GILLES DESEQUIPE !
GILLES DESEQUIPE !
GILLES DESEQUIPE !
GILLES DESEQUIPE !
GILLES DESEQUIPE !
GILLES DESEQUIPE !

GILLES DESEQUIPE !

La faim fait place à la déception... Un petit coin mi-ombre mi-soleil et nous grignotons un bout : moment essentiel de toute exploration entre Garris!
HAAA LE PIQUE NIQUE!!

HAAA LE PIQUE NIQUE!!

Il faudrait vraiment arriver à se faire cette cavité complètement. Prochaine étape un souffleur à l'entrée pour aérer et voir ce que ça donne??

Ou bien continuer à chercher un autre trou aux alentours qui ferait courant d'air? A tenter

Monseigneur nous quitte et nous profitons de cette belle fin d'après-midi pour aller rendre une courte visite à l'entrée du Carpe Diem pas très loin de là. Juste une petite ballade digestive ;)

Cédric

PS: Nathalie a bien repris ses marques et n'a eu aucune difficulté pour cette reprise.

Repost0
18 mai 2021 2 18 /05 /mai /2021 20:22

Gégé, notre G.O du club nous a proposé comme sortie inoubliable l’aven du Provençal, un nom bien de chez nous qui fleure bon le thym, les cigales, la pétanque et la belote. Ca tombe bien car nous sommes 4 au RDV secteur Bergerie de Siou Blanc. ( Isabelle, Gérard, Philippe et Robert ) .

Gaëlle s'est désistée préférant se consacrer à la révision de son examen qui aura lieu mardi. Bonne chance à toi Gaëlle.

Equipement du groupe, discussion et en route pour une longue marche d’approche de ….5 mn et oui, c’est aussi ça la Provence.

Gégé se lance dans l’équipement de l’aven dont l’entrée, il est vrai n’est pas bien grande et bien intime comme….une crèche provençale.

Gégé : Il est 10h15 à la montre de Robert lorsque  je me lance dans l'équipement de cet aven. Je suis dans l'ambiance dès le début. L'étroitesse du premier puits me rappelle que ce ne sera pas de tout repos. C'est Philippe qui me suivra. Cela fait plusieurs fois qu'il vient avec nous, il est temps qu'il se charge un peu et qu'il soit confronté à des passages difficiles.

Aven Le Provençal…..Ou si j’avais su, ben j’y serais pas venu ( Philippe ) Samedi 15 mai 2021
Aven Le Provençal…..Ou si j’avais su, ben j’y serais pas venu ( Philippe ) Samedi 15 mai 2021
Et on y va !!! avec le sourire.
Et on y va !!! avec le sourire.
Et on y va !!! avec le sourire.
Et on y va !!! avec le sourire.

Et on y va !!! avec le sourire.

Notre G.O = Gégé.
Notre G.O = Gégé.
Notre G.O = Gégé.

Notre G.O = Gégé.

Puis c’est au tour de Philippe qui s’y lance mais cette fois ci avec un bon kit aux fesses.

Premier essai, le descendeur se bloque, pas moyen descendre. Bon, ben Philippe remonte. On regarde bien le matériel, la corde, le Philippe…tout est bon.

Deuxième essai : re-coincement, la corde ne file pas…ressorti du dit Philippe et on change le descendeur de place.

Troisième essai : et oui, quand on aime ….on ne compte pas ! Re-sortie du spéléo toujours avec le kit bien plein qui sera donné à Robert.

Quatrième essai : c’est bon ça descend pas vite, mais ça descend.

En fait ou l’entrée est bien étroite ou Philippe est plus, comment dire….générateur de coincements.

Gégé : Le premier puits est équipé et je file dans le boyau qui permet d'accéder au puits de la Martinique. Mais avant le puits il y a cette étroiture qui me semble de moins en moins large avec le temps. Je me positionne sur le dos après avoir équipé en main courante l'accès au puits, je me lance dans cette difficulté en me positionnant sur le ventre. Il faut quand même vider ses poumons afin de bien passer. Ouf !le rognon est passé et j'équipe la tête du puits de 25m. Mais où est Philippe? Il ne m'a pas suivi?

Robert descend ensuite avec le fameux kit jusqu’au premier pallier ( - 4m ) et rejoint Philippe qui s’empresse lentement de prendre son ami le kit.

C’est au tour d’Isabelle, qui passe le premier puits comme une lettre à la poste et double Robert pour assurer la surveillance de Philippe.

boyau avant l'étroiture
boyau avant l'étroiture
boyau avant l'étroiture

boyau avant l'étroiture

Derrière l'étroiture
Derrière l'étroiture
Derrière l'étroiture

Derrière l'étroiture

Gégé : 10 à 15 minutes passent avant que j’entende le bruit de frottement de sa combi dans le boyau. Dès qu'il arrive à ma portée je me renseigne sur ce retard. L'étroitesse du puits d'entrée lui a procuré quelques difficultés de franchissement surtout avec un kit.
La première leçon retenue par Philippe est qu'il faut toujours analyser la configuration du puits avant de se lancer avec un kit au cul.
Je prends son kit et l'accroche à la tête de puits. Après quelques conseils sur le franchissement de l'étroiture je me lance à la poursuite de l'équipement. J'entends plus haut que Philippe franchi l'obstacle avec beaucoup d'effort.

Gégé, qui commençait à trouver le temps long, équipe la suite et passe une étroiture bien sélective. Philippe lui emboîte le pas, lui passe le kit et après plusieurs essais réussit à passer cette boîte aux lettres.

Isabelle le suit et trouve la solution pour s’enfiler dans le passage. A mon tour d’y aller !!! Bon, analyse de l’étroiture, délestage de tout matos susceptible de gêner le passage, pose de 2 petits kits avec une sangle pour récupération. On y va…on essaye d’y aller, deux puis trois essais….bein ça passe pas. Pas de problème, je vais mettre le descendeur en bout de longe courte pour diminuer le volume. Et un et deux et trois Zéro …pas moyen de passer au niveau de la poitrine….et peut-être quelques centimètres de plus autour de la taille que dans ma jeunesse !!!!

Je remonte un peu et attend patiemment que quelqu’un s’inquiète de mon sort.

Gégé : J'arrive à la base du puits et commence à équiper la tête de main courante qui permet de se lancer dans la deuxième étroiture. Philippe arrive suivi d'Isa. Je prends la corde du deuxième kit et me lance dans le mini boyau donnant accès à l'étroiture du P10. Une fois couché dans le boyau j'entends Isa qui appelle désespérément Robert qui tarde à répondre. Et d'un coup sa grosse voix se fait entendre disant que ça ne va pas!.
Qu'est ce qui se passe? Est-il coincé ? Je ressors du boyau et décide d'aller le rejoindre le plus vite possible. Une fois arrivé en haut du P 25 je vois Robert face à l'étroiture et je peux lire dans ces yeux que le doute est présent. Il a bien tenté de franchir le passage mais la pression sur sa cage thoracique étant trop forte il a décidé de rebrousser chemin. Nous faisons le point ensemble et nous décidons d'arrêter la sortie pour nous consacrer à un autre aven (La percée) qui se trouve un peu plus loin. Pas de risque on est là pour se faire plaisir!!!!

 

Du côté de l’équipe en bas, au fond du puits de 25 m, ils sont surpris de ne pas voir arriver Robert. Après plusieurs appels, nous comprenons qu’il y a un problème ! 

Le groupe remonte du premier puits et c’est heure de vérité. Isabelle se présente devant l’étroiture et grâce à quelques aides de Robert arrive rapidement à s’extraire de cet étau.

