Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 avril 2008 6 26 /04 /avril /2008 14:55
En ce samedi matin 26/04/2008, nous nous retrouvons sur le petit parking en face de l'aven Thipauganahé pour une nouvelle sortie interclub,  LGG / BAT CLUB. L'équipée de ce jour sera constituée de Denis, Gégé, Herrick, Michel et Monseigneur. Michel à son grand dam ne nous accompagnera pas pour la descente, convalescence oblige suite à sa récente intervention chirurgicale. L'immobilisation forcée de ces derniers temps est terminée, le besoin de respirer le bon air de la colline, d'arrêter de tourner en rond dans la maison a été plus fort que tout, il nous accompagnera jusqu'à l'entrée avec ses béquilles et  attendra notre retour.

Denis commence à équiper et amorce la descente,  Gégé part en seconde position, suivi de Monseigneur je fermerai la marche. Des visiteurs imprévus , Christian accompagné de ses deux fils Arnaud et Lucas en ballade sur le plateau  viennent nous saluer.

Rapidement le noir se referme derrière nous,  une petite photo juste en attendant que la suite soit équipée,
et c'est la grande descente


une fois tout en bas, c'est le déballage du matériel photo voir même vidéo pour certain

malheureusement faute de torche et malgé la bonne sensibilté de la caméra, l'appareil retounera dans le kit sans pouvoir être utilisé. Nous suivons le balisage, la visite commence par les remarquables massues.

Les dimensions de la salle dans laquelle nous évoluons sont impressionnantes, le gros projo que j'ai emmené permet de visualiser l'immensité des lieux, on se sent tout petit. Quel dommage de ne pouvoir photographier ce grand vide, où les flashs se perdent absorbés par les ténèbres.
 

Les flashs crépitent au fur et à mesure de la progression,



il faudrait beaucoup plus de lumière pour pouvoir tout saisir.



La découverte est terminée nous voici de retour auprès de la corde, ils ne nous restent plus qu'à remonter. A la sortie Michel est toujours là, qui nous attend.




Repost 0
Published by fh - dans inter club
commenter cet article
14 avril 2008 1 14 /04 /avril /2008 17:56

nous sommes réunis ce samedi 5 avril, bruno, aurelien et moi devant le garde d'estienne d'orves.
notre but est de faire un bapteme speleo à aurélien , étudiant en géologie avec bruno, afin de le préparer à la grande classique du lendemain: la castelette!!
l'entrée du puits est vite repérée,diamètre:60 cm, vite équipé: un amarage nat + une broche, ouverture sur un beau p20 ,  les paroies sont couvertes de coulées stalagmitiques....
arrivés au fond nous sommes accueilli par un crapaud ;


aurélien s'est bien débrouillé, impec!
nous parcourons la galerie principale, au plafond un beau chenal de voute, sympa!! Puis nous nous dirigeons vers un passage étroit qui nous mène dans une faille :


au dessus de nous, de belles concrétions, en paroie à droite, un gros fossile avec un nom imprononçable... demandez à bruno!!!....

 







puis au fond, un beau bloc de basalte coincé dans la faille, le top!


Interessant d'apres bruno...
nous remontons le puits sans problemes, recherchons l'aven du cric pas loin,  sans succès ... il faudra chercher + au sud de l athos


























nous sommes restés près de 2 heures au fond, finalement, nous décidons de rentrer,  demain un gros morceau  aquatique nous attend, on va se régaler!
aurélien a vachement apprécié la sortie... alors, j imagine demain!!!...
kiki (texte et photos)

Observations dans l'Athos :
- présence d'un chenal de voute,
- coups de gouge à l'opposé du chenal de voute dans un puits remontant caractéristique d'un "puits-cheminée" formé par dissolution lors d'un écoulement "per ascencum".
- observation de basalte sur toute la hauteur d'une galerie en diaclase, bloquant ainsi la progresssion spéléologique. Ce basalte est en relation avec la coulée d'Evenos. Il se serait infiltré dans un paléokarst pré-existant et ouvert à l'affleurement lors des épandages basaltiques (Messinien?). En surface le basalte a depuis été érodé.

