Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 00:00
RIMG0721
RIMG0725
RIMG0734
RIMG0739
RIMG0747
RIMG0752
        BAPTEME SPELEO POUR LUCAS ET BIEN D' AUTRES                                                                                     KIKI
Repost0
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 15:05

Ce week-end,  le club boulègue....
En effet, Adèle, Bruno et Denis sont à la grotte du Chamois , hors département, pour 2 jours, alors que Herrick, Gérard et Christian sont restés au Beausset improvisant quelques explos spéléo pour l'après-midi dans le domaine de la Gueirarde.
L'aven -grotte des Rosiers est  le but initial, mais, suite à une erreur de repèrage, Gégé trouve un autre aven!!!



Il s'agit d'un beau puits d'une dizaine de mètres, nous le descendons rapidement, mais il est marqué au fond " SCS1976" mais aucun nom... peut être le Lierre ?
Le fond spacieux est sympa, petite salle, niche, mais pas de suite évidente.
Allez, il faut remonter... bloqueur au pied ,  pour certains c'est la reprise, il faut assurer!





















Nous pensons alors à ceux qui passent en ce moment des siphons boueux, se plongent dans de l'eau à 4° mais sont récompensés de leurs peines ... C'est vrai , nous faisons plutôt petits joueurs...  nous allons DELIRER sur ça tout l'après-midi ..... !










Ne pas forcer, se ménager... nous reprenons le 4x4 pour faire 400m et explorer l'aven-grotte des Rosiers...

 

                                 Grosse entrée, une petite corde pour assurer, on ne sait jamais!....


                                 Nous explorons  la première galerie, en longeant  un bloc  énorme



                                    le temps de faire quelques photos avec notre modeste matos




          et nous faisons demi-tour...




         Un petit regard à droite en sortant, nous observons le départ du P12 puis redescendons dans l'autre galerie  qui        abritait durant la dernière guerre 8 réfractaires au S.T.O

 

Un départ de puits étroit ... Gégé en veut,  il va voir et ne sera pas déçu,



                                            C'est pas large et ça queute!!!



                        Le fond de la galerie semble remonter  vers la surface... nous y avions travaillé il y a 10 ans  espérant
                        passer la trémie et continuer (...)


                 
                                                        Nous ressortons... il ne faut surtout pas se faire de claquage!!

Nous savons que 2 explos dans la demie-journée c'est beaucoup, mais comme dit le dicton: jamais 2 sans 3 ! alors!!!....
                                  Nous risquons l'hypoglicémie    à l'aven Vincent , c'est un" mini Dragon".... P6



                                                  mini oui, mais il fait le max  pour  le concrétionnement 



                                     la salle est sèche, aucune trace d'humidité sur les concrétions



 mais une chose est sûre: la nature a beaucoup travaillé ici !!!  Concrétions au sol,  brisées il y a des  millénaires   avec  reconcrétionnement en place




                                                                                             Et de 3 !!!!!!!!!!

        Nous rentrons en fin d'après-midi, nous avons passé un bon moment sous terre.
        Certes, ces petites explos nous ont ravi, on a déliré un max, on s'est pas pris au sérieux ...

        Nous languissons le retour de l'autre équipe afin de déguster les récits de leurs explo d'un autre niveau... et visionner leurs photos.

         ps: Qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse!!!   kiki



 

Repost0
30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 21:36
Repost0
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 14:04

Bruno et Christian vont voir le Sphinx... ça s'est décidé très rapidement ce jour 10h...
Nous voici donc  tous deux  au Beausset sous la Gueirarde afin que l'on retrouve la grotte...
C'est vrai que malgré mon aide téléphonique en direct, je m'étais un tantinet foutu d'Adèle,Chantal et Bruno de ne pas avoir trouvé la grotte, ni même le sentier il y a un mois!...
Quelle surprise pour moi, sur place à mon tour, je mets un long moment pour enfin retrouver ce qu'il reste de l'ancien sentier colonisé par la nature...Ca fait bien 10 ans que le club n'est pas allé au Sphinx et nous voilà tous deux, après avoir trouvé le ''bon '' vallon... dans une végétation très dense et inhospitalière, un vrai labyrinte égyptien...