Isa comme une lettre à la poste
Isa comme une lettre à la posteIsa comme une lettre à la poste

Isa comme une lettre à la poste

Bien entendu, c’est dans une petite salle d’un quart de mètre carré, donc très intime, que l’on se croise, car Isa passe entre les jambes de Robert.

 

Au tour de Philippe qui, rappelons-le, est moniteur de plongée.

Je n’énoncerai pas ici toutes les solutions inventées par les uns et testées par Philou !!!! Peuchère, le voilà le Provençal avec ses passages rastègues …

Gégé : Je rejoins Philippe au sommet du puits et nous faisons le point ensemble sur le franchissement de cette délicate faille étroite. Je lui conseille de la passer sur le dos et d'utiliser ces pieds pour se repousser de la paroi. Robert étant de l'autre côté il sera à même de l'aider. Voilà Philippe parti dans l'étroiture et cet à ce moment que la galère commence. Il passe un bras puis le deuxième mais voilà que le casque le gène dans les mouvements. Il tente plusieurs fois de s'immiscer dans la faille mais ça coince. Robert récupère son casque. Philippe gagne en mobilité mais cette fois c'est le croll qui bloque et qui vient lui compresser la cage thoracique. Il tente plusieurs fois de passer sur le ventre et puis sur le dos, rien ne passe. Et on retente l'expérience? Ca ne passe toujours pas. Robert décide de mettre en place un palan afin de le hisser

Philippe comme .....un colis à la poste!
Philippe comme .....un colis à la poste!
Philippe comme .....un colis à la poste!
Philippe comme .....un colis à la poste!
Philippe comme .....un colis à la poste!

Philippe comme .....un colis à la poste!

Bon, analyse de la situation…il faut sortir l’arme secrète ….le palan mouflé.

Robert, qui a toujours sur lui de quoi se sortir de nombreuses situations non nomenclaturées, et avec la petite corde de secours dans le kit du club, pose un système pour ( je fais court , hein ! ) accrocher Philippe via l’intermédiaire de Gégé qui en profite pour enlever le bloqueur poitrine du malheureux. ( on vient de passer 1heure, mine de rien, de palabres, de tests en tout genre )

Soit-dit en passant la pratique de la plongée sous-marine permet de forger un caractère et un calme stoïque face à des situations bien plus dangereuses que ce hiatus dans la progression. Et notre Philippe fait montre de ce calme Olympien … qui ne l’empêche pas, quand même, de citer des noms d’oiseaux ce passage maudit.

Gégé : Une, fois le palan installé je lui accroche le noeud de la corde dans le haut de son croll. Robert pourra le hisser et l'aider à franchir l'obstacle. Philippe repart dans l'étroiture. Ca ne passe toujours pas!! Le croll lui fait trop mal.  Je lui enlève son croll de son baudrier et attache la corde dans le MAVC. Et on retente le franchissement. Ca ne passe pas car il ne monte pas assez haut de façon à se positionner à l'endroit le plus large. Philippe s'épuise, il est temps de se poser et de reprendre des forces avec une barre de céréales. J'installe 2 sangles pour qu'il puisse y glisser ses pieds afin de pousser dans la bonne direction. Son pied droit est bien calé dans une des sangles et il arrive à se positionner à l'endroit le plus large. Il va falloir combiner l'effort de poussée et de traction. Robert est aux aguets. Cela fait 1h10 que nous bataillons dans cette étroiture. Vas y Philippe c'est maintenant!!!. Il se hisse à hauteur du passage et je le vois filer dans l'étroiture mais cette fois les hanches sont bien placées. Philippe cri à Robert de tirer et d'un coup je vois son bassin franchir l'étroiture. Ouf! Bravo Philippe! Quelle ténacité !
 

Malgré de gros efforts....toujours le sourire !
Malgré de gros efforts....toujours le sourire !

Malgré de gros efforts....toujours le sourire !

Et voila donc, enfin, Philippe qui nous apparaît comme….une seconde naissance et remercie ses sauveteurs Gégé et Robert de leur travail d’équipe pour le sortir de cette situation difficile. C’est ça l’esprit spéléo : « l’entraide dans la bonne humeur ! »

Gégé : moi, je ne sens plus mes jambes et pourtant il va falloir la passer cette étroiture! Je me présente dos à l'étroiture et me positionne bien haut du coté le plus large. manque de pot, le croll est trop monté je me retrouve bloqué au milieu de la faille. Je suis obligé de redescendre et de donner du mou au croll. L'essai suivant sera le bon.

Chacun reprend ses esprits, range le matos et c’est le retour vers la surface toute proche. Tout le monde sort enfin de cette cavité bien intime sous une légère pluie fine, larmes d’adieu du Provençal, qui a bien compris qu’il ne reverra jamais Philippe ou sinon avec un marteau et burin ( vengeance !!!).

Palan mouflé....Et enfin.....la délivrance !
Palan mouflé....Et enfin.....la délivrance !
Palan mouflé....Et enfin.....la délivrance !
Palan mouflé....Et enfin.....la délivrance !

Palan mouflé....Et enfin.....la délivrance !

Au tour de Gégé qui galère un peu...quand même.

Au tour de Gégé qui galère un peu...quand même.

Retour aux voitures pour se changer et nous nous dirigeons vers la bergerie des Cuillerets pour le traditionnel repas où des mets fins ( eux !!! ) nous délectent. Pas de gâteau cette semaine : il faut mincir ! (est-ce une prémonition ???)

Comme on dit en montagne, l’important est de revenir avec le même nombre de personnes qu’à l’aller.

Heureusement que samedi dernier, nous avons bien profité de l’exercice falaise ( passage de nœud, décrochage, mouflage ) qui a permis à tout le monde de se sortir de cette mésaventure.

Gégé avait juste oublié de préciser les objectifs de cette sortie de fin d’année : passage d’étroitures et mise en pratique des techniques mouflage et palan !

Gégé : La deuxième leçon retenue par Philippe est qu'en spéléo l'esprit de groupe est le plus fort et que c'est avec celui-ci que nous avons pu trouver une solution au problème.....

( weight watchers, of course  )( sans rancune mon Philou)

Robert

Là, c'est vraiment le meilleur moment de cette sacrée journée.

Là, c'est vraiment le meilleur moment de cette sacrée journée.

Repost0
14 mai 2021 5 14 /05 /mai /2021 18:08

Après l'entrainement en falaise (voir article précédent), c'est le jour j pour Léana , 12 ans, accompagnée de son Papi et de deux autres amis spéléos: Philippe et moi-même.

Au programme, descente dans un un aven découvert par notre club il y a une quinzaine d'années: un puits de 12 mètres à descendre, la traversée d'une belle salle basse, un bon ramping et la remontée au jumar d'un puits de 10 mètres.

VERS L'INFINI ET L'AU DELA!!
VERS L'INFINI ET L'AU DELA!!
VERS L'INFINI ET L'AU DELA!!

VERS L'INFINI ET L'AU DELA!!

Papi Monseigneur descend, il va assurer d'en bas.

Philippe quant à lui, re-explique la position de la corde dans le descendeur à Léana et s'occupe d'elle jusqu'au dernier moment.

Ca y est, Léana descend, doucement avec hésitation au départ, puis les sensations en falaise lui revenant, encouragée par la lumière de Monseigneur au fond, en pleine concentration, elle se laisse absorber par le vide.