Voilà ce qu'on peut dire en quelques mots.
bruno

Repost 0
Published by bruno + christian - dans sorties club
commenter cet article
14 avril 2008 1 14 /04 /avril /2008 17:52
 dimanche 16 mars 2008,

 en attente de texte et photos
Repost 0
Published by fh - dans inter club
commenter cet article
18 mars 2008 2 18 /03 /mars /2008 18:20
Secteur Mazaugues: Sortie Salle de dépilage et rivière souterraine par l'entrée Marcel Loubens.
présents:Jean Marie (Bat club) - jean Louis (Bat Club) - Erwin (belge invité du Bat Club) - Didou (La Valette) - Flower (La Valette) - Christian (LGG) - Gérard (LGG).
Nous avons profité que le Bat Club organisait une sortie découverte dans le secteur pour nous greffer à l'effectif. RDV à 9h15 chez Jean Marie, petit café et nous voilà partis pour le réseau. C'est vers 10h45 que Jean louis s'est décidé à équiper tandis que Christian et moi même sommes restés avec Jean Marie pour encadrer Erwin. Christian s'était muni de tout son équipement photo pour l'occasion.
Description:
Beau puits d'entrée d'environ 15 m de type Vauclusien. A sa base 2 réseaux:
1 - Réseau de la rivière souterraine.
Successions de passages étroits et de désescalades pour arriver sur un beau puits de 15 m un peu plus étroit que celui de l'entrée qui nous emmène après une dernière désescalade à la rivière souterraine.


Christain et moi-même nous nous sommes régalés dans quelques passages car nous avions pris le kit de bouffe jusqu'au sommet du puits. A titre d'info ça ne sert à rien de prendre le kit!!! Une fois à la rivière et proche du siphon séance de photos.






















2 - Réseau salle de dépilage.
Après avoir retrouver la base du puits d'entrée nous nous sommes dirigés vers la salle de dépilage. Le chemin d'accès menant à la salle présente toujours aujourd'hui les traces d'un passé très actif (rails, largeur et hauteur du tracé). On profite d'une pose bien mérité pour se servir un bon petit pastis avant de manger.






















Sitôt s'être rassasié, balade dans cette immense salle où la nature reprend ses droits (effondrements, petits ruisseaux, concrétions). Nous sommes partis pour faire quelques photos dont le but était de faire ressortir l'énorme volume ambiant.


Nous avons pris le temps de bien nous placer si bien que nous nous sommes trouvés rien que tous les deux comme seuls et abandonnés dans cet énorme chaos. Les voix de nos équipiers ont été nécessaires pour nous guider.

ATTENTION je pense que l'on peut tourner en rond un bon moment si l'on ne prend pas garde à bien se repérer.
Repost 0
Published by gégé - dans inter club
commenter cet article
5 février 2008 2 05 /02 /février /2008 17:01

Nous voici Herrick et Christian cet apres midi du 02 02 2008 de nouveau pour continuer la désob du Camp.
Cela fait à chaque fois plaisir de revoir ce beau puits...

undefined

Il est14h30, la premiere chose à faire est d'étayer une seconde fois plus bas avant de continuer de creuser.
Une palette, une plaque en plastique dur et le tour est joué... Après avoir bien creusé l' emplacement au sol, herrick place la palette que je lui descends delicatement avec la corde,3 mètres plus bas! Nickel ces palettes...
Nous reprenons à creuser, avec la volonté de tout passionnné... quelques gros blocs  ça et là, terre et pierraille, sont  retirés du fond dans le nouveau seau : facile à charger mais lourd  pour les bras du haut... La niche face à nous se dessine vraiment bien et ça descend facile (ouai...) mais pour ne pas travailler tête en bas, il faut baisser aussi le niveau sous le popotin. C' est à ce moment qu' Herrick découvre sur le coté un vide assez important: en fait, nous arrivons , + de 3m plus bas au niveau où la roche est bien érodée,comme en surface, mais beaucoup plus. Nous élargissons la "chatière" par le bas et la franchissons afin d' arriver sous strate.
PREMIERE!!! nous poussons les blocs devant nous au début en progressant, puis le volume augmente nettement. Ici tout est blanc du sol au plafond...  sur près de 6 m x 1m20 maxi, en forme de banane .Sur notre droite la roche dure, à gauche, tout le long, un ébouli de pierres blanches nous rappelle la surface...mais hélas pas de puits au fond. 

undefined  undefined


undefined  undefined



                                                           
                                                                                                                           Il est 19h 30 quand nous prenons le chemin du retour avec le sentiment de ne pas avoir raté notre sortie!!...
Cette bonne surprise nous récompense tous et nous confirme qu 'il faut continuer:  le puits n' est peut être pas loin!!!!

