Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 décembre 2017 7 10 /12 /décembre /2017 17:39

C'est par une matinée glaciale et venteuse que nous nous retrouvons sur le parking en bord de route. Sont présents: Isabelle, Stéphanie, Patrick, Robert et moi-même, pour faire l'Avatar jusqu'à la salle des sciences.

Vu les conditions météo difficiles, nous espérons que le CO2 sera moins présent, nous nous hâtons de nous préparer et de descendre sous terre...

 

LE THE BRULANT APPORTE PAR ISA ET ROBERT A UN VIF SUCCES!!
LE THE BRULANT APPORTE PAR ISA ET ROBERT A UN VIF SUCCES!!

LE THE BRULANT APPORTE PAR ISA ET ROBERT A UN VIF SUCCES!!

J'équipe le beau P19, les 12° de température nous réchauffent.

Passé la chatière et le "boulevard" Chantal, nous découvrons le magnifique P15 dont le départ rappelle Tarzan se lançant de liane en liane, nous sommes heureux d'être là jusqu'à présent.

Arrivé en bas de ce puits, personnellement je ressens une petite gène respiratoire...

ISA DANS LE P19
ISA DANS LE P19
ISA DANS LE P19
ISA DANS LE P19
ISA DANS LE P19

ISA DANS LE P19

Connaissant déjà la suite, je laisse l'équipement à Patrick qui emmène Stéphanie et Robert plus bas.

Je rejoins lors d'une remontée essoufflante (sic) Isabelle retournée plus haut à la base du P19.

Le passage retour de la chatière donne droit à un ballon d'oxygène, c'est très sensible!

Nous attendons tous les deux la remontée des autres en restant au chaud sous terre.

STEPHANIE DESCEND LE P12 SUIVANT, DIRECTION SALLE DES SCIENCES
STEPHANIE DESCEND LE P12 SUIVANT, DIRECTION SALLE DES SCIENCES
STEPHANIE DESCEND LE P12 SUIVANT, DIRECTION SALLE DES SCIENCES
STEPHANIE DESCEND LE P12 SUIVANT, DIRECTION SALLE DES SCIENCES

STEPHANIE DESCEND LE P12 SUIVANT, DIRECTION SALLE DES SCIENCES

Séance photos, belles observations géologiques: le trio ressent peu le CO2 et supporte assez aisément le gaz présent.

C'est à la remontée qu'eux aussi galèrent un tantinet jusqu'à la chatière en nous rejoignant...

Malgré le vent glacial, le gaz gênant est donc toujours présent! :(

Nous sortons au froid, les rayons du soleil commencent à peine à nous réchauffer.

 

LE TRIO DE LA SALLE DES SCIENCES
LE TRIO DE LA SALLE DES SCIENCES
LE TRIO DE LA SALLE DES SCIENCES
LE TRIO DE LA SALLE DES SCIENCES
LE TRIO DE LA SALLE DES SCIENCES
LE TRIO DE LA SALLE DES SCIENCES
LE TRIO DE LA SALLE DES SCIENCES
LE TRIO DE LA SALLE DES SCIENCES
LE TRIO DE LA SALLE DES SCIENCES
LE TRIO DE LA SALLE DES SCIENCES
LE TRIO DE LA SALLE DES SCIENCES
LE TRIO DE LA SALLE DES SCIENCES

LE TRIO DE LA SALLE DES SCIENCES

Arrivés aux voitures, nous sommes rejoints par Cédric pour l'après-midi, quant à Steph et Patrick ils doivent rentrer.

A 14h, nous trouvons un abri sommaire pour pique-niquer, nous sommes pas loin de l'aven  Ricard.

J'équipe le vaste puits suivi d'Isa tandis que Robert surveille Cédric à la manip.

Perso, je m'arrête au sommet de la désob, tandis qu' Isabelle va zieuter le fond en passant par la lucarne au sommet du P4 final.

Une fois remontée, elle s'assoit avec moi sur un banc de glaise rapportée il y a quelques années du fond (désob).

Nous sommes au spectacle: Cédric et Robert un peu bougon car les derniers amarrages ne manquent pas d'originalité (lol) nous rejoignent et à leur tour visionnent le fond, la cheminée remontante les intrigue.... Pas de CO2 ici mais un courant d'air froid descendant!

Y a t il une suite probable ou pas??? Les avis vont très précisément dans le même sens:

Peut être bien qu'oui, peut être bien que non!!! (on n'est pas avancés!)lol

LUCARNE ET CHEMINEE REMONTANTE A - 40M
LUCARNE ET CHEMINEE REMONTANTE A - 40M
LUCARNE ET CHEMINEE REMONTANTE A - 40M
LUCARNE ET CHEMINEE REMONTANTE A - 40M
LUCARNE ET CHEMINEE REMONTANTE A - 40M
LUCARNE ET CHEMINEE REMONTANTE A - 40M
LUCARNE ET CHEMINEE REMONTANTE A - 40M
LUCARNE ET CHEMINEE REMONTANTE A - 40M
LUCARNE ET CHEMINEE REMONTANTE A - 40M
LUCARNE ET CHEMINEE REMONTANTE A - 40M
LUCARNE ET CHEMINEE REMONTANTE A - 40M
LUCARNE ET CHEMINEE REMONTANTE A - 40M

LUCARNE ET CHEMINEE REMONTANTE A - 40M

Nous remontons le magnifique P23 entourés de grandes coulées stalagmitiques sans encombre, la sortie quant à elle demeure toujours un peu acrobatique...

Cette journée s'est très bien déroulée malgré le froid, nous n'avons pas eu besoin de glaçon pour l'apéro!!

Vite, au week-end prochain!!!

Kiki

 

ROBERT A LA SORTIE
ROBERT A LA SORTIE
ROBERT A LA SORTIE
ROBERT A LA SORTIE
ROBERT A LA SORTIE
ROBERT A LA SORTIE
ROBERT A LA SORTIE
ROBERT A LA SORTIE
ROBERT A LA SORTIE
ROBERT A LA SORTIE
ROBERT A LA SORTIE
ROBERT A LA SORTIE
ROBERT A LA SORTIE

ROBERT A LA SORTIE

Repost0
23 octobre 2017 1 23 /10 /octobre /2017 14:01

Après avoir reporté notre rendez-vous matinal pour le début d'après-midi  Isabelle, Robert, Jérémy, Patrick et moi même nous retrouvons au bord de l'aire profondado grosse doline d'effondrement.

Aujourd'hui, nous allons dans ce même secteur faire l'aven du Cimaï, petit bijou un poil gazé en Co2;  avec le gros mistral soufflant depuis deux jours, c'est sans doute le bon moment?

Mes quatre coéquipiers vont découvrir cette cavité que j'avais visité il y a 20 ans...

Nous la retrouvons facilement, mais ho surprise: il est complètement bouché par des blocs!

Robert longé, se met tout de suite au travail, aidé par l'équipe, il "nettoie" l'entrée et les gros blocs dévalent le puits avec fracas impressionnants

Quant à moi, je me charge ce jour de l'équipement, ayant un gros travail de vidange du puits à faire car plein de cailloutis jonchent le sol. Les spits quant à eux sont moyens et certains inutilisables, la cavité est très peu visitée...

Le reste de l'équipe suit dans ce beau puits d'une trentaine de mètres.