La petite entrée est enfin repérée, nous nous laissons glisser dans l'étroit ressau de 2m...





La grotte suit en fait à peu près le ruisseau qui est en surface. Au départ, la galerie assez basse est déjà occupée par 2 belles concrétions.
Au sol, du sable et des galets roulés dans le ruisseau qui descend sur la droite.
Au plafond, un calcaire délité où se distingue beaucoup de morceaux de coquillages.



 

 

 

Nous tournons le dos à l'entrée et découvrons en avançant :

 

 

 

 

 

des cheveux de sorcières, recouverts de calcites

 

 

 


                                                   et quelques f... de sorcières un peu négligées...




                                                         on se croirait PRESQUE à l'aven Noêl ...





la galerie descend, garnie de micro-gours et prend du volume... le plafond se trouvant dans la salle du fond à 7m de hauteur





Un petit puits mène à -9m , la suite est obstruée par une coulée stalagmitique







D'autres diverticules d'une dizaine de mètres, érodés, tapissés de traces de crues, au sol sableux se terminent en cul de sac... (suite à la topo éditée par notre club en 1993, le club de Sanary avait fait quelque désob ... en vain )





La salle principale a des traces de crues jusqu'à 4m de hauteur, c'est dire que le ruisseau en crue se déverse en partie dans le Sphinx





La matinée est largement entamée, il est 12h30, nous rentrons par un sentier nouveau que découvre Bruno, 
il est parallèle au vallon !!
Nos enfants pourrons visiter cette grotte très ludique et très bien protégée... dans la broussaille épineuse!
Encore une courte explo, improvisée,mais très sympa,
a+ kiki


Repost0
20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 23:00

                                                                                                                                                                                                                         Nous sommes réunis Bruno, Denis et Christian afin de faire une visite express aux Ajoncs...Domaine D'Estienne D'Orves



Bruno n'est jamais descendu dans ce gouffre au puits d'entrée de 50m spectaculaire que nous avons décidé de rééquiper!
Nous avons porté le perfo, je passe en tête et pendant que Denis et Bruno spitent  le plan incliné glaiseux, j'équipe le balcon qui précède le P50.




J'entame la descente, jusqu'à la tête de puits impressionnante; là, je plante un spit puis suis relayé par Denis qui en plante un second  et continue la descente.





Nous nous retrouvons en bas pour bouffer et rigoler sur ma façon de prendre les photos     (...)




  Denis et Bruno vont continuer l'explo jusqu'au fond ...






















  pendant que je remonte le puits d'entrée ...




      en spitant afin de remplacer les vieux spits (...)
                              


 Comme promis, ils me rejoingent  assez rapidement, car je dois rentrer tôt... Ils ont dû foncer!!






















Avant de nous quitter, nous nous partageons un ENORME clafouti aux cerises que nous a confectionné Bruno!



       

Une explo un peu rapide... mais très utile pour la sécurité: 7 spits plantés... il n'en fallait pas moins!!! KIKI


      VERSION TECHNIQUE ET SCIENTIFIQUE :   texte de Bruno    


Les Ajoncs – le 21 mai 2009

Depuis le temps qu'on devait y aller aux Ajoncs… Faut dire que la fois précédente c'était pas le moment de traverser la forêt à moins de s'appeler Robin des Bois.... Ce jeudi férié, 40 jours après Pâques, merci Jésus de nous rappeler à cette belle théorie déjà discutée le 14 et 15 février 2009, ascensum ou descensum, nous avons préféré choisir la voie per descensum pour explorer l'aven des Ajoncs, Christian, Denis et Bruno.