Repost 0
Published by Christian - dans sorties désob
commenter cet article
4 février 2008 1 04 /02 /février /2008 20:11

c'est à 13h45 que se retrouvent Gérard,  Christian et Herrick pour un nouvel après midi de taupes. Après avoir chargé le matériel et bu un dernier café nous partons de chez Christian avec toujours la même fièvre de découverte. L'objectif du jour trouver une suite, percer un passage, trouver la continuité, pour cela creuser, enlever de la matière, déplacer de la terre et des caillous. Mais tout d'abord avant de pouvoir creuser il devient nécessaire d'installer un point d'amarrage sur la parois pour tirer les seaux, car la chèvre improvisée avec l'échelle lors de la dernière séance a atteind ses limites. Pendant que Christian commence à s'affairer au fond, Gérard au perfo nous joue concerto pour un spit terminé comme il se doit au tamponnoir. 

undefined

undefined













Une plaquette une poulie et hop voilà y a plus qu'a tirer sur la corde et le seau monte tout seul ...enfin presque, et c'est parti pour 4 heures de dur labeur. Dans le milieu de l'après midi nous avons la surprise d'être rejoint par Bruno qui nous rend une petite visite en coup de vent juste pour voir le chantier, il est en fait accompagné de la petite famille en surface et ne peut donc ce jour participer à notre plaisir du moment, mais c'est partie remise il y aura d'autres séances, qu'on se le dise.


undefined  undefined













Les seaux se succèdent, la nécessité de continuer l'étayage devient impérative, le fond se creuse mais la suite se fait attendre ce ne sera pas pour aujourd'hui. nous reviendrons, nous étayerons et nous irons plus profond encore. 

Repost 0
26 janvier 2008 6 26 /01 /janvier /2008 00:44

La sortie au troll a été annulé suite à la défection de Chantal et à
quelques "séquelles" de la chape béton d'hier. Avec Cath et Jean-Marc on
est quand même parti sur le secteur en rando/prospection. Si tu te
rappelles au-dessus du troll on avait repéré une entrée. On y est passé
avec Jean Marc, ça donne dans une diaclase au-dessus d'une trémie qui la
bouche en grande partie. 5-6m de profondeur, 7-8m de long et 1à 1.5m de
largeur. Sous la trémie ça continue un peu faudrait déplacer du caillou.
C'est également assez sabloneux mais moins que dans le défens au-dessus.
On pense l'appeler "aven la cheuse" ou "aven la bandon" en référence à
Chantal.
On a visité quelques autres failles du secteur. Y'en a qui pourraient
donner quelque chose moyennant travaux.
On a retrouvé également le gouffre de la grande colle, pas trés large,
mais qui descend bien. Il est donné par la fiche topo à -24m mais y'a
pas de topo. ça serait à faire.
 

Participants :
Spéléo Club de Toulon Lei Aragnous :  Cath, Jean-Marc.
Spéléo Club du Beausset Lei Garri Greu : Denis

texte de Denis

Repost 0
Published by fh - dans inter club
commenter cet article
25 janvier 2008 5 25 /01 /janvier /2008 19:14

Dimanche 13 janvier, 9h00 départ vers le Camp. Christian et Herrick toujours très motivés sont prêts à en découdre. Rapide équipement du puit, brève descente, et là au fond catastrophe ce que l'on avait creusé à trois l'autre week end c'est comblé au trois quart. L'échelle et la barre à mine sont prisonnières de la terre retombée des bords du trou.

undefined 

Les pluies de cette semaine goutte après goutte ont ramolli la terre, l'eau a fait son travail de sape. quelque peu découragés nous entreprenons de dégager les outils coincés au fond. Au fur et à mesure que nous creusons les parois s'effondrent. La terre chargée d'eau, collante et lourde rend la manoeuvre difficile. Les seaux sont pesants et ne se laissent pas vider facilement.

undefined 

Après deux heures de dur labeur l'objectif est atteint les outils sont sains et saufs dégagés et prêt pour d'autres services, nous les remisons à l'abri et fort dépités convenons qu'il est indispensable d'envisager un étayage sérieux si nous voulons poursuivre nos travaux sans avoir à redéplacer indéfiniment la même terre plus ou moins mouillée. Nous n'avons même pas atteint le point bas de la dernière fois, la situation n'est  pas florissante ce qui se ressent sur le moral de l'équipe. Sans outils adéquats et sans le matériel nécessaire, nous décidons de laisser là le chantier, en attendant le prochain épisode "étayage". D'un commun accord nous décidons de retourner voir dans les niches supérieures pour une inspection plus détaillée. 

undefined

Premier constat la chouette est toujours là, donc nous n'insisterons pas, par conséquent nous n'avons plus rien à faire ici et décidons de remonter pour manger, avec ensuite comme point de mire le repèrage du biquet pour une éventuelle visite de politesse. Après avoir arpenté les lieux deux hypothèses apparaissent ou bien nous sommes passés à coté ou bien le biquet n'existe plus rebouché par les riverains. Il nous faudra revenir équipés avec carte et GPS pour éclaircir ce point. Nous repartons cette fois pour retrouver une ancienne découverte laissée à l'abandon il y a de cela plus de dix ans le Toussillon. A l'époque la forêt couvrait la colline ; les repères ont disparu, le paysage a complètement changé et la mémoire de Christian s'en trouve perturbée. Nous ne localiserons pas le Toussilon, mais jurons de revenir. Cette journée du 13 est dans l'ensemble assez merdique 

