Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juillet 2016 4 14 /07 /juillet /2016 21:55

Coup de fil de Partrick et Stéphanie en matinée: nous décidons d'aller nous raffraichir en après-midi dans le sous-sol de la Reppe!

Il est 15h quand nous descendons dans le "trou de bombe", Patrick assure Stéphanie dans le passage délicat final...

Puis nous nous dirigeons vers l'amont, le syphon est bien rempli d'eau fraîche transparente,le niveau d'eau monte très vite. Demi-tour, l'eau cette fois est toute marron, troublée par nos pas!

LE SYPHON AMONT
LE SYPHON AMONT
LE SYPHON AMONT
LE SYPHON AMONT

LE SYPHON AMONT

Nous franchissons à tour de rôle l'étroiture caillouiteuse qui nous mène vers l'aval, un tuyau est toujours présent, cela fait 4 ans que je ne suis pas venu sur les lieux, c'est une première pour Stéphanie et Patrick!

La galerie un peu exiguë prend un bon volume, des traces de marches d'escalier taillées dans la roche, la sortie est condamnée.

Nous patogeons dans le ruisseau, le niveau d'eau est très bas!!

Enfin, nous arrivons au premier niveau d'accès à l'extérieur avec un maginfique escalier en pierres  protégé par une porte grillagée.

L'ACCES AU CANAL DES MOULINS VU DU BAS
L'ACCES AU CANAL DES MOULINS VU DU BAS
L'ACCES AU CANAL DES MOULINS VU DU BAS
L'ACCES AU CANAL DES MOULINS VU DU BAS

L'ACCES AU CANAL DES MOULINS VU DU BAS

La fraîcheur, les pierres des murs, les signes encore très présents du travail humain lors du creusement de la galerie (vers 1860)  et l'ambiance aquatique nous grise, nous sommes heureux d'être là, trop cool!!

La balade continue...

EN DIRECTION DU LABUS, L'EAU DISPARAÏT UN LONG MOMENT...

Le conduit est assez réctiligne, presque monotone, puis nous arrivons à un site de géocaching;

Stéph se prend au jeu et se met à chercher le "trésor" qu'elle trouve sans trop de mal. Tous deux sont ravis, nous laissons un petit mot sur le carnet, signe de notre passage. Mis à part les derniers visiteurs  (Gégé, Herrick et moi-même, visiteurs de 2012)...Cela fait 5 ans d'après le carnet, qu'aucun chasseur de trésor n'a trainé ses basques ici!

Plus loin, alors que nous patogeons depuis un bon moment, la température des lieux se réchauffe, c'est le signe que nous sommes proches du Labus, source d'eau chaude saline(24°).

Un couloir sur la gauche nous y mène, le syphon d'eau transparente a été plongé sur une centaine de mètres. Je raconte à mes deux amis l'anecdote truculante de ces femmes "de petite vertue" du bordel de l'époque situé à une cinquantaine de mètres en haut du tournant (jusqu'au milieu du xxème siècle) qui descendaient l'escalier d'accès à l'aide d'une rembarde aujourd'hui vermoulue...

Nous immaginons les rires, les conversations, les clameurs de ces filles (venus se faire une toilette intime) résonnant sur les parois ...  Respect!!

 

ESCALIER D'ACCES AU LABUS, STEPHANIE N'AYANT NI VOULU PRENDRE LA POSE, NI CHANGER D'HABITS (LOL), C'EST PATRICK QUI S'Y COLLE! MDR
ESCALIER D'ACCES AU LABUS, STEPHANIE N'AYANT NI VOULU PRENDRE LA POSE, NI CHANGER D'HABITS (LOL), C'EST PATRICK QUI S'Y COLLE! MDR
ESCALIER D'ACCES AU LABUS, STEPHANIE N'AYANT NI VOULU PRENDRE LA POSE, NI CHANGER D'HABITS (LOL), C'EST PATRICK QUI S'Y COLLE! MDR
ESCALIER D'ACCES AU LABUS, STEPHANIE N'AYANT NI VOULU PRENDRE LA POSE, NI CHANGER D'HABITS (LOL), C'EST PATRICK QUI S'Y COLLE! MDR
ESCALIER D'ACCES AU LABUS, STEPHANIE N'AYANT NI VOULU PRENDRE LA POSE, NI CHANGER D'HABITS (LOL), C'EST PATRICK QUI S'Y COLLE! MDR

ESCALIER D'ACCES AU LABUS, STEPHANIE N'AYANT NI VOULU PRENDRE LA POSE, NI CHANGER D'HABITS (LOL), C'EST PATRICK QUI S'Y COLLE! MDR

La visite continue, nous franchissons un chambranle rouillé, la porte n'est plus là. Quelques racines assez longues occupent le plafond ça et là et sur la droite, au sol, une multitude de petits bassins de rétention dont nous ne trouvons pas l'utilité d'origine...(?)

RACINES BIZARRES...
RACINES BIZARRES...
RACINES BIZARRES...
RACINES BIZARRES...
RACINES BIZARRES...

RACINES BIZARRES...

Puis, un petit passage bas nous mène sur la gauche à la source "Allemand", le syphon est bas, l'eau ne coule pas dans la galerie, un escalier bétonné monte vers l'extérieur, le portillon est bloqué par la végétation...

GALERIE D'ACCES A LA SOURCE "ALLEMAND"

Nous ressortons et retrouvons la galerie principale; peu après, nous franchissons le fantôme d'une barrière faite de gros barreaux rouillés.