ISABELLE A LA DESCENTE
ISABELLE A LA DESCENTE
ISABELLE A LA DESCENTE
ISABELLE A LA DESCENTE
ISABELLE A LA DESCENTE
ISABELLE A LA DESCENTE

ISABELLE A LA DESCENTE

Arrivé 4 mètres avant le fond du puits, je descends à droite entre deux parois, le sol devient glaiseux nous débouchons dans une belle salle très concrétionnée. Nous ferons le côté gauche avec son P15 au retour...

Le Co2 est à peine perceptible, nos yeux découvrent les belles parois...

 

 

PROFUSION DE CONCRETIONS
PROFUSION DE CONCRETIONS
PROFUSION DE CONCRETIONS
PROFUSION DE CONCRETIONS
PROFUSION DE CONCRETIONS
PROFUSION DE CONCRETIONS
PROFUSION DE CONCRETIONS
PROFUSION DE CONCRETIONS
PROFUSION DE CONCRETIONS
PROFUSION DE CONCRETIONS
PROFUSION DE CONCRETIONS
PROFUSION DE CONCRETIONS
PROFUSION DE CONCRETIONS
PROFUSION DE CONCRETIONS
PROFUSION DE CONCRETIONS
PROFUSION DE CONCRETIONS

PROFUSION DE CONCRETIONS

Nous nous dirigeons vers la suite, en amarrages naturels, et descendons un P6 aux murs remplis de grosses concrétions choux fleurs, on marche sur des oeufs!...

DANS LE PUITS RECOUVERT DE GROS CHOUX FLEURS
DANS LE PUITS RECOUVERT DE GROS CHOUX FLEURS
DANS LE PUITS RECOUVERT DE GROS CHOUX FLEURS
DANS LE PUITS RECOUVERT DE GROS CHOUX FLEURS
DANS LE PUITS RECOUVERT DE GROS CHOUX FLEURS

DANS LE PUITS RECOUVERT DE GROS CHOUX FLEURS

Arrivés en bas, une "belle" étroiture quasi verticale nous indique la suite de la cavité, bien glaiseuse mais concrétionnée.

Après une longue hésitation, nous avions à l'époque franchi cette dernière, fait la balade et remonté sans trop de problème.

Aujourd'hui, fort de l'ancienne expérience je n'hésite pas, une fois toute la bande réunie, je me laisse glisser dans la bouche argileuse et polie, tout se passe bien du moins au début!!!...

A un mètre sous le départ, le glissement s'arrête brusquement pour moi, je suis compressé et n'arrive plus à respirer suffisamment: ma cage thoracique ne pouvant se déployer correctement. Un rapide vent de panique m'oblige par un réflexe vital à me déhancher comme un poisson  hors de l'eau afin d'essayer, ultime chance, à reprendre de bonnes bouffées d'air!... Je parviens à descendre de 20 cm et ça s'élargit, ouf je récupère... Enfin, il me faut quand même 5 minutes pour retrouver à peu près mon souffle!

Mais maintenant ma seule obsession est de ressortir de là, suis prêt physiquement, mais mentalement, le passage qui comprime me hante...

Robert monte un palan à l'aide des mousquetons restants, allez, faut y aller, je vide mes poumons et suis hissé tant bien que mal. Les visages se décrispent, l'humour refait surface...

RESURECTION
RESURECTION
RESURECTION
RESURECTION
RESURECTION
RESURECTION

RESURECTION

Cette petite demie heure inquiétante a dû ternir malheureusement le mental du groupe: il n'est plus question de faire le réseau de gauche (P15), nous remontons plan plan vers la belle salle et la sortie.

ISA EN PLEIN EFFORT
ISA EN PLEIN EFFORT
ISA EN PLEIN EFFORT
ISA EN PLEIN EFFORT

ISA EN PLEIN EFFORT

Nous déambulons une dernière fois dans la salle, le léger Co2 se refait sentir

QUE DU BEAU!!!
QUE DU BEAU!!!
QUE DU BEAU!!!
QUE DU BEAU!!!
QUE DU BEAU!!!
QUE DU BEAU!!!

QUE DU BEAU!!!

Nous remontons tranquillement le beau puits, Robert déséquipe.

Arrivés en haut le mistral rafraîchit

AVEN DU CIMAI  Dimanche 22 octobre 2017
AVEN DU CIMAI  Dimanche 22 octobre 2017
AVEN DU CIMAI  Dimanche 22 octobre 2017
AVEN DU CIMAI  Dimanche 22 octobre 2017

Arrivé en haut Jérémy hisse le kit de Robert, tout le monde est sorti sans encombre..

BON, CETTE FOIS FAUT VRAIMENT QUE JE CHANGE MA COMBI (durée de vie: 4 ans!)
BON, CETTE FOIS FAUT VRAIMENT QUE JE CHANGE MA COMBI (durée de vie: 4 ans!)
BON, CETTE FOIS FAUT VRAIMENT QUE JE CHANGE MA COMBI (durée de vie: 4 ans!)
BON, CETTE FOIS FAUT VRAIMENT QUE JE CHANGE MA COMBI (durée de vie: 4 ans!)

BON, CETTE FOIS FAUT VRAIMENT QUE JE CHANGE MA COMBI (durée de vie: 4 ans!)

Retour aux voitures à l'abri du vent.

Isabelle et Robert nous sortent une tarte aux pommes et un cidre bien frais très appréciés, la bonne humeur est bien présente, la journée se termine bien!!.

 

LA BELLE EQUIPE
LA BELLE EQUIPE

LA BELLE EQUIPE

Je suis désolé d'avoir refroidi un bon moment l'ambiance de cette belle sortie.

Kiki

 

PS: Corde 80m, mousquetons 12, sangles 6

 

Pour l'aven:

Porter une palette ou autre afin de sécuriser l'entrée.  ( Fait en nov 2017)

Rajouter quelques bons spits dans le puits principal  (Fait en janv 2020)

Traiter l'étroiture...

Pour nous:

Revoir la technique du palan

Quant à moi:

Bein réaliser qu'à un certain âge, il faut peut être s'abstenir de se mettre en danger...En 20 ans, la souplesse et le corps évoluent ;-).

 

 

Repost0
23 septembre 2017 6 23 /09 /septembre /2017 20:48

Pour notre reprise d'activité, suite aux trois mois de fermeture du plateau de Siou Blanc, nous nous retrouvons à trois: Stéphanie, Patrick et Kiki.

Cet après-midi sera l'occasion de se remettre dans le bain: retrouver les automatismes, l'équipement (Patrick), la descente dans le vide (dernier P31) sans oublier la bonne ambiance ...

Nous devrions y retourner bientôt avec les nouveaux après une journée falaise.

Kiki

 

 

SERVICE;-) SELFIE ASSURE MALGRE LES FOUS RIRES  -70M
SERVICE;-) SELFIE ASSURE MALGRE LES FOUS RIRES  -70M

SERVICE;-) SELFIE ASSURE MALGRE LES FOUS RIRES -70M

Repost0
5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 12:40

Ce samedi, Stéphanie, Gérard, Patrick et Kiki se retrouvent dans le secteur de l'If visité le week- end précédant.

Malgré l'heure tardive, le pique-nique de midi  terminé, nous débouchons sur la crête après un long passage en sous-bois tempéré.

Nous arrivons aux abords de l'aven sans avoir trop souffert de la cagnasse...

ARRIVEE SUR LA CRETE, L'AVEN N'EST PAS LOIN!

ARRIVEE SUR LA CRETE, L'AVEN N'EST PAS LOIN!

Gérard qui n'a pas visité cet aven depuis longtemps se met à l'équipement de la cavité.

La lucarne située à -4m a la réputation de se franchir difficilement, Gégé va le réapprendre à ses dépends...Malgré tout, avec courage et persévérance, faisant fi des quolibets de Kiki, il franchit l'obstacle avec bravoure...