PHILIPPE EST AUX PETITS OGNONS POUR LEANA
PHILIPPE EST AUX PETITS OGNONS POUR LEANA

PHILIPPE EST AUX PETITS OGNONS POUR LEANA

Nous arrivons tous au bas du puits et nous dirigeons vers la chatière ouverte à l'époque à coups de blocs par Herrick.

Nous débouchons ainsi dans une salle de 13 mètres de long au plafond bas d'où pendent de belles stalactites.

A partir d'ici, toute l'équipe évolue à 4 pattes! Les concrétions sont trop fragiles ...

L'AVEN CARPE DIEM POUR LA PREMIERE SPELEO VERTICALE DE LEANA, jeudi 13 mai 2021
L'AVEN CARPE DIEM POUR LA PREMIERE SPELEO VERTICALE DE LEANA, jeudi 13 mai 2021
L'AVEN CARPE DIEM POUR LA PREMIERE SPELEO VERTICALE DE LEANA, jeudi 13 mai 2021
L'AVEN CARPE DIEM POUR LA PREMIERE SPELEO VERTICALE DE LEANA, jeudi 13 mai 2021
L'AVEN CARPE DIEM POUR LA PREMIERE SPELEO VERTICALE DE LEANA, jeudi 13 mai 2021

Nous essayons de rejoindre le squelette du chien mort il y a une cinquantaine d'années, il faut franchir un passage bien bas (un peu trop pour notre corpulence...) seule Léana s'aventurera brièvement pour y prendre la photo de la pauvre bête.

A l'époque, j'avais pu contacter le maître du chien grâce à un numéro de téléphone à six chiffres sur le collier et lui avait ainsi rendu la clochette du chien (les chasseurs disent "la cascare").

LA POV BETE!
LA POV BETE!
LA POV BETE!

LA POV BETE!

Nous changeons de coin et nous dirigeons vers la vertèbre calcifiée .

NOUS DEAMBULONS DANS LA SALLE DE LA VERTEBRE
NOUS DEAMBULONS DANS LA SALLE DE LA VERTEBRE
NOUS DEAMBULONS DANS LA SALLE DE LA VERTEBRE
NOUS DEAMBULONS DANS LA SALLE DE LA VERTEBRE

NOUS DEAMBULONS DANS LA SALLE DE LA VERTEBRE

Léana admire cette vertèbre de cervidé tout en étant perplexe sur le cheminement de celle-ci!...

COMMENT EST ELLE ARRIVEE LA??
COMMENT EST ELLE ARRIVEE LA??

COMMENT EST ELLE ARRIVEE LA??

Nous quittons les lieux en rampant dans un long passage bas que j'avais creusé (en mode taupe...) lors de la découverte, avec une truelle et un pied de biche.

L'AVEN CARPE DIEM POUR LA PREMIERE SPELEO VERTICALE DE LEANA, jeudi 13 mai 2021
L'AVEN CARPE DIEM POUR LA PREMIERE SPELEO VERTICALE DE LEANA, jeudi 13 mai 2021
L'AVEN CARPE DIEM POUR LA PREMIERE SPELEO VERTICALE DE LEANA, jeudi 13 mai 2021
L'AVEN CARPE DIEM POUR LA PREMIERE SPELEO VERTICALE DE LEANA, jeudi 13 mai 2021
L'AVEN CARPE DIEM POUR LA PREMIERE SPELEO VERTICALE DE LEANA, jeudi 13 mai 2021
L'AVEN CARPE DIEM POUR LA PREMIERE SPELEO VERTICALE DE LEANA, jeudi 13 mai 2021

Nous arrivons ainsi à la base du puits de sortie (P10).

LA SORTIE!!
LA SORTIE!!

LA SORTIE!!

Je quitte mes amis et fais demi-tour afin de déséquiper le premier puits.

Arrivé en surface, je rejoins la sortie de l'autre puits.

Papi Monseigneur (lol) veille à la remontée de Léana radieuse, quant à Philippe, il devra batailler un bon moment, coincé dans le passage étroit de la sortie...

LEANA RADIEUSE:   VIVE PAPI ET LA SPELEO
LEANA RADIEUSE:   VIVE PAPI ET LA SPELEO
LEANA RADIEUSE:   VIVE PAPI ET LA SPELEO
LEANA RADIEUSE:   VIVE PAPI ET LA SPELEO

LEANA RADIEUSE: VIVE PAPI ET LA SPELEO

Nous avons passé un bon après-midi ensemble, gageons que la pitchoune, enhardie par cette expérience, continuera de goûter aux plaisirs de la spéléo...

Kiki

Repost0
11 mai 2021 2 11 /05 /mai /2021 17:09

9h30, nous voici à 9 sur le grand parking bordant la route menant au sommet du Gros Cerveau.

Après un petit covoiturage (les places sont rares là haut) nous roulons  sur une route étroite surplombant un panorama 4 ****.

Suite à une montée à pied courte mais raide, nous arrivons à la falaise.

Ouf, nous sommes les premiers!!

Dans la semaine qui a précédé, Robert était venu abattre quatre pins morts qui menaçaient de chuter du haut de la falaise d'un moment à l'autre . Kiki (moi) était venu lui donner un coup de main le lendemain afin de terminer le boulot: Tronçonnage des arbres au sol pour lui, retraits des branchages et rangement pour moi.

Désolé pour la qualité de certaines photos! Problème technique...

TOUT EST SECURISE ET PROPRE!
TOUT EST SECURISE ET PROPRE!
TOUT EST SECURISE ET PROPRE!
TOUT EST SECURISE ET PROPRE!

TOUT EST SECURISE ET PROPRE!

Après s'être équipé, chaque encadrant muni d'une, voire plusieurs cordes, monte au sommet de la falaise afin de préparer leurs ateliers...

Jean-Marie dit Monseigneur est venu avec sa petite fille, Léana. Il s'appliquera toute la journée à former Léana à la progression sur corde!

LEANA AVEC SON PAPI TRES A L'AISE EN FIN DE JOURNEE
LEANA AVEC SON PAPI TRES A L'AISE EN FIN DE JOURNEE
LEANA AVEC SON PAPI TRES A L'AISE EN FIN DE JOURNEE
LEANA AVEC SON PAPI TRES A L'AISE EN FIN DE JOURNEE
LEANA AVEC SON PAPI TRES A L'AISE EN FIN DE JOURNEE
LEANA AVEC SON PAPI TRES A L'AISE EN FIN DE JOURNEE

LEANA AVEC SON PAPI TRES A L'AISE EN FIN DE JOURNEE

Robert quant à lui est déjà "à donf":

 Après la pose de 7 plaquettes D12 pour amarrage
- la pose d'une main courante ( 45 m ) au sommet de la falaise ( sécurité )
- la pose d'une potence pour fixer une corde plein vide ( aide de Philippe )
- l'équipement de 2 voies,
il supervise entre autre durant une bonne partie de la journée les manipulations de Philippe sur la potence avec descentes / montées puis passages de nœud
( descentes / montées ) x 5 fois.
Enfin, il va travailler les techniques de mouflage avec Patrick.
APRES SA FORMATION INTENSE, PHILIPPE, TRES A L'AISE ACCOMPAGNE ISABELLE LORS D'UN PASSAGE DE NOEUD
APRES SA FORMATION INTENSE, PHILIPPE, TRES A L'AISE ACCOMPAGNE ISABELLE LORS D'UN PASSAGE DE NOEUD
APRES SA FORMATION INTENSE, PHILIPPE, TRES A L'AISE ACCOMPAGNE ISABELLE LORS D'UN PASSAGE DE NOEUD
APRES SA FORMATION INTENSE, PHILIPPE, TRES A L'AISE ACCOMPAGNE ISABELLE LORS D'UN PASSAGE DE NOEUD
APRES SA FORMATION INTENSE, PHILIPPE, TRES A L'AISE ACCOMPAGNE ISABELLE LORS D'UN PASSAGE DE NOEUD
APRES SA FORMATION INTENSE, PHILIPPE, TRES A L'AISE ACCOMPAGNE ISABELLE LORS D'UN PASSAGE DE NOEUD
APRES SA FORMATION INTENSE, PHILIPPE, TRES A L'AISE ACCOMPAGNE ISABELLE LORS D'UN PASSAGE DE NOEUD
APRES SA FORMATION INTENSE, PHILIPPE, TRES A L'AISE ACCOMPAGNE ISABELLE LORS D'UN PASSAGE DE NOEUD
APRES SA FORMATION INTENSE, PHILIPPE, TRES A L'AISE ACCOMPAGNE ISABELLE LORS D'UN PASSAGE DE NOEUD