Le trou est rapidement repéré (en shortclaquettes
au milieu des ronces…). L'objectif principal de la journée est de rééquiper au moins le grand puits, nous voilà donc chargés du perfo (fainéants!) et de la trousse à spits. Faut dire que vu l'allure des spits en place, si on veut pas finir écrasé en bas du P50, il était préférable de rééquiper. On placera donc 7 spits : 2 dans l'entrée encore éclairée pour démarrer la main courante d'accès au grand puits, 1 à droite pour fractionner en fin de main courante, 2 en tête du grand puits, 1 sur le fractio environ 10 m avant la fin du P50, 1 en bas du P50 pour partir sur le plan incliné puis le ressaut. Chaque spit a son histoire, Christian se rappellera probablement longuement des 2 en tête du grand puits, à percer et tamponner dans une position très inconfortable au point qu'il faudra le soleil pour le remettre en forme pendant que Denis finit la pose. Nous faisons une pause déjeuner en bas des puits d'entrée vers -80 à la salle des sables.

C'est là que nous découvrons le deuxième objectif de la journée : faire de
la photo, et là ce fut un grand moment de bonheur... un Christian en forme, au point que je me demande si les seules photos nettes ne sont pas celles prises "à la volée" du kiki en plein réglage…;-). Finalement Christian remonte, pose 2 spits, pendant que Denis et Bruno explorent le fond la cavité jusqu'à la salle dite de la chauve-souris. La cavité s'ouvre dans les calcarénites puis se développe dans un calcaire riche en rudistes (Crétacé supérieur). Elle présente des formes de creusement en zone noyée, et le fond est colmaté par du sable ou de l'argile. L'entrée est particulière, située sur une crête, mais avec une forme de petit vallon faisant penser à une zone de perte. Il n'y a pas de basalte contrairement à l'athos situé à proximité.

Bruno



Repost0
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 21:32

Le LGG en Grèce : île de Kefalonia – le 9 mai 2009

L'île de Kefalonia se situe à l'ouest de Patras ; c'est une île Grecque de la zone des îles ioniennes. Elle est mondialement connue des scientifiques pour un phénomène hydrogéologique exceptionnel : de l'eau de mer est absorbée naturellement par des fissures en bord de mer à l'ouest de l'île (Argostoli), et ressort mélangée à de l'eau souterraine formant ainsi des sources saumâtres à l'est de l'île (baie de Sami). Ce phénomène a été exploité par les populations locales pour faire tourner des moulins, aussi bien en entrée qu'en sortie du système. C'est Bruno, par ses travaux à l'Université avec d'autres collègues universitaires niçois et grec, qui a ainsi permis au LGG de mettre un premier pied sur cette île.
Durant 3
jours nous avons exploré l'île, à la recherche d'indices karstiques, à la découverte des points d'eau connus des populations. Certains points d'eau sont incontournables pour le touriste, comme le cénote de Melissani sur lequel il est possible de faire un tour de barque. Nous sommes aussi allés explorer le gouffre d'agalaki, un gouffre d'effondrement de plus de 30 à 50 m de diamètre sur autant de profondeur.


 Au fond du gouffre, deux galeries se développent.
Une première, aux dimensions gigantesques, butte rapidement sur un siphon exploité par un système ingénieux de pompes sur flotteurs pour ne pas aspirer le fond argileux et garder toujours les pompes sous l'eau malgré les fluctuations de niveau. Une deuxième galerie de quelques centaines de mètres de développement finit également sur un lac.
Cette galerie porte
les traces de déplacements récents, avec des concrétions cisaillées, des blocs effondrés… Le fond de la galerie est remplit de guano. Ce n'était qu'une visite de reconnaissance, nous y retournerons.

Bruno 



 

Repost0
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 23:00
Les Garri se retrouvent ce jour à Riboux   pour explorer l'Embut.

Adèle, Aurélie, Bruno, Christian, Denis, et Herrick s'entassent dans le 4x4 puis, après 10 mn de chemin forestier, nous nous retrouvons aux abords de l'aven.




Denis se propose d' équiper la cavité, suivi de Bruno ...




Il n' est que 10h et nous attendons à l' extérieur, sous une chaleur déjà imposante,  de nous mettre au frais ...




Arrivés au bas du premier puits de 7 m, nous passons le long boyau créé à l' époque grâce à une bonne désob...