La voie est équipée, le reste de la bande suit.

 

 

LA LUCARNE
LA LUCARNE
LA LUCARNE
LA LUCARNE

LA LUCARNE

Le reste de la descente, un puits de 58m, se fait allègrement, entrecoupé de fractios sympas.

JE REJOINS STEPHANIE EN BAS AU FRACTIO
JE REJOINS STEPHANIE EN BAS AU FRACTIO
JE REJOINS STEPHANIE EN BAS AU FRACTIO
JE REJOINS STEPHANIE EN BAS AU FRACTIO

JE REJOINS STEPHANIE EN BAS AU FRACTIO

Une galerie en plein puits nous permet d'aller visiter le P16 et sa belle salle

GERARD EQUIPE LE P16
GERARD EQUIPE LE P16
GERARD EQUIPE LE P16
GERARD EQUIPE LE P16
GERARD EQUIPE LE P16
GERARD EQUIPE LE P16
GERARD EQUIPE LE P16
GERARD EQUIPE LE P16

GERARD EQUIPE LE P16

Après quelques photos, nous remontons pour redescendre dans une autre salle.

LE P16

LE P16

Après un ressaut étroit et bien ventilé que nous équipons, nous arrivons dans une pièce richement concrétionnée, cette pièce nous paraît sensiblement  plus fraîche, un courant d'air la parcourt...

AVEN DES PERDUS  3 juin 2017
AVEN DES PERDUS  3 juin 2017
AVEN DES PERDUS  3 juin 2017
AVEN DES PERDUS  3 juin 2017
AVEN DES PERDUS  3 juin 2017
AVEN DES PERDUS  3 juin 2017
AVEN DES PERDUS  3 juin 2017
AVEN DES PERDUS  3 juin 2017

Enfin, après une multitude de selfies ratés et de fous rires,

LA FINE EQUIPE
LA FINE EQUIPE
LA FINE EQUIPE
LA FINE EQUIPE
LA FINE EQUIPE

LA FINE EQUIPE

Nous remontons, c'est Patrick qui déséquipe.

STEPH A LA REMONTEE SOUS LES YEUX DE PATRICK
STEPH A LA REMONTEE SOUS LES YEUX DE PATRICK

STEPH A LA REMONTEE SOUS LES YEUX DE PATRICK

Nous redescendons aux voitures sans encombre et dégustons avec grand plaisir le cidre bien frais que Gégé avait apporté.

Encore une bonne journée entre amis

Kiki

AVEN DES PERDUS  3 juin 2017
Repost0
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 09:53

Stéphanie, Patrick, Gérard et moi-même nous retrouvons face au parking de la "Solo" aux bas du mamelon où se trouve l'aven de l'If, succession de puits jusqu'à -60m.

Nous grimpons au sommet du mamelon au milieu d'une végétation dense et quelques petites barres rocheuses; il est 11h, il fait déjà chaud, bienvenu à Siou Blanc.

 

 

PROGRESSION SUR LE PLATEAU DE SIOU bLANC...

PROGRESSION SUR LE PLATEAU DE SIOU bLANC...

Nous sommes heureux de retrouver la doline de l'If, la fraîcheur est bien présente...

Gégé nous propose de profiter de cet aven de taille modeste pour faire "un passage de noeud"

Aïe, c'est fini le "club Méd" alors??  lol

Formation express pour Stéph et Patrick, perso cela fait un bail que je n'ai pas pratiqué, mais j'appréhende pour mon genoux et mon épaule... Je verrai bien in situ.  .

Nous grignotons avant la descente car nous ne mangerons vraiment qu'au retour...

PATRICK SE LANCE DANS L'EQUIPEMENT DE LA CAVITE
PATRICK SE LANCE DANS L'EQUIPEMENT DE LA CAVITE

PATRICK SE LANCE DANS L'EQUIPEMENT DE LA CAVITE

Les puits d'une quinzaine de mètres s'enchainent, Patrick est juste sous moi.

Il passe le noeud assez confortablement, quant à moi bein, c'est galère galère!!! Assez rapidement, je n'ai plus de jus et je veux surtout protéger mon épaule encore blessée; de plus, même si la théorie est encore présente, la pratique se révèle brouillonne. Je peste (dans ma tête), et fini enfin par réussir à passer cet obstacle un peu meurtri et épuisé.

Stéph se débrouille bien, une formalité pour Gérard.

STEPH ARRIVE AU NOEUD, PATRICK OBSERVE
STEPH ARRIVE AU NOEUD, PATRICK OBSERVE

STEPH ARRIVE AU NOEUD, PATRICK OBSERVE

Passé une goulotte verticale, nous débouchons sur le dernier puits de 20m. Les parois luisantes rappellent les avens vauclusiens.

 

GOULOTTE LISSE ET BRILLANTE

GOULOTTE LISSE ET BRILLANTE

POUR SA REPRISE, GEGE CHOISIT L'IF  Samedi 13 mai 2017
POUR SA REPRISE, GEGE CHOISIT L'IF  Samedi 13 mai 2017
POUR SA REPRISE, GEGE CHOISIT L'IF  Samedi 13 mai 2017

Réunis au fond, nous discutons longuement, il faudra travailler ça en falaise.

Nous remontons tranquillement, mon épaule tient bon.

POUR SA REPRISE, GEGE CHOISIT L'IF  Samedi 13 mai 2017
POUR SA REPRISE, GEGE CHOISIT L'IF  Samedi 13 mai 2017
POUR SA REPRISE, GEGE CHOISIT L'IF  Samedi 13 mai 2017

Gégé s'est chargé du déséquipement de la cavité.

UN EQUIPE, L'AUTRE DESEQUIPE...
UN EQUIPE, L'AUTRE DESEQUIPE...

UN EQUIPE, L'AUTRE DESEQUIPE...

Arrivés au sommet du mamelon, le plateau de Siou Blanc se livre à nos yeux.

Notre descente vers les voitures est hasardeuse,  pas trop de sentiers, des cairns de tous côtés, la direction est incompréhensible...

Enfin les trois voitures sont là, vite l'apéro!!!

MOMENTS PRIVILEGIES EN FORET ENTOURES DE THYM EN FLEUR
MOMENTS PRIVILEGIES EN FORET ENTOURES DE THYM EN FLEUR
MOMENTS PRIVILEGIES EN FORET ENTOURES DE THYM EN FLEUR
MOMENTS PRIVILEGIES EN FORET ENTOURES DE THYM EN FLEUR

MOMENTS PRIVILEGIES EN FORET ENTOURES DE THYM EN FLEUR

Il est 15h30 quand nous commençons le pique-nique.

L'horaire, le cadre, et les diverses boissons qui se suivent ...(punch des iles et liqueur de violette en digestif) me feront abandonner l'idée d'aller assister à la réunion scientifique à Méounes avec la participation du CDS 83 et la conférence de Bruno.

L'après-midi, pleine d'oisiveté , défilera lentement dans une ambiance de farniente, ponctuée de rires, n'oublions pas qu'ici le bureau des LGG est réuni!

 

Kiki

Repost0
1 mai 2017 1 01 /05 /mai /2017 14:10

Ce week-end, Stéphanie, Patrick et Christian ont répondu présents.

Depuis que Patrick désirait découvrir le "B 2000", je jour J est enfin arrivé.

Cet aven bien concrétionné est souvent gazé par le CO2, ce qui m'a toujours fait retarder la visite...