APRES SA FORMATION INTENSE, PHILIPPE, TRES A L'AISE ACCOMPAGNE ISABELLE LORS D'UN PASSAGE DE NOEUD

L'atelier de Patrick durant la matinée se déroule sur une corde lancée dessus la branche d'un gros pin par Robert ( Lancé réalisé devant un public admiratif LOL ). Isabelle et même Estelle (arrivée en milieu de matinée) se familiarisent avec les passages de noeud et conversions...

ESTELLE EST VENUE EN MATINEE SE FORMER AUX PASSAGES DE NOEUD ET CONVERSIONS
ESTELLE EST VENUE EN MATINEE SE FORMER AUX PASSAGES DE NOEUD ET CONVERSIONS
ESTELLE EST VENUE EN MATINEE SE FORMER AUX PASSAGES DE NOEUD ET CONVERSIONS
ESTELLE EST VENUE EN MATINEE SE FORMER AUX PASSAGES DE NOEUD ET CONVERSIONS
ESTELLE EST VENUE EN MATINEE SE FORMER AUX PASSAGES DE NOEUD ET CONVERSIONS

ESTELLE EST VENUE EN MATINEE SE FORMER AUX PASSAGES DE NOEUD ET CONVERSIONS

Enfin Gérard forme en matinée Stéphanie à l'équipement et au déséquipement puis en après-midi aux passages de noeuds et conversions.

Plus tard, il testera la remontée sur corde tendue d'un blessé (Steph) en installant un palan. (les genoux violacés de Stéphanie s'en souviendront longtemps LOL)

REMONTEE AU MACHARD
REMONTEE AU MACHARD
REMONTEE AU MACHARD
REMONTEE AU MACHARD
REMONTEE AU MACHARD
REMONTEE AU MACHARD

REMONTEE AU MACHARD

Voilà pour le détail des activités sur cordes.

A l'heure du pique nique, le repas s'est passé très agréablement à l'ombre d'un gros pin, Quelques nouvelles blagues et un partage d'apéritifs maisons ponctuent ce bon moment convivial. Mention particulière au digestif explosif à base de gingembre et d'alcool sorti d'on ne sait où par Robert!!...

Nous sommes rejoint, au moment du café, par Cédric qui déambulera sur toutes les voies avec les autres Garris tout l'après-midi!

REPAS CONVIVIAL

REPAS CONVIVIAL

UNE FOURMILIERE SUR LA PAROI!
UNE FOURMILIERE SUR LA PAROI!
UNE FOURMILIERE SUR LA PAROI!
UNE FOURMILIERE SUR LA PAROI!
UNE FOURMILIERE SUR LA PAROI!
UNE FOURMILIERE SUR LA PAROI!
UNE FOURMILIERE SUR LA PAROI!
UNE FOURMILIERE SUR LA PAROI!
UNE FOURMILIERE SUR LA PAROI!
UNE FOURMILIERE SUR LA PAROI!

UNE FOURMILIERE SUR LA PAROI!

Bruno nous rend visite en fin de journée.

Gérard et Patrick ont prévu pour terminer cette superbe journée de formation de travailler le décrochage d'équipier par le bas...

Pour cela, il faut relancer la corde levée prématurément, au dessus de la branche, c'est Gégé qui s'y colle!... Au bout d'un nombre de lancés infructueux, un dernier jet plus puissant et la corde, lestée par un mousqueton, franchit correctement la branche, mais sur l'élan, va s'enrouler

autour d'une autre branche condamnant sa récupération!!.

La journée s'arrête ainsi à regret!

RECUPERATION EFFECTUEE APRES 20' DE COMBAT!

RECUPERATION EFFECTUEE APRES 20' DE COMBAT!

Nous avons tous passé une super journée de formation en un lieu quasi parfait: Cadre très sympa, toutes les voies sont visibles de toutes parts par tous et panorama 4****. Seuls petits bémols, le parking limité, la hauteur des parois entre 10 et 15m mais qui n'empêche pas de se régaler et le partage des lieux avec les grimpeurs, souvent curieux... (bon voisinage)
Quant à votre humble serviteur,  assis une bonne partie de la journée à regarder ce beau spectacle, je ne pouvais certainement pas ce jour là, prendre la grosse tronche...  au Gros Cerveau.
Kiki
ps: encore désolé pour la qualité de certaines photos
 
 
TRES TENDANCE!!!

TRES TENDANCE!!!

Repost0
29 avril 2021 4 29 /04 /avril /2021 18:17

Le club LGG redécouvre l’énormité de l’abîme de Maramoye.

De ce fait, il a décidé de constituer 2 équipes pour l’exploration.

L’équipe 1 est constituée d’Amandine, Cédric, Dimitri, Gégé, Gilles ( nouvel arrivant ), Kiki et Philippe.

L’équipe 2 est constituée d’Isabelle, Loulou ( SCT ) et Robert.

L’équipe 1 va explorer le réseau supérieur dit «  de la vire  » qui présente de magnifiques concrétions et aussi de beaux volumes mais dont le passage en vire ( horizontal ) au dessus des 18 m du puits de l’Ours est toujours impressionnant.

L’équipe 2 va descendre en bas du réseau par le puits de l’Ours, puis du grand éboulis pour faire en escalade le réseau des Excentriques SCT et le réseau du GPS dit «  des chatières ».

IMPORTANT : depuis plus d’une décennie, l’abîme de Maramoye, comme certaines autres cavités du Var, présente de forte concentration de CO2 ce qui limite, voir interdit, toute exploration.

Pour ce faire nous sommes équipés d’un détecteur O2 ( oxygène ) et du détecteur du CDS 83 pour le CO2.

Puits de l'Ours
Puits de l'Ours

Puits de l'Ours

Après le passage de l’ancrage au sommet du Puits de l’Ours, l’équipe 2 arrive au sommet du grand éboulis et se dirige vers le fond où se trouve le départ de l’escalade.

Grand éboulis
Grand éboulis
Grand éboulis
Grand éboulis

Grand éboulis

Une corde en place permet d’identifier le réseau. Nous préparons une corde de 50m supplémentaire que Loulou s’attache au baudrier pour mettre en parallèle.

Le premier tronçon gravi, nous découvrons avec stupeur que les points d’ancrage sont rouillés et pas vraiment en bon état. Bon ….l’expérience de Loulou et la multitude de points nous donnent un sentiment de relative sécurité et l’espoir pour continuer.