 

Repost 0
6 janvier 2008 7 06 /01 /janvier /2008 14:53

Samedi 05/01/08 14h30 rendez vous devant l'entrée principale du circuit du CASTELET où nous retrouvons Denis encore un peu sous le choc de l'accident de la route dont il vient d'être le premier témoin. Le temps incertain ne nous a pas découragé, et la perspective d'une première brille au fond des yeux de chacun de nous. après avoir regroupé le matériel dans le véhicule de Christian, nous nous dirigeons vers notre nouvel objectif.
 undefined
Ce dernier, localisé par Christian et son fils Lucas lors d'une promenade sur les indications d'un ami chasseur, fait l'objet de nos soins attentifs depuis trois sorties. undefined
La première reconnaissance a été faite le 22/12/07, c'est  Gégé (Gérard) et Christian qui ont équipé le puit de 10m. (amarrage naturel et deux spits) une fois arrivés au fond après avoir fait le tour de ce nouveau domaine d'activité, recencé quelques os de chèvres, de moutons, et deux sacs d'engrais ayant servis de dernière sépulture à deux chiens, c'est la présence d'éclats de munitions probablement de la dernière guerre qui inquiète l'équipe. C'est donc au niveau du sol que sera entrepris une désobstruction dans la faille à l'opposé du réseau supérieur, qui après une petite escalade ne laisse malheureusement entrevoir aucune suite. Au dessus de ce réseau une petite niche est inaccessible en l'état actuel faute de matériel. La désob est assez aisée, le sol est meuble et sec, c'est un mélange de terre est de blocs non compacté. Cette première séance de désob permet de descendre d'un mètre et laisse présager d'autres séances toutes aussi ardues.undefined
C'est le 29/12/07 que Christian et Herrick se retrouvent à 9h00  pour la deuxième journée de pelle pioche et seau. Après observation et discussion la curiosité nous pousse cette fois à creuser à l'aplomb du réseau supérieur en espèrant trouver l'équivalent de ce qui se trouve au dessus de nous. à l'issu de la journée se seront environs deux mètres cube de terre et de cailloux humides qui auront été déplacés sans pour autant nous laisser présager une suite favorable de ce coté à moins d'ouvrir un chantier qui dépasse nos ressources. 
undefined 
Donc en ce  samedi 05/01/08 Christian, Denis et Herrick se retrouvent au fond de ce nouveau trou. Avant toutes choses nous laissons à Denis le temps d'appréhender les lieux et attendons ses impressions, à la suite de quoi il est temps de monter à l'assaut de cette petite niche mystérieuse qui nous l'espèrons recèle notre trésor (la suite...un puit parallèle...). C'est Denis qui s'y colle après avoir visité le réseau supérieur où oh!!!! surprise undefined
un rapace nocturne niche dans le haut d'une petite cheminée on ne voit que sa queue et ses pattes dotées de serres impressionnantes.
En escaladant et en arrivant dans la niche au dessus c'est nez à bec avec ce que nous identifions comme une chouette effraie que Denis se retrouve. Ce sera là la fin de cette reconnaissance notre curiosité attendra nous ne voulons pas plus déranger l'hôte de ces lieux.
undefined

Nous reprenons la désob de la dernière fois mais très vite la motivation retombe devant l'ampleur de la tâche et c'est de l'autre coté dans la faille que vont se poursuivre nos efforts jusqu'à 20h. au terme de cette journée nous sommes descendus de trois mètres et nous arrivons sous une concrétion derrière laquelle du vide absorbe les cailloux que nous y poussons. C'est sur cet espoir que nous quittons les lieux, à suivre....... 

  Photos: Christian Liguori














Repost 0
Published by herrick - dans sorties désob
commenter cet article

Présentation

  • : SPELEO CLUB DU BEAUSSET Lei Gari Grèu
  • SPELEO CLUB DU BEAUSSET  Lei Gari Grèu
  • : Activités, explorations du Spéléo Club du Beausset (var)
  • Contact

contact

fessardherrick@free.fr

Lei Garri Greu - Spéléo-Club du Beausset

Adresse postale :

Chez Mr Christian LIGUORI
397 chemin des bonnes herbes
83200 TOULON


 

Rechercher