Depuis quelques jours, un bon mistral souffle et la température s'est exceptionnellement rafraîchie, le bon moment pour tenter une incursion dans l'aven?!.

 

SUR LE PARKING: "TAGADA" ET "BLUFONT VERT" SE PREPARENT

SUR LE PARKING: "TAGADA" ET "BLUFONT VERT" SE PREPARENT

Je commence l'équipement de la cavité que j'ai déjà visitée plusieurs fois... le CO2 sera t il présent en bas du premier puits? Il nous était arrivé avec Herrick, lors de mesures de gazs, d'avoir déjà un taux très élevé de CO2 juste après l'étroiture verticale à -3m!

PASSAGE DE L'ETROITURE VERTICALE SOUS LE REGARD DE STEPH
PASSAGE DE L'ETROITURE VERTICALE SOUS LE REGARD DE STEPH
PASSAGE DE L'ETROITURE VERTICALE SOUS LE REGARD DE STEPH

PASSAGE DE L'ETROITURE VERTICALE SOUS LE REGARD DE STEPH

Le goujon de la tête de puits n'a ni rondelle ni écrou, il faut trouver un amarrage naturel. Enfin arrivé au bas du puits, bonne nouvelle: pas de gène respiratoire, nous pouvons continuer... Stéphanie puis Patrick me rejoignent.

BAS DU PREMIER PUITS
BAS DU PREMIER PUITS

BAS DU PREMIER PUITS

Le plafond de la salle est couvert de concrétions tortueuses marrons, c'est déjà bien joli!

Je propose à Patrick d'équiper la suite, toute en plans inclinés à l'exception du dernier puits.

Il est déjà à l'oeuvre dans la lucarne supérieure donnant accès à la suite de toute beauté.

PATRICK ABORDE LA LUCARNE...
PATRICK ABORDE LA LUCARNE...
PATRICK ABORDE LA LUCARNE...
PATRICK ABORDE LA LUCARNE...
PATRICK ABORDE LA LUCARNE...
PATRICK ABORDE LA LUCARNE...

PATRICK ABORDE LA LUCARNE...

Tout en le suivant, je le guide et le conseille lors de rares sollicitations de sa part.

FRANCHISSEMENT DE LA LUCARNE PAR STEPH
FRANCHISSEMENT DE LA LUCARNE PAR STEPH

FRANCHISSEMENT DE LA LUCARNE PAR STEPH

Un concrétionnement de toute beauté nous entourera jusqu'au bout.

CA GAZE AU "B 2000"   Samedi 29 avril 2017
CA GAZE AU "B 2000"   Samedi 29 avril 2017
CA GAZE AU "B 2000"   Samedi 29 avril 2017
CA GAZE AU "B 2000"   Samedi 29 avril 2017

La bonne humeur étant présente, notre trio franchit les divers obstacles en toute quiétude, déambulant dans une galerie spacieuse, nous sommes ravis du spectacle qui nous entoure et en prenant notre temps, profitons des nombreuses belles surprises...

DANS LE GRAND PLAN INCLINE
DANS LE GRAND PLAN INCLINE
DANS LE GRAND PLAN INCLINE
DANS LE GRAND PLAN INCLINE
DANS LE GRAND PLAN INCLINE
DANS LE GRAND PLAN INCLINE
DANS LE GRAND PLAN INCLINE
DANS LE GRAND PLAN INCLINE
DANS LE GRAND PLAN INCLINE
DANS LE GRAND PLAN INCLINE
DANS LE GRAND PLAN INCLINE

DANS LE GRAND PLAN INCLINE

ARRIVEE EN BAS DU PLAN INCLINE
ARRIVEE EN BAS DU PLAN INCLINE
ARRIVEE EN BAS DU PLAN INCLINE
ARRIVEE EN BAS DU PLAN INCLINE
ARRIVEE EN BAS DU PLAN INCLINE
ARRIVEE EN BAS DU PLAN INCLINE
ARRIVEE EN BAS DU PLAN INCLINE
ARRIVEE EN BAS DU PLAN INCLINE
ARRIVEE EN BAS DU PLAN INCLINE

ARRIVEE EN BAS DU PLAN INCLINE

Bientôt, nous progressons horizontalement, une main courante est installée par sécurité, nous ne voulons pas glisser dans le fond étroit du conduit!

Le CO2 se fait sentir depuis peu, allons nous arriver au fond?!...

LA MAIN COURANTE RASSURE...
LA MAIN COURANTE RASSURE...
LA MAIN COURANTE RASSURE...
LA MAIN COURANTE RASSURE...
LA MAIN COURANTE RASSURE...
LA MAIN COURANTE RASSURE...

LA MAIN COURANTE RASSURE...

Nous arrivons au dernier plan incliné, raide, il annonce le dernier puits.

Le CO2 est cette fois bien présent!...

VISION SUR LE DERNIER PUITS...
VISION SUR LE DERNIER PUITS...
VISION SUR LE DERNIER PUITS...
VISION SUR LE DERNIER PUITS...
VISION SUR LE DERNIER PUITS...

VISION SUR LE DERNIER PUITS...

Nous nous retrouvons au fond, d'abord dans une galerie bien décorée...

CA GAZE AU "B 2000"   Samedi 29 avril 2017
CA GAZE AU "B 2000"   Samedi 29 avril 2017
CA GAZE AU "B 2000"   Samedi 29 avril 2017
CA GAZE AU "B 2000"   Samedi 29 avril 2017
CA GAZE AU "B 2000"   Samedi 29 avril 2017
CA GAZE AU "B 2000"   Samedi 29 avril 2017

Puis dans une dernière salle au sol argileux collant mais au plafond couvert de fistuleuses!

Nous ne nous attardons pas, à regrets, en ces lieux gazés ...

UNE SUITE POSSIBLE??
UNE SUITE POSSIBLE??
UNE SUITE POSSIBLE??
UNE SUITE POSSIBLE??
UNE SUITE POSSIBLE??
UNE SUITE POSSIBLE??
UNE SUITE POSSIBLE??
UNE SUITE POSSIBLE??

UNE SUITE POSSIBLE??

Nous remontons tranquillement, passablement essoufflés au début, mais avec une amélioration respiratoire à mesure que nous progressons vers la hauteur...

Enfin arrivés au bas du premier puits, nous avons réalisé en franchissant la lucarne et en respirant surpris de l'air sain, que la présence du CO2 ce jour commençait en fait "post lucarne"

L'étroiture verticale du début se franchit sans problème.

PASSAGE DU KIT AVANT L'ETROITURE...
PASSAGE DU KIT AVANT L'ETROITURE...
PASSAGE DU KIT AVANT L'ETROITURE...
PASSAGE DU KIT AVANT L'ETROITURE...

PASSAGE DU KIT AVANT L'ETROITURE...

Nous sommes ravis de cette belle visite qui malgré tout se mérite....

A refaire par temps froid et venteux de préférence!

Kiki

 

ps: beaucoup d'amarrages naturels, C40 C100 Mousquifs:20 Sangles:15

 

Repost0
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 16:17

Après deux mois sans spéléo (déchirure à l'épaule), je me lance ce vendredi, répondant à l'appel téléphonique d'Isabelle et Robert.

Nous nous retrouvons au Domaine d'Orves pour faire 2 trous bien sympas.

Une fois équipés, en pleine forêt, nous croisons un sympathique groupe de vacanciers en randonnée; entre amoureux de la nature, le courant passe tout de suite et nous discutons volontiers...