Escalade réseau SCT
Escalade réseau SCT
Escalade réseau SCT
Escalade réseau SCT
Escalade réseau SCT
Escalade réseau SCT
Escalade réseau SCT
Escalade réseau SCT

Escalade réseau SCT

Arrivé au dessus de l’arche, nous montons une galerie dont le sol est constitué de boue noire, qui d’après Loulou, est de la fiente millénaire de chauve-souris.

Bien entendu le sol est glissant mais, oh bonheur….il n’y a pas d’odeur !!!

Nous arrivons sur une ouverture bien ronde 1.5 m de diamètre qui donne, vers le bas, un beau point de vue sur la grande pendeloque.

Nous tournons à droite dans une galerie sèche où sont plaquées en paroi des figurines faites de boue.

Signes que pendant la première, ceux de derrière tuaient le temps comme ils pouvaient.

Puis nous débouchons en pallier sur un puits de 2 m de diamètre environ, avec le fond à 2/3m, une lucarne en face et le puits qui remonte sur 10 m environ. Oh bonheur et plénitude…une corde est en place… c’est reparti mon ….Loulou.

galerie réseau SCT
galerie réseau SCT
galerie réseau SCT
galerie réseau SCT
galerie réseau SCT
galerie réseau SCT

galerie réseau SCT

Bien entendu, les parois sont enduites de boue bien glissante et le cobaye de cordée commence à employer un vocabulaire très imagé sur la situation.

Autre détail, il ne reste plus qu’une petite corde de 14 m au cas où.

Le valeureux Loulou arrive enfin au relais où là, stupéfaction, la rouille a fait sa lâche besogne envers « les pôvres spéléos ». Discussion entre équipiers et il est convenu que la spéléo est une activité sportive et scientifique et non pas un appel au suicide. Donc, comme on dit : « on plie les gaules ».

Retour à la case départ en récupérant le matériel posé, non sans rechercher une suite, un passage oublié par les anciens.

redescente du réseau SCT
redescente du réseau SCT
redescente du réseau SCT

redescente du réseau SCT

La descente s’effectue sans problème et nous retrouvons Isabelle au pied de l’escalade. Elle a eu le temps de fouiner le bas de l’éboulis et le départ du réseau GSP

D’autres membres du club nous ont rejoint et nous commençons à explorer le réseau GSP. L’alarme du détecteur O2 sonne….18,4 % d’O2 au lieu des 20,9 en surface.

Nous découvrons une belle galerie très joliment concrétionnée avec de beaux gours, bref on se croit dans la grotte de St Marcel d’Ardèche !!!

Chacun y va de son commentaire…

Nous arrivons au bout de la galerie, toujours gazée. Il faut se calmer et respirer normalement.

galerie du GSP
galerie du GSP

galerie du GSP

Devant la première étroiture nous testons le courant d’air avec la flamme d’un briquet et du papier d’Arménie. Le courant d’air est présent mais pas constant.

Face à l’étroiture et à la corpulence de certains, une équipe se forme ( Cédric, Dimitri, Gégé, Gilles et Robert ). Chacun enlève son matériel et baudrier pour ne rester qu’en combinaison.

Cette étroiture porte bien son nom mais elle passe quand même sans trop de gêne,

A la sortie, tout le monde s’attend ( sécurité )

Mesure d’O2 toujours 18.4 %... on continu !

Etroiture 1
Etroiture 1
Etroiture 1
Etroiture 1
Etroiture 1
Etroiture 1
Etroiture 1
Etroiture 1
Etroiture 1
Etroiture 1

Etroiture 1

Nous sommes dans une «  grande salle » avec de belles coupoles au plafond et une jolie concrétion.

Un passage en vire se présente sur un puits de 2m et donne de l’appréhension à certains. En effet, la corde bien boueuse ne laisse guère de prise… que nenni.. Robert y va et tout le monde suit.

première salle
première salle
première salle
première salle
première salle
première salle
première salle
première salle

première salle

Nous voilà devant le second verrou qui est un laminoir, étroiture large mais basse de plafond. Dimitri s’y engage et les autres suivent. Robert est quand même obligé de dégonfler la poitrine pour passer.

Laminoir
Laminoir
Laminoir
Laminoir
Laminoir
Laminoir

Laminoir

Nous débouchons dans une belle galerie avec des beaux gours tout en dentelle.

Galerie des Gours
Galerie des Gours
Galerie des Gours
Galerie des Gours
Galerie des Gours
Galerie des Gours

Galerie des Gours

Arrive la 3 éme étroiture qui part en pente, Dimitri passe bille en tête, c’est le cas de le dire.

Robert s’y présente, mais le gabarit de ses épaules ne permet pas le passage et les collègues restés derrière le retire par les pieds.

3 éme étroiture
3 éme étroiture

3 éme étroiture

Dommage… mais avec le CO2 et l’étroitesse du passage, le groupe rebrousse chemin.

Tout le monde en parle : ce n’est que partie remise, c’est trop top cette explo !!

Nous jetons un coup d’œil à la trémie où certains peuvent descendre ainsi que sur le réseau Est du clan Eole.

Chacun prend un petit « en cas » et commence la remontée où nous croisons le club spéléo du GAS dont les détecteurs de gaz sonnent déjà au niveau de la vire !!!

Déséquipement du gouffre par Dimitri et remontée en surface où un franc soleil nous attend.

Un grand bravo pour Gilles, ancien spéléo de la Drôme, qui a su retrouver ses gestes de spéléo et de suite s'est mis dans le bain.

Nous allons enfin, depuis bien longtemps, profiter de la colline et d’une douce chaleur pendant un repas bien mérité, mais assez tardif, il est vrai.

Robert

Repost0
27 avril 2021 2 27 /04 /avril /2021 14:14

Je m’appelle Gilles et j’ai fait cette sortie avec le club de Spéléo LGG du Beausset ce WE. Je remercie Christian et tous les membres du Club pour leur accueil !

Je suis un ancien spéléo du Vercors, … Ah ! le Vercors, son énorme massif karstique, ses gros volumes …

Nous nous sommes retrouvés pour visiter l’abime de Maramoye, au sud du plateau de Siou-Blanc! 

RV 9h30 sur le parking de « Cave et Cie » plutôt bon signe! …
Nous sommes 6 au RV, le "Big Boss" se fait attendre, mais finit par arriver ...

Après quelques calages de covoiturages, de parkings trop pleins, nous partons vers la cavité.

Nous arrivons en forêt et nous retrouvons 4 autres spéléos.
ll y a maintenant Christian, Gérard, Philippe, Isabelle, Amandine, Cédric, Dimitri, Jean-Louis du Club de Sanary, invité par Robert et moi-même.

ROBERT ET LOULOU
ROBERT ET LOULOU

ROBERT ET LOULOU

La cavité se présente comme un grand trou rond de 20 mètres de diamètre sur une profondeur de 25 mètres. Chose rare pour moi : une potence métallique est fixée contre la paroi pour permettre une descente verticale sans frottement : il ne manque que le treuil et la chaise suspendue pour gagner la 5eme étoile !

L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021
L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021
L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021
L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021
L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021
L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021
L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021
L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021

Nous descendons les uns après les autres. Le fond de ce 1er puits à ciel ouvert est verdoyant. Comme sur les parois, il y a des lierres et des arbustes.

L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021
L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021
L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021
L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021
L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021
L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021
L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021
L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021
L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021
L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021
L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021
L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021
L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021

La boite aux lettres nous attend : sous un petit porche bas, j’entre sous terre. La corde est fixée sur une poutre métallique. La descente est courte sur une dizaine de mètres. Je suis maintenant dans l’obscurité. Mes yeux s’habituent rapidement à la lumière des casques spéléos.