Nous débouchons quelques mètres plus bas sur un balcon qui précède le P30 




et annonce l' enfilade des divers puits...


 



Nous nous regroupons de temps en temps, le froid par moment se fait sentir pour certains , l' équipement du puits se poursuit ...


 



Après la pose repas bien méritée, à quelques dizaines de mètres du fond, Aurélie, Bruno et Denis continuent la descente alors qu'Adéle, Herrick et moi  préférons remonter à  notre rhytme à la surface...






Aurélie a la pêche !  Elle me rattrape lors de la remontée ...  ( facile ! )





Un sourire qui en dit long sur cette journée !!!...




Il est 16h, nous sommes tous sortis et sous la chaleur, Denis sort ses bières "magiques"  qui désaltèrent ...
Merci pour l' équipement
KIKI


Repost0
21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 19:46

Nous voilà de nouveau en Ardèche pour quelques jours en vacances, Adèle, Bruno, Ronan et Alicia, et le 19 avril les présidents Denis et Herrick nous ont rejoins pour une longue journée. C'est tous les six que nous sommes allés revoir les formes superbes de la grotte de St Marcel d'Ardèche que nous avait présenté Ludo deux mois plus tôt. Nous sommes remontés jusqu'au point d'observation de la précédente sortie, puis nous avons "attaqué" le réseau 4. Là changement d'ambiance, ça monte, ça descend, c'est boueux mais c'est toujours grand (ouf!). On retiendra le superbe pilier (le cyprès), les déambulations entre les blocs pour cette première visite dans le réseau, et de premières sensations sympathiques pour nos nouveaux Ronan et Alicia. Le temps nous a manqué pour retrouver les grandes galeries du fond du réseau 4 mais nous en avons suffisamment profité durant ces 11 heures d'explo. Le 21 avril nous sommes de nouveau sous terre pour visiter la grotte de l'Ours. Cette grotte s'ouvre au-dessus de la route entre les tunnels vers les gorges de l'Ardèche à partir de Vallon Pont d'Arc. Nous explorons avant quelques petites cavités en bord de route, puis finalement trouvons les barreaux sciés qui permettaient d'accéder à la grotte. Un jeté habile de Bruno et la corde se retrouve en place pour se hisser jusqu'aux barreaux restants. L'entrée est immense, comparable aux grandes galeries de St Marcel d'Ardèche. A l'intérieur, nous progressons dans un réseau de galeries assez grandes (plusieurs mètres à décamètres). La comparaison avec le réseau de St Marcel ne s'arrête pas aux volumes, nous trouvons aussi de beaux remplissages sédimentaires, témoignages de la circulation de l'Ardèche charriant des éléments arrachés au socle cristallin de l'amont de son bassin versant.

Repost0
4 avril 2009 6 04 /04 /avril /2009 19:17

Ce 4 avril seuls Chantal, Adèle et Bruno étaient libres, mais plus disposés à profiter du soleil du printemps qu'à s'engouffrer dans la fraicheur souterraine. Qu'à cela ne tienne, nous sommes allés regarder le bel aven d'effondrement du Maramoye, prendre quelques photos,
avant de
partir à la recherche du Sphinx. Et oui, Christian nous avait dit, c'est simple : au poste à feu il faut descendre dans le vallon puis remonter jusqu'à trouver la grotte. Oui, c'est simple à dire, mais une fois sur place, tout ce qu'on a trouvé ce sont des broussailles, des caillasses, des chênes kermesse, de la salsepareille, des scorpions, du thym, du romarin… mais pas de grotte.

Christian a beau eu nous expliquer "en live" au téléphone, mais on n'a pas trouvé quand

même.

Repost0
22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 00:00

Le CDS ayant été contacté par la Mairie de Seillons (Var), afin de visiter un puits de "20m" découvert lors de la création d' un parking, nous voici: Paul Courbon, Jean- Pierre Lucot, (spécialistes de la Topo),  Herrick Fessard, Président du CDS et moi même ( membres club LGG) sur place ce dimanche 22 mars 2009.
Après l' amarrage de l' échelle et de la corde au 4x4,  Jean-Pierre  descend devant une foule de curieux dont l'adjoint au Maire : Maurice, très impressionné...