RENCONTRE INATTENDUE ENTRE AMOUREUX DE LA NATURE

RENCONTRE INATTENDUE ENTRE AMOUREUX DE LA NATURE

AVEN DU FOUR A CHAUX:

Ce matin, nous allons visiter l'aven du Four à chaux: un trou à l'origine de 10 cm x 3cm que j'ai désobstrué en solo en 2012 .

Cet aven n'est pas très profond, mais joli pour la région.

Il débute par un puits étroit de 6m, lui même entrecoupé d'une étroiture verticale.

Robert par précaution, se déleste avant la descente du maximum de matos non nécessaire et s'habille en light. (string obligatoire) mdr.

Chacun passera l'obstacle à -3m avec succès, descendeur sur longe courte.

 

 

 

DESCENTE DANS LES ENTRAILLES DE LA TERRE
DESCENTE DANS LES ENTRAILLES DE LA TERRE
DESCENTE DANS LES ENTRAILLES DE LA TERRE
DESCENTE DANS LES ENTRAILLES DE LA TERRE

DESCENTE DANS LES ENTRAILLES DE LA TERRE

La descente se poursuit par un puits étroit de 3 mètres.

ABSORBE PAR LE PUITS DE 3 METRES
ABSORBE PAR LE PUITS DE 3 METRES
ABSORBE PAR LE PUITS DE 3 METRES

ABSORBE PAR LE PUITS DE 3 METRES

Arrivés en bas, le décor change radicalement: après un plan incliné, un méandre court mais sportif nous ralentit.

DIVERS DEPOTS ARGILEUX TEMOINS DE DIFFERENTS NIVEAU D'EAU
DIVERS DEPOTS ARGILEUX TEMOINS DE DIFFERENTS NIVEAU D'EAU
DIVERS DEPOTS ARGILEUX TEMOINS DE DIFFERENTS NIVEAU D'EAU
DIVERS DEPOTS ARGILEUX TEMOINS DE DIFFERENTS NIVEAU D'EAU

DIVERS DEPOTS ARGILEUX TEMOINS DE DIFFERENTS NIVEAU D'EAU

Puis, nous nous laissons glisser et déambulons à quatre pattes durant une vingtaine de mètres, avant de déboucher dans la salle des ravis.

ARRIVEE A LA SALLE DES RAVIS
ARRIVEE A LA SALLE DES RAVIS

ARRIVEE A LA SALLE DES RAVIS

A ce stade, une profusion de concrétions nous entourent, nous faisons très attention à ce qui se trouve juste au dessus de nos casques, gaffe à la casse!....

TOUJOURS AVEC LE SOURIRE!!!
TOUJOURS AVEC LE SOURIRE!!!
TOUJOURS AVEC LE SOURIRE!!!
TOUJOURS AVEC LE SOURIRE!!!
TOUJOURS AVEC LE SOURIRE!!!

TOUJOURS AVEC LE SOURIRE!!!

Nous quittons la salle et nous dirigeons  vers la chatière de l'adénome

CHACUN PASSE LA CHATIERE A SA FACON
CHACUN PASSE LA CHATIERE A SA FACON
CHACUN PASSE LA CHATIERE A SA FACON

CHACUN PASSE LA CHATIERE A SA FACON

Après une progression têtes baissées, nous retournons à la salle

ISA TOUT SOURIRE EMMERGE DE LA CHATIERE
ISA TOUT SOURIRE EMMERGE DE LA CHATIERE
ISA TOUT SOURIRE EMMERGE DE LA CHATIERE
ISA TOUT SOURIRE EMMERGE DE LA CHATIERE

ISA TOUT SOURIRE EMMERGE DE LA CHATIERE

Nous retraversons la salle et pénétrons dans la galerie de la lame

DECOUVERTES SUR LE RETOUR
DECOUVERTES SUR LE RETOUR
DECOUVERTES SUR LE RETOUR
DECOUVERTES SUR LE RETOUR

DECOUVERTES SUR LE RETOUR

Chacun pénètre dans cette galerie en faisant une sacrée gymnastique...

D'autres concrétions nous accueillent, la progression est délicate entre les stalactites.

Un boyau à moitié rempli de terre nous incite à une future désobstruction, peut être une suite providentielle? Mais avec un sacré boulot!!!

HEUREUX LE KIKI
HEUREUX LE KIKI
HEUREUX LE KIKI
HEUREUX LE KIKI
HEUREUX LE KIKI
HEUREUX LE KIKI
HEUREUX LE KIKI
HEUREUX LE KIKI
HEUREUX LE KIKI

HEUREUX LE KIKI

Nous ne nous sommes pas pressé et avons bien profité du décor.

Il est temps de remonter vers la surface, le méandre nous stoppe un moment, mais nous pensons surtout au passage de l'étroiture verticale, Isabelle passera la première,("on a le son, mais pas l'image"...Z'aviez qu'à être là! ) mdr , suivie de Robert, je fermerai la marche, connaissant bien le passage.

En grimpant, je me fais avoir comme un bleu: dans l'étroiture, la corde sort du pantin et ma pédale quitte la botte, je ne l'avais pas sécurisée (comme avant) avec un bout de chambre à air !!

Oups!!! Je ne peux plus pousser des jambes et mon bras blessé n'a pas de force... Robert m'envoie une cordelette salvatrice, il m'aide dans mes efforts en me hissant durant 40cm

UN SIMPLE ANNEAU DE CHAMBRE A AIR PEUT TOUT CHANGER DANS UN PASSAGE D'ETROITURE VERTICALE
UN SIMPLE ANNEAU DE CHAMBRE A AIR PEUT TOUT CHANGER DANS UN PASSAGE D'ETROITURE VERTICALE
UN SIMPLE ANNEAU DE CHAMBRE A AIR PEUT TOUT CHANGER DANS UN PASSAGE D'ETROITURE VERTICALE
UN SIMPLE ANNEAU DE CHAMBRE A AIR PEUT TOUT CHANGER DANS UN PASSAGE D'ETROITURE VERTICALE

UN SIMPLE ANNEAU DE CHAMBRE A AIR PEUT TOUT CHANGER DANS UN PASSAGE D'ETROITURE VERTICALE

C'est l'heure du ventre, nous nous installons, agréables moments, un vin de myrte entame le pique nique, une liqueur de ... myrte clôturera les agapes.

APRES L'EFFORT, LE RECONFORT!!!

APRES L'EFFORT, LE RECONFORT!!!

GROTTE DU SAINT TROU:

 

 

Il est 15h30, l'épaule me tirant un peu du fait des efforts précédents, je propose d'aller faire un tour dans la grotte du St Trou du Broussan.

Il s'agit d'une grande salle remplie de concrétions grises, il y a de la casse car les visiteurs du XVIIIème jusqu'au début du XXème siècle (voir lien plus bas) ont été nombreux et sans doute négligents.

LE GRIS DOMINE, FUMEE DE TORCHES OU AUTRE CHOSE? NOUS ALLONS AVOIR LA REPONSE!
LE GRIS DOMINE, FUMEE DE TORCHES OU AUTRE CHOSE? NOUS ALLONS AVOIR LA REPONSE!
LE GRIS DOMINE, FUMEE DE TORCHES OU AUTRE CHOSE? NOUS ALLONS AVOIR LA REPONSE!
LE GRIS DOMINE, FUMEE DE TORCHES OU AUTRE CHOSE? NOUS ALLONS AVOIR LA REPONSE!

LE GRIS DOMINE, FUMEE DE TORCHES OU AUTRE CHOSE? NOUS ALLONS AVOIR LA REPONSE!

