Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 14:33

IMGP1887Rendez-vous à 9h sur la route des Crètes de La Ciotat, ce 29 septembre 2012. Tout le monde est à l'heure. Nous retrouvons tout d'abord Alex, que j'ai sollicité quelques semaines auparavant pour qu'il nous guide dans le Grand Draïoun. Nous avons une excellente surprise, ce n'est pas seulement Alex, mais aussi Christophe et Claud

e-Pascale qui sont là, ainsi que Pascal avec qui nous faisons connaissance, et Jean-Claude l'inventeur en personne de cette grotte fantastique. Les deux collègues du club des Tritons, Laurent et Ludo, ont également fait le déplacement depuis la région lyonnaise. Ils ne seront pas déçus.


IMGP1891Nous sommes rapidement au pied de la falaise. Un peu d'appréhension vite oubliée devant la beauté du site, et nous voilà à l'entrée de la grotte après avoir parcouru une vire bien équipée. Le panorama est fantastique. Il est environ 10h40, nous entrons dans la grotte. Nous irons jusqu'au sommet du puits "oh!". Demi-tour à 15h40. Sortie à 18h30. Alex et Jean-claude nous guide, heureusement, dans les entrailles des méandres. C'est une grotte surprenante : peu de puits, mais on monte, on descend sans cesse, soit sur le fond des galeries, soit au cœur d'un haut méandre qu'il faut escalader puis désescalader… Le clou du spectacle se sont les concrétions : magiques, magnifiques, blanches, de toutes formes, un peu partout sur les parois.

 

IMGP1915Géologiquement parlant, la cavité est extrêmement intéressante. Tout d'abord elle s'ouvre en falaise, au cœur des formations du turonien  des falaises Soubeyranes, dans l'ancien bassin sédimentaire sud-provençal (environ 90 millions d'années). La falaise donne une coupe géologique grandeur-nature. On peut voir les imbrications de niveaux colorés contrastés : des niveaux calcaires blancs et gris, et des niveaux roux ou bruns conglomératiques. Les niveaux conglomératiques (poudingues) sont les vestiges d'un ancien fleuve qui se déversait en delta, s'écoulant du sud vers le nord, lorsque le massif méridional émergeait là où aujourd'hui se trouve la mer. Les niveaux calcaires à rudistes correspondent à des blocs immenses effondrés de l'ancienne plateforme carbonatée qui se trouvait au nord (le plateau du Camp aujourd'hui). Ces olistolithes (ou olistostromes) ont glissé sur la pente du bassin en direction du sud et se retrouvent ainsi intercalés dans les conglomérats.


IMGP1942

Ci-dessous : coupole de dissolution lors de la mise en charge du réseau au temps où la galerie se trouvait au niveau de la zone épinoyée

 

IMGP1924

La cavité s'ouvre juste au dessus d'un niveau calcaire. Elle se développe au sein de ces calcaires. Quelquefois on rencontre des niveaux conglomératiques au grès de la progression, mais toujours très calcaires. La cavité regorge de formes caractéristiques de karstologie : lapiaz de voûte, coupoles, conduites forcées, méandres, remplissages ; ainsi de que merveilleuses concrétions : draperies, coulées stalagmitiques, chou-fleur, cristaux de calcite de formes diverses, fleurs, excentriques…

IMGP1949

 

IMGP1911De point de vue de l'histoire de cette cavité, il apparait évident qu'elle a subit un polyphasage (comprenez une histoire en plusieurs étapes), avec trois principaux indices karstiques : 1) des galeries au creusement en zone noyée ou épinoyée (=zone de battement de la nappe), 2) des remplissages évacués, marqués par des banquettes limites, 3) un méandre de plusieurs dizaines de mètres de profondeur qui s'enfonce à la base de la galerie.DraiounARFIBfailleArgile290912 Une large partie de la progression dans les galeries recouvertes de concrétions se fait dans une galerie au profil en "montagnes russes", avec des coupoles de dissolution au plafond, typique de la zone de creusement épinoyée. Amateurs de karstologie, cette grotte est à visiter. Nous avons également observé une trace spectaculaire de tectonique active : une fracture injectée d'argile ayant bougée récemment, éclatant ainsi une partie du concrétionnement pariétal et, plus original encore, expulsant une partie de l'argile préalablement contenue dans la fracture. De nombreuses observations restent à faire. Nous reviendrons.

Bruno A.

 

 

Présents :

- Alexandre Z., Jean-Claude (inventeur de la Grotte), Christophe et Claude-Pascale D., Pascal : MJC Aubagne

- Laurent C., Ludovic : Les Tritons (région de Lyon)

- Bruno A. (LGG Le Beausset)

IMGP1960

Partager cet article

Repost 0
Published by Lei Garri Grèu - Bruno - dans inter club
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : SPELEO CLUB DU BEAUSSET Lei Gari Grèu
  • SPELEO CLUB DU BEAUSSET  Lei Gari Grèu
  • : Activités, explorations du Spéléo Club du Beausset (var)
  • Contact

contact

fessardherrick@free.fr

Lei Garri Greu - Spéléo-Club du Beausset

Adresse postale :

Chez Mr Christian LIGUORI
397 chemin des bonnes herbes
83200 TOULON


 

Rechercher