Ensuite, après être passés sous un accès vertical vers l'extérieur condamné, nous croisons deux gros tuyaux...

Il s'agit des conduits partant de "Mère des Fontaines" et alimentant toutes les fontaines d'Ollioules!

Il y a 4 ans cet endroit était nauséabon, une pollution s'écoulait du plafond et stagnait en surface par tâches blanches voire marrons! :(   Nous sommes sous le quartier Trianon, le tout à l'égout a dû être réparé?!

Enfin, nous arrivons au niveau de l'accès extérieur horizontal débouchant dans le jardin d'un particulier...

 

SORTIE DANS LE JARDIN D'UN PARTICULIER!...
SORTIE DANS LE JARDIN D'UN PARTICULIER!...
SORTIE DANS LE JARDIN D'UN PARTICULIER!...
SORTIE DANS LE JARDIN D'UN PARTICULIER!...
SORTIE DANS LE JARDIN D'UN PARTICULIER!...
SORTIE DANS LE JARDIN D'UN PARTICULIER!...
SORTIE DANS LE JARDIN D'UN PARTICULIER!...
SORTIE DANS LE JARDIN D'UN PARTICULIER!...
SORTIE DANS LE JARDIN D'UN PARTICULIER!...

SORTIE DANS LE JARDIN D'UN PARTICULIER!...

A partir de cet endroit, je laisse à mes deux compagnons le choix:

- Rebrousser chemin et resortir au Labus

- Continuer sur la droite par un passage bas, et courbés en deux, quasiment à quatre pattes sur une bonne centaine de mètres sortir à la fin de la Reppe souterraine, voie normale mais à éviter à mon avis...

Ne l'ayant jamais "pratiquée", ils préfèrent unanimement (je le comprends) continuer par la sortie normale!... ;-)

Patrick nous rejoint, franchit le passage bas;  la moitié du corps trempée nous nous suivons à la queue leu leu, les lieux deviennent assez inhospitaliers: rideaux de racines, plafond de plus en plus bas, tapis de racines au sol d'où emmergent à chaque pas une bouillasse marron à l'odeur désagrable, et pour moi qui suis passé le premier, toiles d'arraignées innombrables (voir photo de mon casque) que j'essais à chaque fois d'éviter avec mon trépied photo!...

Sur la fin, nous entendons les véhicules qui roulent au dessus de nous sur la route, je suis rassuré, nous allons bientôt sortir de cet égout (mot sorti de la bouche de Stéph).

Un dernier bain des pectoraux, et c'est en grimaçant ou souriant que nous retrouvons l'air libre, chaud ... et sain! lol

Stéph et Patrick ont la surprise de ressortir ici, en bord de route...  Moments féériques, passagers éberlués dans leur voiture!...

A COTE DE LA FONTAINE DU MASCARON, DERNIERE SORTIE, IREELLE EN BORD DE ROUTE!
A COTE DE LA FONTAINE DU MASCARON, DERNIERE SORTIE, IREELLE EN BORD DE ROUTE!
A COTE DE LA FONTAINE DU MASCARON, DERNIERE SORTIE, IREELLE EN BORD DE ROUTE!
A COTE DE LA FONTAINE DU MASCARON, DERNIERE SORTIE, IREELLE EN BORD DE ROUTE!
A COTE DE LA FONTAINE DU MASCARON, DERNIERE SORTIE, IREELLE EN BORD DE ROUTE!
A COTE DE LA FONTAINE DU MASCARON, DERNIERE SORTIE, IREELLE EN BORD DE ROUTE!
A COTE DE LA FONTAINE DU MASCARON, DERNIERE SORTIE, IREELLE EN BORD DE ROUTE!
A COTE DE LA FONTAINE DU MASCARON, DERNIERE SORTIE, IREELLE EN BORD DE ROUTE!
A COTE DE LA FONTAINE DU MASCARON, DERNIERE SORTIE, IREELLE EN BORD DE ROUTE!
A COTE DE LA FONTAINE DU MASCARON, DERNIERE SORTIE, IREELLE EN BORD DE ROUTE!

A COTE DE LA FONTAINE DU MASCARON, DERNIERE SORTIE, IREELLE EN BORD DE ROUTE!

Malgré les 140 derniers mètres, nous ne regrettons pas cette visite originale, nous aimerions en savoir plus sur l'histoire de cette galerie longue de 800 mètres et ses sources!

Il faudrait curer la fin du parcours (hygiène et sécurité) en déviant momentanément le ruisseau dans l'avant dernière sortie horizontale (voui: antépénutième, je sais!)

Nous languissons un boin bain à la maison!...

En résumé, la visite est très agréable à l'exception des 140 derniers mètres à éviter.!...

Ne pas faire par temps pluvieux

Kiki

ps: le soir même, l'actualité nous annonce un attentat sur Nice: Triste réalité, nous vivons dans un monde qui n'est pas le notre! :(  84 morts et 202 bléssés dénombrés exactement le lendemain...

Partager cet article

Repost 0
Published by Lei Garri Grèu ( les loirs) - dans sorties club
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : SPELEO CLUB DU BEAUSSET Lei Garri Grèu
  • SPELEO CLUB DU BEAUSSET  Lei Garri Grèu
  • : spéléologie, activités sportives, explorations du Spéléo Club du Beausset (var)
  • Contact

contact

fessardherrick@free.fr

Lei Garri Greu - Spéléo-Club du Beausset

Adresse postale :

Chez Mr Christian LIGUORI
397 chemin des bonnes herbes
83200 TOULON


 

Rechercher