A force de fouiner dans tous les recoins, Isabelle déniche quelques petites merveilles: à quatre pattes, elle trouve des excentriques noires dans une niche.

Il semble donc que la couleur sombre dominante de la grotte soit due à de l'oxyde de manganèse!

CONCRETIONS EXCENTRIQUES NOIRES
CONCRETIONS EXCENTRIQUES NOIRES
CONCRETIONS EXCENTRIQUES NOIRES
CONCRETIONS EXCENTRIQUES NOIRES

CONCRETIONS EXCENTRIQUES NOIRES

Robert me signale une calcification rougeâtre au sol: en levant les yeux, nous observons des stalactites d'un rouge cramoisi au plafond!

IL N'Y A PAS QUE DU GRIS FINALEMENT DANS CETTE GROTTE
IL N'Y A PAS QUE DU GRIS FINALEMENT DANS CETTE GROTTE

IL N'Y A PAS QUE DU GRIS FINALEMENT DANS CETTE GROTTE

Quelques rares minis gours d'une blancheur immaculée tapissent le sol

AVEN DU FOUR A CHAUX ET GROTTE DU SAINT TROU: Vendredi 14 avril 2017

Un lichen couleur or dore la roche vers la sortie

BEIN NAN! CE N'EST PAS DE L'OR !!!
BEIN NAN! CE N'EST PAS DE L'OR !!!

BEIN NAN! CE N'EST PAS DE L'OR !!!

De nombreux graffitis ornent les parois, (voir détails dans lien plus bas)

1725 ?  1795 ??!!!
1725 ?  1795 ??!!!
1725 ?  1795 ??!!!
1725 ?  1795 ??!!!
1725 ?  1795 ??!!!

1725 ? 1795 ??!!!

Nous nous rapprochons de la sortie, Robert avait envie de visiter cette grotte depuis très longtemps, le voilà comblé!

Nous sortons, refermant le portail sur le passé...

NE PAS NOURRIR LES FAUVES SVP  LOL
NE PAS NOURRIR LES FAUVES SVP  LOL

NE PAS NOURRIR LES FAUVES SVP LOL

Voilà encore une belle journée passée entre amis!

Ma reprise au bout de 2 mois d'abstinence (lol) aurait pu être plus cool pour mon épaule, mais ça va mieux aujourd'hui.

Repost0
15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 11:25

Pour ce samedi, on prend (presque) les mêmes et on recommence dans le même secteur que la sortie précédente.

Isabelle, Gérard, Robert et moi-même sont de la partie pour "spéléoter" au Broussan!

Un bon mistral nous transperce le corps ce matin: il gèle! .

Nous allons faire l'aven du Toboggan (* le nom de l'aven est changé intentionnellement pour sa protection)!

J'équipe la cavité, les spits sont tous corrodés... Robert, Isabelle et Gégé suivent.

 

LE PLAISIR  DE SE RETROUVER SOUS TERRE ENTRE AMIS ET AU CHAUD!...
LE PLAISIR  DE SE RETROUVER SOUS TERRE ENTRE AMIS ET AU CHAUD!...
LE PLAISIR  DE SE RETROUVER SOUS TERRE ENTRE AMIS ET AU CHAUD!...
LE PLAISIR  DE SE RETROUVER SOUS TERRE ENTRE AMIS ET AU CHAUD!...

LE PLAISIR DE SE RETROUVER SOUS TERRE ENTRE AMIS ET AU CHAUD!...

Un puits en colimaçon, un tube bien érodé, bien lisse, nous fait déboucher au sommet d'une galerie 20 mètres plus bas. 

Robert prend le relai, il équipe le P10 suivant tandis que je pars préparer l'équipement du plan incliné du côté opposé de la galerie.

DANS LE P10: OUPS !  PETIT CLIN D'OEIL A ISABELLE...
DANS LE P10: OUPS !  PETIT CLIN D'OEIL A ISABELLE...
DANS LE P10: OUPS !  PETIT CLIN D'OEIL A ISABELLE...
DANS LE P10: OUPS !  PETIT CLIN D'OEIL A ISABELLE...
DANS LE P10: OUPS !  PETIT CLIN D'OEIL A ISABELLE...
DANS LE P10: OUPS !  PETIT CLIN D'OEIL A ISABELLE...
DANS LE P10: OUPS !  PETIT CLIN D'OEIL A ISABELLE...
DANS LE P10: OUPS !  PETIT CLIN D'OEIL A ISABELLE...
DANS LE P10: OUPS !  PETIT CLIN D'OEIL A ISABELLE...

DANS LE P10: OUPS ! PETIT CLIN D'OEIL A ISABELLE...

Nous nous retrouvons tous au sommet du plan incliné qui annonce un petit puits, amarrages en nat...   Dans un premier temps, nous visitons un étage intermédiaire, petite galerie remontante où foisonnent de grosses concrétions excentriques!

GROSSES EXCENTRIQUES
GROSSES EXCENTRIQUES
GROSSES EXCENTRIQUES
GROSSES EXCENTRIQUES
GROSSES EXCENTRIQUES
GROSSES EXCENTRIQUES
GROSSES EXCENTRIQUES
GROSSES EXCENTRIQUES
GROSSES EXCENTRIQUES
GROSSES EXCENTRIQUES
GROSSES EXCENTRIQUES
GROSSES EXCENTRIQUES
GROSSES EXCENTRIQUES
GROSSES EXCENTRIQUES

GROSSES EXCENTRIQUES

Nous passons à l'étage inférieur: la corde de 60 mètres s'arrête pile au bon moment.

Nous nous trouvons dans une galerie au sol glaiseux. Les parois et quelques plafonds secrets sont recouverts de superbes excentriques. Un pont concrétionné surplombe un plan incliné au sol collant et sans issue. Séance photos obligatoire...

Les buissons d'excentriques sont rares dans le Var, nous profitons, privilégiés, de ce spectacle...

 

QUE DU BEAU, QUE DU BONHEUR!!!
QUE DU BEAU, QUE DU BONHEUR!!!
QUE DU BEAU, QUE DU BONHEUR!!!
QUE DU BEAU, QUE DU BONHEUR!!!
QUE DU BEAU, QUE DU BONHEUR!!!
QUE DU BEAU, QUE DU BONHEUR!!!
QUE DU BEAU, QUE DU BONHEUR!!!
QUE DU BEAU, QUE DU BONHEUR!!!
QUE DU BEAU, QUE DU BONHEUR!!!
QUE DU BEAU, QUE DU BONHEUR!!!
QUE DU BEAU, QUE DU BONHEUR!!!
QUE DU BEAU, QUE DU BONHEUR!!!
QUE DU BEAU, QUE DU BONHEUR!!!
QUE DU BEAU, QUE DU BONHEUR!!!

QUE DU BEAU, QUE DU BONHEUR!!!

Malgré tout, il faut remonter...

Tout se passe "plan plan", Isabelle coaché par Gégé et moi-même; Robert déséquipe.

La fraicheur extérieure se fait sentir à 10 mètres de la surface, nous n'attendons pas Gérard et Robert: nous descendons  nous couvrir de vêtements chauds.

 

YESSSS!!!...
YESSSS!!!...
YESSSS!!!...
YESSSS!!!...
YESSSS!!!...
YESSSS!!!...

YESSSS!!!...

Un coin sympathique, abrité du vent et ensoleillé nous accueille pour le pique-nique.

  Nous en avons encore plein les yeux quand nous dégustons les vins d'orange (Gé et Robert).

Malin, Gérard a prévu de la soupe chaude, il faut que je l'imite la prochaine fois!