PRETS POUR LA DESCENTE
PRETS POUR LA DESCENTE
PRETS POUR LA DESCENTE
PRETS POUR LA DESCENTE
PRETS POUR LA DESCENTE
PRETS POUR LA DESCENTE

PRETS POUR LA DESCENTE

Nous passons une vire sur la droite. Les pieds dans une faille horizontale, les longes sur 2 cordes le long de la paroi, nous traversons au-dessus d’un puits de 18 mètres que nous descendrons après la visite du réseau supérieur de la grotte.

Passage assez facile avec de bonne sensation de vide et de sécurité.

CEDRIC ET GERARD ENCADRENT PHILIPPE SUR LA VIRE
CEDRIC ET GERARD ENCADRENT PHILIPPE SUR LA VIRE
CEDRIC ET GERARD ENCADRENT PHILIPPE SUR LA VIRE
CEDRIC ET GERARD ENCADRENT PHILIPPE SUR LA VIRE
CEDRIC ET GERARD ENCADRENT PHILIPPE SUR LA VIRE
CEDRIC ET GERARD ENCADRENT PHILIPPE SUR LA VIRE

CEDRIC ET GERARD ENCADRENT PHILIPPE SUR LA VIRE

Nous explorons la partie haute du réseau de Maramoye appelé aussi le « réseau supérieur ». Un enchainement de salles, d’escalades, de petits passages bas nous fait découvrir de beaux volumes et surtout de belles concrétions. Le sol et les parois  sont couverts d’une fine couche d’argile déposée il y a sûrement très longtemps. Ce réseau se termine sur un puits remontant d’une vingtaine de mètres. On récupèrera là le trépieds photo de Christian oublié il y plusieurs années. Un peu rouillé et presque neuf, qui casse dès qu’on le plie !  ;)

UNE "TRIPLE CARMELITE" SVP!
UNE "TRIPLE CARMELITE" SVP!
UNE "TRIPLE CARMELITE" SVP!
UNE "TRIPLE CARMELITE" SVP!
UNE "TRIPLE CARMELITE" SVP!
UNE "TRIPLE CARMELITE" SVP!
UNE "TRIPLE CARMELITE" SVP!
UNE "TRIPLE CARMELITE" SVP!
UNE "TRIPLE CARMELITE" SVP!
UNE "TRIPLE CARMELITE" SVP!
UNE "TRIPLE CARMELITE" SVP!
UNE "TRIPLE CARMELITE" SVP!
UNE "TRIPLE CARMELITE" SVP!
UNE "TRIPLE CARMELITE" SVP!
UNE "TRIPLE CARMELITE" SVP!
UNE "TRIPLE CARMELITE" SVP!
UNE "TRIPLE CARMELITE" SVP!
UNE "TRIPLE CARMELITE" SVP!
UNE "TRIPLE CARMELITE" SVP!
UNE "TRIPLE CARMELITE" SVP!
UNE "TRIPLE CARMELITE" SVP!
UNE "TRIPLE CARMELITE" SVP!
UNE "TRIPLE CARMELITE" SVP!
UNE "TRIPLE CARMELITE" SVP!
UNE "TRIPLE CARMELITE" SVP!
UNE "TRIPLE CARMELITE" SVP!
UNE "TRIPLE CARMELITE" SVP!
UNE "TRIPLE CARMELITE" SVP!
UNE "TRIPLE CARMELITE" SVP!

UNE "TRIPLE CARMELITE" SVP!

Demi-tour, on retourne à la vire du début. Le P18 nous attend ! Le départ du puits se fait par un petit pendule pour se mettre dans l’axe, puis le vide dans le noir …

ARRIVEE A LA VIRE ET SON P18
ARRIVEE A LA VIRE ET SON P18
ARRIVEE A LA VIRE ET SON P18
ARRIVEE A LA VIRE ET SON P18
ARRIVEE A LA VIRE ET SON P18
ARRIVEE A LA VIRE ET SON P18
ARRIVEE A LA VIRE ET SON P18

ARRIVEE A LA VIRE ET SON P18

A l’arrivée nous sommes sur une pente à 30°. Un couloir d’éboulis qui s’est colmaté progressivement avec de l’argile. Je descends à reculons, assuré par la corde, sur une centaine de mètres. (Voir aussi article de Robert à venir!)

L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021
L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021
L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021
L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021
L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021
L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021

Nous arrivons sur une strate horizontale. Nous visitons le début du réseau GSP. Nous retrouvons l’autre partie du groupe qui n’a pas visité le réseau supérieur.

L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021
L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021
L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021
L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021
L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021
L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021
L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021
L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021
L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021

Cinq personnes attendent à côté d’une étroiture. Il faut retirer sont matos pour passer. Jean Louis raconte l’histoire de cette cavité pendant que nous nous déséquipons. Nous serons 4 à passer par là.

Une fois le baudrier déposé, je m’engage dans un boyau de 30 cm de haut. Il faut ramper pour avancer, tirer avec les bras et pousser avec les jambes. Le plafond est bas et le chemin tourne. Plus loin, une petite fenêtre de 40 cm de diamètre nécessite de passer un bras devant puis une fois avoir avancé un peu, repasser le 2ème bras devant. Ouf ! Le fond du boyau est noir : j’arrive dans une salle plus grande. Il y a une cavité basse avec plein de gours sur le sol. C’est très beau, même si avec toute l’argile qui s’est déposé là.Il faut imaginer le lieu nettoyé avec de l’eau cristalline qui s’écoule progressivement de vasque en vasque…

Nous continuons la visite. Une deuxième étroiture nous attend. Plus large mais plus longue, je dois ramper sur une dizaine de mètres… ça passe. D’autres salles des concrétions de la boue… quelques escalades hasardeuses … de la boue … puis une autre étroiture. Et là ça coince ! Dimitri traverse, Robert bloque. Je suis obligé de le tirer par les bottes pour lui permettre de ressortir. Gérard essaye de passer et  … pareil, il coince: trop étroit !

VERS L'INFINI ET L'AU DELA!!!
VERS L'INFINI ET L'AU DELA!!!
VERS L'INFINI ET L'AU DELA!!!
VERS L'INFINI ET L'AU DELA!!!
VERS L'INFINI ET L'AU DELA!!!
VERS L'INFINI ET L'AU DELA!!!
VERS L'INFINI ET L'AU DELA!!!
VERS L'INFINI ET L'AU DELA!!!
VERS L'INFINI ET L'AU DELA!!!
VERS L'INFINI ET L'AU DELA!!!
VERS L'INFINI ET L'AU DELA!!!
VERS L'INFINI ET L'AU DELA!!!
VERS L'INFINI ET L'AU DELA!!!
VERS L'INFINI ET L'AU DELA!!!
VERS L'INFINI ET L'AU DELA!!!
VERS L'INFINI ET L'AU DELA!!!
VERS L'INFINI ET L'AU DELA!!!
VERS L'INFINI ET L'AU DELA!!!
VERS L'INFINI ET L'AU DELA!!!
VERS L'INFINI ET L'AU DELA!!!
VERS L'INFINI ET L'AU DELA!!!
VERS L'INFINI ET L'AU DELA!!!
VERS L'INFINI ET L'AU DELA!!!

VERS L'INFINI ET L'AU DELA!!!

La cavité est un peu gazée. L’oxygéne-mètre indique 18,4 % d’O².(par déduction 2,5% de CO2) Nous décidons de faire demi-tour.  Nous repassons les escalades, les 2 étroitures, pour retrouver enfin le gros volume de la galerie principale..