Le puits qui fait réellement 9 mètres....(!)  est malheureusement bouché...



Qu'importe, Maurice nous invite à visiter une Mine à Eau, dont la galerie peut coîncider avec ce puits...



Les anciens étaient ingénieux!!!  Ils creusaient des galeries afin de récupérer les gouttes d'eau qui suintaient sur les  murs et au plafond !


Après s' être faufilés à travers l'ouverture étroite, nous pénétrons dans la Mine.
Un bassin, réceptacle terminal du précieux liquide nous accueille avec fraicheur...


Puis, la galerie, longue de 140 mètres d' après la Topo, grimpe sensiblement, toujours tout droit...
Tous les 3 mètres,des petites niches  devaient servir pendant les travaux à installer leurs lampes à huile .
La hauteur de la galerie fait peut être 2 mètres, quant à la largeur,on se croise à peine à deux!!


Après être passé sous  une cheminée remontante,rappelant la taille du puits précédant, nous arrivons à une trémie de blocs calcifiés,  fin de l' exploration... Il s' agit en fait , d'après les vieux du village, d' un puits qui a été bouché de la surface,  à l'intérieur d'une maison,  vers le début du siècle dernier !!


Popaul et Jean-Pierre commencent  les visées Topo  sur le chemin du retour;  on voit qu'ils ont l'habitude de travailler ensemble et sont rapides précis et syncros...

 

Num-riser0002 Num-riser0003-copie-1

Le sol de la galerie est légèrement en dévers, ce qui mène les gouttes d'eau dans une petite gargouille latérale


Avant de sortir, Herrick et moi, repérons quelques pollutions dans le bassin...Nous sortirons devant Maurice  et quelques badaux  médusés:  baskets( la paire), bouteilles en tout genre , canettes diverses sans oublier l' avant d' un scooter récent !!!...


seillons-21-03-09047.jpg

 

 

Il est plus d' une heure de l'après-midi,  Maurice nous annonce qu' il connait un trou dans la forêt....
Il faut y aller!!!!  of course...
Tout le monde ,un peu fébrile, s'engage dans les véhicules; Maurice, très sympa semble amusé et curieux lui aussi de nous entendre...
Après avoir arpenté le fond d'un  vallon superbe durant 1/2 heure, nous arrivons sur les lieux!


     Ayant estimé le fond à une vingtaine de mètres et
     malgré l' écho de la pierre, indiquant un certain volume,
     IMPOSSIBLE de contenir Paul, qui dans un seul élan,
     s'engage dans le trou...
     Tout va pour le mieux (.....)










Nous sommes tous ravis par la trouvaille!!  L' aven a l' air vraiment bien placé et tous, Maurice compris, commençons à " construire des chateaux en Espagne"....


Dans ce  cadre sauvage,  l'Adjoint a fait connaissance avec le milieu Spéléo, et nous avons, sous l'égide du Comité Départemental de Spéléologie, pu créer des liens quasi amicaux... Merci Maurice !!!!  au fait,  lui est passionné de chasse!...
Il est 15 heures, nous n'avons toujours pas mangé !!! Il est vrai qu' un spéléo se nourrit d' Amour et d' Eau fraîche....
Une demi heure plus tard, nous voilà atablés à St Maximin devant un bon demi !!!...Quelle bonne journée!!

 

Kiki

Repost0

Présentation

  • : SPELEO CLUB DU BEAUSSET Lei Garri Grèu
  • SPELEO CLUB DU BEAUSSET  Lei Garri Grèu
  • : spéléologie, activités d'exploration, de découverte du monde souterrain et des merveilles de la nature.
  • Contact

contact

fessardherrick@free.fr

Lei Garri Greu - Spéléo-Club du Beausset

Adresse postale :

Chez Mr Christian LIGUORI
397 chemin des bonnes herbes
83200 TOULON


 

Rechercher