J'ai porté à mon tour une galette des Rois faite maison (MDR), le cidre est évidemment naturellement à température idéale!...

Bizarre, bizarre, le hasard faisant bien les choses, LOL, c'est Isa qui tombe sur le santon, drôle de forme pour un santon!

Une excentrique peut être??!  ;-)

ISA PAS FIERE DE NOUS MONTRER SON SANTON: HO, UNE EXCENTRIQUE!!...
ISA PAS FIERE DE NOUS MONTRER SON SANTON: HO, UNE EXCENTRIQUE!!...

ISA PAS FIERE DE NOUS MONTRER SON SANTON: HO, UNE EXCENTRIQUE!!...

Nous quittons le Domaine D'Orves vers 16h, L'aven du jour est beau, ludique, un tantinet technique, mais les spits sont en mauvais état.

Comme nous apprécions ces journées spéléos au coeur de la nature qui rythment avec convivialité, humour et sérénité...

Kiki

Repost0
17 novembre 2016 4 17 /11 /novembre /2016 13:01

La journée initiation verticale de ce jour ayant été annulée la veille (après cinq jours d'incertitude), nous nous devions de réagir afin de ne pas rester oisif...

Patrick m'appelle, nous convenons de sortir en après-midi,  un petit trou sympa et pas très loin du Beausset: l' "Ile au trésor".

Il s'agit d'un beau puits d'une vingtaine de mètres perdu en pleine garrigue, nous baignons dans les paysages de "la gloire de mon père" avec vue sur la mer au loin!.

Nous avions amélioré à minima l'équipement de ce puits il y a quelques années Gérard et moi même: 1 spit d'entrée + une dév à -10m

Il en demeure pas moins, que Patrick qui équipe à l'air perplexe à la tête de puits et il n'a pas tort: un second spit serait le bienvenu d'entrée!

Nous équipons avec une sangle longue qui sert de double amarrage, elle même rattachée au spit de tête de main courante...

HAAA LA TECHNIQUE D'EQUIPEMENT DANS LES VIEUX PUITS PEU FREQUENTES!!!

HAAA LA TECHNIQUE D'EQUIPEMENT DANS LES VIEUX PUITS PEU FREQUENTES!!!

La descente se fait assez rapidement, Stéph a suivi son homme;  je suis encore pendu sur corde, Patrick me demande s'il n'y a rien de particulier pour la suite? Bein Nannn!

Arrivé en bas, mes prédécesseurs se sont déjà envolés, Stéphanie en tête!

Patrick m'attend à mi-parcours, je le rejoins lorsque nous entendons un appel de détresse venant de Stéphanie!...

BEAU PUITS
BEAU PUITS

BEAU PUITS

Arrivés rapidement sur place, dix mètres plus bas, nous trouvons Stéphanie coincée dans un dernier ressaut de plus de 2 mètres... Après être descendue, elle a essayé de remonter toute seule, mais s'est épuisée, coincée dans l'étroiture, elle ne peut ni monter ni... descendre!

Une corde, une poignée, une bonne traction d'en haut de notre part, accompagné d'un beau déhanchement du bassin de la "victime", la Stéph est sauvée... ;-)

SOS STEPH !
SOS STEPH !
SOS STEPH !

SOS STEPH !

Patrick prend la place de Stéph, descend en s'aidant les mains sur la corde, il se laisse glisser.

Deux mètres plus bas, il prend la photo d'une suite éventuelle, un départ à creuser?!

MAINTENANT, IL FAUT REMONTER!
MAINTENANT, IL FAUT REMONTER!
MAINTENANT, IL FAUT REMONTER!
MAINTENANT, IL FAUT REMONTER!

MAINTENANT, IL FAUT REMONTER!

Le retour vers la surface se fera groupé et sans encombre !

BASE DU PUITS
BASE DU PUITS

BASE DU PUITS

Nous ressortons de l'aven chacun à notre tour dans la nuit naissante, l'air est vif.

PATRICK DESEQUIPE
PATRICK DESEQUIPE

PATRICK DESEQUIPE

Encore une sortie improvisée en 1/2 journée.

Le beau puits, malgré une profondeur moyenne , a permis à Patrick de travailler encore l'équipement.

Nous aurons très bientôt l'occasion de renouer avec des sorties plus conséquentes...

Kiki

 

SORTIE AUX AURORES, IL FAIT FROID

SORTIE AUX AURORES, IL FAIT FROID

Repost0
14 juillet 2016 4 14 /07 /juillet /2016 21:55

Coup de fil de Partrick et Stéphanie en matinée: nous décidons d'aller nous raffraichir en après-midi dans le sous-sol de la Reppe!

Il est 15h quand nous descendons dans le "trou de bombe", Patrick assure Stéphanie dans le passage délicat final...

Puis nous nous dirigeons vers l'amont, le syphon est bien rempli d'eau fraîche transparente,le niveau d'eau monte très vite. Demi-tour, l'eau cette fois est toute marron, troublée par nos pas!

LE SYPHON AMONT
LE SYPHON AMONT
LE SYPHON AMONT
LE SYPHON AMONT

LE SYPHON AMONT

Nous franchissons à tour de rôle l'étroiture caillouiteuse qui nous mène vers l'aval, un tuyau est toujours présent, cela fait 4 ans que je ne suis pas venu sur les lieux, c'est une première pour Stéphanie et Patrick!

La galerie un peu exiguë prend un bon volume, des traces de marches d'escalier taillées dans la roche, la sortie est condamnée.

Nous patogeons dans le ruisseau, le niveau d'eau est très bas!!

Enfin, nous arrivons au premier niveau d'accès à l'extérieur avec un maginfique escalier en pierres  protégé par une porte grillagée.

L'ACCES AU CANAL DES MOULINS VU DU BAS
L'ACCES AU CANAL DES MOULINS VU DU BAS
L'ACCES AU CANAL DES MOULINS VU DU BAS
L'ACCES AU CANAL DES MOULINS VU DU BAS

L'ACCES AU CANAL DES MOULINS VU DU BAS

La fraîcheur, les pierres des murs, les signes encore très présents du travail humain lors du creusement de la galerie (vers 1860)  et l'ambiance aquatique nous grise, nous sommes heureux d'être là, trop cool!!

La balade continue...

Le conduit est assez réctiligne, presque monotone, puis nous arrivons à un site de géocaching;

Stéph se prend au jeu et se met à chercher le "trésor" qu'elle trouve sans trop de mal. Tous deux sont ravis, nous laissons un petit mot sur le carnet, signe de notre passage. Mis à part les derniers visiteurs  (Gégé, Herrick et moi-même, visiteurs de 2012)...Cela fait 5 ans d'après le carnet, qu'aucun chasseur de trésor n'a trainé ses basques ici!

Plus loin, alors que nous patogeons depuis un bon moment, la température des lieux se réchauffe, c'est le signe que nous sommes proches du Labus, source d'eau chaude saline(24°).

Un couloir sur la gauche nous y mène, le syphon d'eau transparente a été plongé sur une centaine de mètres. Je raconte à mes deux amis l'anecdote truculante de ces femmes "de petite vertue" du bordel de l'époque situé à une cinquantaine de mètres en haut du tournant (jusqu'au milieu du xxème siècle) qui descendaient l'escalier d'accès à l'aide d'une rembarde aujourd'hui vermoulue...

Nous immaginons les rires, les conversations, les clameurs de ces filles (venus se faire une toilette intime) résonnant sur les parois ...  Respect!!