L'ABIME DE MARAMOYE, samedi 24 avril 2021

Back to the surface ! Nous remontons la pente et les 2 puits. Nous croisons 5 spéléos bien sympas du Club de Carqueiranne..

Une fois passé la boite aux lettres, nous retrouvons la lumière. Au fur et à mesure que je remonte le dernier puits, je retrouve la chaleur du soleil,  Il fait beau et chaud..

Nous avons passé 6 heures sous terre. Cet abime du Maramoye est très beau.

Bien que très boueuse, cette cavité comporte à la fois des verticales, des grandes salles, des galeries horizontales, des étroitures, des gours, et beaucoup de concrétions. La température y est très douce avec 12-13°C. Pour moi qui viens du Vercors, c’est confortable : on n’a même pas de nuage de vapeur quand on respire !

DIMITRI AU RAVITAILLEMENT: VIN DE NEFLES DE ROBERT!
DIMITRI AU RAVITAILLEMENT: VIN DE NEFLES DE ROBERT!

DIMITRI AU RAVITAILLEMENT: VIN DE NEFLES DE ROBERT!

Nous avons fini cette sortie avec un bon casse-croute au soleil !
Merci à Isabelle pour son clafouti aux cerises, à Robert pour son vin de nèfles, et à Philippe pour la "triple carmélite".

Merci aux Garris pour l’organisation de cette sortie.

A bientôt

Gilles

Christian:  Bienvenu au club Gilles!

PS: Merci à Gaëlle, Robert et Gérard pour l'équipement;  bravo à Dimitri qui s'est essayé avec succès au déséquipement!

Repost0
11 avril 2021 7 11 /04 /avril /2021 11:57

Nous sommes cinq rescapés privilégiés à nous retrouver ce samedi sur le parking du Broussan,

La nouvelle règle "Covid" de confinement avec ses fameux 10 kms de rayon a interdit la participation de nombreux Garris... Nos choix, restreints, nous ont amené à visiter le Yan, inconnu d'Estelle et de Philippe.

C'est sur la route forestière du "pas de la masque" que nous nous préparons.

La pluie étant prévue dans l'après-midi, je suis venu hier équiper l'aven accompagné de Manu afin de gagner du temps aujourd'hui.

LIEU APAISANT...

LIEU APAISANT...

Robert nous précède dans la descente, il se charge de vérifier et d'améliorer l'état du pas de vis de tous ces vieux spits avec un taraud.

Après une première installation laborieuse de la corde dans leur descendeur... , nos "ex-nouveaux"  Estelle et Philippe se débrouilleront comme des pros jusqu'à la remontée en surface! La descente dans une conduite hélicoïdale à la paroi lisse se fait donc sans encombre: Isabelle suivra Estelle  et Philippe me précèdera.

Nous débouchons dans une belle galerie.

Là, Robert décide de descendre le P10 afin d"aller élargir au perfo la traversée qui lie les deux puits...

Pour notre part, nous descendons le P7 avec plan incliné qui nous amène dans une salle concrétionnée.

LE YAN, samedi 10 avril 2021
LE YAN, samedi 10 avril 2021
LE YAN, samedi 10 avril 2021
LE YAN, samedi 10 avril 2021
LE YAN, samedi 10 avril 2021
LE YAN, samedi 10 avril 2021
LE YAN, samedi 10 avril 2021
LE YAN, samedi 10 avril 2021
LE YAN, samedi 10 avril 2021

DIAPORAMA: Concrétions excentriques

LE YAN, samedi 10 avril 2021
LE YAN, samedi 10 avril 2021
LE YAN, samedi 10 avril 2021
LE YAN, samedi 10 avril 2021
LE YAN, samedi 10 avril 2021
LE YAN, samedi 10 avril 2021
LE YAN, samedi 10 avril 2021
LE YAN, samedi 10 avril 2021
LE YAN, samedi 10 avril 2021
LE YAN, samedi 10 avril 2021
LE YAN, samedi 10 avril 2021
LE YAN, samedi 10 avril 2021
LE YAN, samedi 10 avril 2021
LE YAN, samedi 10 avril 2021
LE YAN, samedi 10 avril 2021
LE YAN, samedi 10 avril 2021
LE YAN, samedi 10 avril 2021
LE YAN, samedi 10 avril 2021
LE YAN, samedi 10 avril 2021
LE YAN, samedi 10 avril 2021
LE YAN, samedi 10 avril 2021
LE YAN, samedi 10 avril 2021

Après en avoir pris plein les yeux, nous remontons et rejoignons Robert et son perfo.

RETOUR PAR LA GALERIE
RETOUR PAR LA GALERIE

RETOUR PAR LA GALERIE

Suite à la visite au chantier de la traversée, tout ce petit monde remonte aisément.

ISA REMONTE SOUS LE REGARD BIENVEILLANT DE SON HOMME
ISA REMONTE SOUS LE REGARD BIENVEILLANT DE SON HOMME
ISA REMONTE SOUS LE REGARD BIENVEILLANT DE SON HOMME
ISA REMONTE SOUS LE REGARD BIENVEILLANT DE SON HOMME

ISA REMONTE SOUS LE REGARD BIENVEILLANT DE SON HOMME

C'est avec un rythme assez homogène que les binômes regagnent la surface.

Un petit selfie très rapide en surface termine l'exploration.

 

ALORS, CA VOUS A PLU???!
ALORS, CA VOUS A PLU???!
ALORS, CA VOUS A PLU???!
ALORS, CA VOUS A PLU???!

ALORS, CA VOUS A PLU???!

Nous nous retrouvons attablés pour un pique-nique très agréable, seules les premières gouttes de pluie troubleront ce bon moment, il est 16h, nous rentrons!

Kiki

MOMENTS CONVIVIAUX

MOMENTS CONVIVIAUX

PS: Cet aven est peu profond, (35m) mais comporte quelques passages sur corde techniques, la salle terminale vaut le coup d'oeil. Aven à re-spiter quasi intégralement...

RENDEZ-VOUS AVEC LE SORCIER??...

RENDEZ-VOUS AVEC LE SORCIER??...

Repost0
6 avril 2021 2 06 /04 /avril /2021 09:54

LE FENOUIL: (Gérard)

La dernière fois que le club est venu au "ragage du  Fenouil" c'était le 21 avril 2018 et nous étions passés par l'ACT27.
C'est l'aven idéal pour que  débutants comme confirmés trouvent leurs comptes. De plus, suite aux nouvelles mesures contre la COVID 19 annoncées par le gouvernement nous n'allons pas nous revoir avant le mois de mai. Il fallait bien se quitter avec une sortie commune.
Il est 8h45 et je viens de récupérer Amandine devant l'école de Solliès Toucas direction le lieu de rendez vous "Morière le cap". Nous sommes les premiers et nous commençons à nous équiper.  Dix minutes plus tard voilà que toute la compagnie arrive. Patrick, Stéphanie, Denis, Gaëlle, Christian (ou plutôt Monsieur Kiki) et Philippe sont présents. Quelques chouquettes offertes par Gaëlle et nous prenons le sentier jaune pour 20mn de marche afin d'atteindre l'objectif de la journée. 2 entrées permettent l'accès au réseau. Ce sera la "grande entrée" pour les plus anciens (Patrick, Stéphanie, Gaëlle et moi) et l'ACT27 pour les débutants (Amandine et Philippe) encadrés par Kiki et Denis.
Je vais équiper la "grande entrée" et j'ai un vague souvenir que la difficulté principale consiste à aller chercher une tête de puits un peu haut perchée. Depuis quelques années le réseau est broché ce qui facilite la recherche des ancrages, mais je décide de partir sur des amarrages naturels. 2 fractios s'enchaînent jusqu' à la tête de puits placée en plafond. Sur la pointe des pieds j'arrive à positionner les 2 mousquetons dans les broches. Un spit placé à proximité me permet d'installer une grande sangle pour nous aider à nous délonger, ainsi qu'une autre sangle pour nous assurer.
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021

 La descente s'enchaîne jusqu'à la vire permettant de rejoindre l'autre équipe.