 

ESCALIER D'ACCES AU LABUS, STEPHANIE N'AYANT NI VOULU PRENDRE LA POSE, NI CHANGER D'HABITS (LOL), C'EST PATRICK QUI S'Y COLLE! MDR
ESCALIER D'ACCES AU LABUS, STEPHANIE N'AYANT NI VOULU PRENDRE LA POSE, NI CHANGER D'HABITS (LOL), C'EST PATRICK QUI S'Y COLLE! MDR
ESCALIER D'ACCES AU LABUS, STEPHANIE N'AYANT NI VOULU PRENDRE LA POSE, NI CHANGER D'HABITS (LOL), C'EST PATRICK QUI S'Y COLLE! MDR
ESCALIER D'ACCES AU LABUS, STEPHANIE N'AYANT NI VOULU PRENDRE LA POSE, NI CHANGER D'HABITS (LOL), C'EST PATRICK QUI S'Y COLLE! MDR
ESCALIER D'ACCES AU LABUS, STEPHANIE N'AYANT NI VOULU PRENDRE LA POSE, NI CHANGER D'HABITS (LOL), C'EST PATRICK QUI S'Y COLLE! MDR

ESCALIER D'ACCES AU LABUS, STEPHANIE N'AYANT NI VOULU PRENDRE LA POSE, NI CHANGER D'HABITS (LOL), C'EST PATRICK QUI S'Y COLLE! MDR

La visite continue, nous franchissons un chambranle rouillé, la porte n'est plus là. Quelques racines assez longues occupent le plafond ça et là et sur la droite, au sol, une multitude de petits bassins de rétention dont nous ne trouvons pas l'utilité d'origine...(?)

RACINES BIZARRES...
RACINES BIZARRES...
RACINES BIZARRES...
RACINES BIZARRES...
RACINES BIZARRES...

RACINES BIZARRES...

Puis, un petit passage bas nous mène sur la gauche à la source "Allemand", le syphon est bas, l'eau ne coule pas dans la galerie, un escalier bétonné monte vers l'extérieur, le portillon est bloqué par la végétation...

Nous ressortons et retrouvons la galerie principale; peu après, nous franchissons le fantôme d'une barrière faite de gros barreaux rouillés.

Ensuite, après être passés sous un accès vertical vers l'extérieur condamné, nous croisons deux gros tuyaux...

Il s'agit des conduits partant de "Mère des Fontaines" et alimentant toutes les fontaines d'Ollioules!

Il y a 4 ans cet endroit était nauséabon, une pollution s'écoulait du plafond et stagnait en surface par tâches blanches voire marrons! :(   Nous sommes sous le quartier Trianon, le tout à l'égout a dû être réparé?!

Enfin, nous arrivons au niveau de l'accès extérieur horizontal débouchant dans le jardin d'un particulier...

 

SORTIE DANS LE JARDIN D'UN PARTICULIER!...
SORTIE DANS LE JARDIN D'UN PARTICULIER!...
SORTIE DANS LE JARDIN D'UN PARTICULIER!...
SORTIE DANS LE JARDIN D'UN PARTICULIER!...
SORTIE DANS LE JARDIN D'UN PARTICULIER!...
SORTIE DANS LE JARDIN D'UN PARTICULIER!...
SORTIE DANS LE JARDIN D'UN PARTICULIER!...
SORTIE DANS LE JARDIN D'UN PARTICULIER!...
SORTIE DANS LE JARDIN D'UN PARTICULIER!...

SORTIE DANS LE JARDIN D'UN PARTICULIER!...

A partir de cet endroit, je laisse à mes deux compagnons le choix:

- Rebrousser chemin et resortir au Labus

- Continuer sur la droite par un passage bas, et courbés en deux, quasiment à quatre pattes sur une bonne centaine de mètres sortir à la fin de la Reppe souterraine, voie normale mais à éviter à mon avis...

Ne l'ayant jamais "pratiquée", ils préfèrent unanimement (je le comprends) continuer par la sortie normale!... ;-)

Patrick nous rejoint, franchit le passage bas;  la moitié du corps trempée nous nous suivons à la queue leu leu, les lieux deviennent assez inhospitaliers: rideaux de racines, plafond de plus en plus bas, tapis de racines au sol d'où emmergent à chaque pas une bouillasse marron à l'odeur désagrable, et pour moi qui suis passé le premier, toiles d'arraignées innombrables (voir photo de mon casque) que j'essais à chaque fois d'éviter avec mon trépied photo!...

Sur la fin, nous entendons les véhicules qui roulent au dessus de nous sur la route, je suis rassuré, nous allons bientôt sortir de cet égout (mot sorti de la bouche de Stéph).

Un dernier bain des pectoraux, et c'est en grimaçant ou souriant que nous retrouvons l'air libre, chaud ... et sain! lol

Stéph et Patrick ont la surprise de ressortir ici, en bord de route...  Moments féériques, passagers éberlués dans leur voiture!...

A COTE DE LA FONTAINE DU MASCARON, DERNIERE SORTIE, IREELLE EN BORD DE ROUTE!
A COTE DE LA FONTAINE DU MASCARON, DERNIERE SORTIE, IREELLE EN BORD DE ROUTE!
A COTE DE LA FONTAINE DU MASCARON, DERNIERE SORTIE, IREELLE EN BORD DE ROUTE!
A COTE DE LA FONTAINE DU MASCARON, DERNIERE SORTIE, IREELLE EN BORD DE ROUTE!
A COTE DE LA FONTAINE DU MASCARON, DERNIERE SORTIE, IREELLE EN BORD DE ROUTE!
A COTE DE LA FONTAINE DU MASCARON, DERNIERE SORTIE, IREELLE EN BORD DE ROUTE!
A COTE DE LA FONTAINE DU MASCARON, DERNIERE SORTIE, IREELLE EN BORD DE ROUTE!
A COTE DE LA FONTAINE DU MASCARON, DERNIERE SORTIE, IREELLE EN BORD DE ROUTE!
A COTE DE LA FONTAINE DU MASCARON, DERNIERE SORTIE, IREELLE EN BORD DE ROUTE!
A COTE DE LA FONTAINE DU MASCARON, DERNIERE SORTIE, IREELLE EN BORD DE ROUTE!

A COTE DE LA FONTAINE DU MASCARON, DERNIERE SORTIE, IREELLE EN BORD DE ROUTE!

Malgré les 140 derniers mètres, nous ne regrettons pas cette visite originale, nous aimerions en savoir plus sur l'histoire de cette galerie longue de 800 mètres et ses sources!

Il faudrait curer la fin du parcours (hygiène et sécurité) en déviant momentanément le ruisseau dans l'avant dernière sortie horizontale (voui: antépénutième, je sais!)

Nous languissons un boin bain à la maison!...

En résumé, la visite est très agréable à l'exception des 140 derniers mètres à éviter.!...

Ne pas faire par temps pluvieux

Kiki

ps: le soir même, l'actualité nous annonce un attentat sur Nice: Triste réalité, nous vivons dans un monde qui n'est pas le notre! :(  84 morts et 202 bléssés dénombrés exactement le lendemain...

Repost0

Présentation

  • : SPELEO CLUB DU BEAUSSET Lei Garri Grèu
  • SPELEO CLUB DU BEAUSSET  Lei Garri Grèu
  • : spéléologie, activités d'exploration, de découverte du monde souterrain et des merveilles de la nature.
  • Contact

contact

fessardherrick@free.fr

Lei Garri Greu - Spéléo-Club du Beausset

Adresse postale :

Chez Mr Christian LIGUORI
397 chemin des bonnes herbes
83200 TOULON


 

Rechercher