A l'autre bout de la vire, j'entends Denis qui s'apprête à équiper la désescalade pour nous rejoindre. Nous nous retrouvons ensemble pour équiper la dernière partie et arriver au fond du puits principal (-65m). Nous commençons la visite en attendant que le reste de la troupe arrive.

TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021

 Après le selfie habituel, l'équipe "des anciens" se dirige vers la galerie de l'ACT27. La transition avec le réseau précédent est flagrante. Ici les parois sont plus sombres, le sol plus glissant et  la boue est présente au niveau de la galerie terminale. Nous prenons quelques photos et je pars rejoindre Denis de façon à l'accompagner dans le déséquipement du plus grand puits.

ACCES A LA GALERIE ACT 27
ACCES A LA GALERIE ACT 27
ACCES A LA GALERIE ACT 27
ACCES A LA GALERIE ACT 27
ACCES A LA GALERIE ACT 27

ACCES A LA GALERIE ACT 27

Patrick et Kiki déséquiperont l'ACT 27 tandis que Stéph et Gaëlle encadreront Amandine et Philippe. Il est 16h30 lorsque tout le monde se retrouve dehors autour d'un bon repas bien mérité avec des superbes images pleins les yeux. Nous nous quitterons après une bonne bière offerte par Denis en nous promettant de nous retrouver au plus vite.

Gérard

 

L' ACT 27: (Amandine)

 

Comme à mon habitude je retrouve Gérard à 8h30 sur le parking de l'école de Sollies Toucas pour covoiturer jusqu'au lieu dit. Arrivée sur place nous étions les premiers, ce qui nous a permis de s'équiper sans pression. Suivi de Denis ensuite de Steph et Patrick, puis de Gaëlle avec qui j'ai eu plaisir à faire connaissance et enfin de Philippe covoituré par notre bon Président 😁 Tout le monde se prépare, heureux de se retrouver, tailler le bout de gras en dégustant les énormes chouquettes amenées par Gaëlle.

 Nous voilà donc partis ensemble vers un aven appelé "le Fenouil". Je ressens de moins en moins de stress et d'appréhensions maintenant, ça doit être ma 9ème sortie, en revanche toujours beaucoup d'excitation. Sur le site deux entrées/sorties s'offrent à nous. Pour respecter les consignes Covid nous décidons de faire deux groupes. Un groupe débutants Phillipe et moi encadrés par Denis et Christian. Et de l'autre côté un groupe plus confirmé composé de Stéphanie, Gaëlle, Patrick et Gérard.

Bisous les amis ! On se retrouve au fond ! La descente se passe très bien de notre côté. Avant d'atterrir tout en bas du grand puits je continue quand même de me poser cette fameuse question suspendue à 20 mètres de haut, au plafond d'une grande salle, dans le noir. L'impression d'être seule au monde... "mais qu'est ce que tu fous là ?" 😅 C'est à la fois effrayant et grisant. Mon atterrissage est guidé par Denis, c'est toujours rassurant pour moi d'être encadré. Je décroche la corde du descendeur puis je me mets à explorer un peu les lieux. Le sol est très glissant mais l'espace est immense. Encore une merveille créée par la nature.

ARRIVEE EN PLAFOND DE LA SALLE
ARRIVEE EN PLAFOND DE LA SALLE
ARRIVEE EN PLAFOND DE LA SALLE
ARRIVEE EN PLAFOND DE LA SALLE
ARRIVEE EN PLAFOND DE LA SALLE

ARRIVEE EN PLAFOND DE LA SALLE

Pendant que Denis continue d'équiper afin de jonctionner plus bas avec l'autre groupe, Philippe, Christian et moi même allons visiter la galerie avec de très beaux endroits.

L'exploration vers le fond se poursuit donc nous nous remettons en route avec plein de souvenirs en tête et dans "la pellicule" de l'appareil photo. Merci Kiki pour ces magnifiques clichés 😍

TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021

Dernière petite descente qui me semble à vu d'œil facile mais que nenni !! Un passage plutôt technique (fractio plein vide) m'oblige à rester bloquée bien 10 minutes. A force de persévérance et de tous les bons conseils donnés par l'équipe je réussis à me des-arnacher ! Arrivée en bas en nage, la barre de céréales est bien méritée 😁

PHILIPPE SE MESURE A SON TOUR A CE PASSAGE DIFFICILE...
PHILIPPE SE MESURE A SON TOUR A CE PASSAGE DIFFICILE...
PHILIPPE SE MESURE A SON TOUR A CE PASSAGE DIFFICILE...

PHILIPPE SE MESURE A SON TOUR A CE PASSAGE DIFFICILE...

Nous attendons que tout le monde nous rejoigne puis la remontée se fait doucement un par un.

TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021

Mon groupe en profite pour visiter une belle salle concrétionnée

FASCINATION?
FASCINATION?
FASCINATION?
FASCINATION?
FASCINATION?
FASCINATION?
FASCINATION?
FASCINATION?
FASCINATION?
FASCINATION?

FASCINATION?

Je me rends compte que j'ai de nouveau la même difficulté qu'à la descente sur ce morceau de roche rond mais que cela ne tienne, je persiste! Une fois la première remontée vaincue, on se met d'accord pour que je remonte du même côté par lequel je suis descendue, accompagnée de Stéphanie et Gaëlle. Le puits se fait tranquillement, un pas devant l'autre sans s'énerver.

TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021
TRAVERSEE "FENOUIL- ACT 27" samedi 3 avril 2021

Et généralement quand je commence à voir la lumière au bout du tunnel j'ai quand même un sentiment de soulagement de bientôt pouvoir prendre une bonne bouffée d'oxygène au grand air 😌 La sortie est proche, Stéphanie m'attend, un dernier petit effort !

LE BOUT DU TUNNEL? UN DERNIER PETIT EFFORT!
LE BOUT DU TUNNEL? UN DERNIER PETIT EFFORT!

LE BOUT DU TUNNEL? UN DERNIER PETIT EFFORT!

Une fois à l'extérieur nous nous attendons tous pour pouvoir aller déjeuner (pique-nique à 16h30 car nous ne voyons pas le temps qui passe au fond 😅) Nous voilà tous réunis, toujours à un bon mètre de distanciation pour ne pas prendre de risques. Ce fut une excellente journée, puis nous redescendons chacun à nos voitures respective pour se changer et trinquer autour d'une dernière bière. A très vite je l'espère !

Amandine

Repost0

Présentation

  • : SPELEO CLUB DU BEAUSSET Lei Garri Grèu
  • SPELEO CLUB DU BEAUSSET  Lei Garri Grèu
  • : spéléologie, activités d'exploration, de découverte du monde souterrain et des merveilles de la nature.
  • Contact

contact

fessardherrick@free.fr

Lei Garri Greu - Spéléo-Club du Beausset

Adresse postale :

Chez Mr Christian LIGUORI
397 chemin des bonnes herbes
83200 TOULON


 

Rechercher